Samsung ne croit pas au succès de Xiaomi en dehors de la Chine

Maj. le 18 mai 2016 à 15 h 31 min

Si au cours du dernier trimestre écoulé, Samsung a vu ses bénéfices chuter, Xiaomi est, quant à lui, parvenu à se hisser à la quatrième place du classement des constructeurs mondiaux de smartphones, Lenovo ayant réussi à lui souffler sa place de troisième à la dernière minute, suite à la finalisation du rachat de Motorola.

Xiaomi Samsung
Xiaomi bientôt leader mondial ?

Une performance exceptionnelle quand on sait que théoriquement, ses smartphones sont seulement vendus sur le marché chinois. Samsung a-t-il quelque chose à craindre de Xiaomi ? Assurément oui quand on sait que ce dernier a bien l’intention de s’exporter hors de Chine. Pourtant, pour le vice président senior de Samsung, Robert Yi, ça ne semble pas être un problème. Voici ce que déclare ce dernier au sujet de Xiaomi :

Ils ont conçu une bonne expérience utilisateur qui répond aux besoins des consommateurs chinois. Mais je ne suis pas sûr que ça fonctionnera en dehors de Chine.

S’il est vrai que Xiaomi n’a pas encore testé son modèle d’affaires en dehors de l’Asie, une chose est sûre : en quatre ans d’existence, l’entreprise est parvenue à se hisser dans le Top 5 des constructeurs mondiaux de smartphones. Une performance qui est donc tout sauf anodine. Par ailleurs, les appareils de la firme étant vendus quasiment à prix coûtant, leur rapport qualité prix surclasse automatiquement celui de la concurrence.

D’après le Wall Street Journal, Xiaomi aurait empoché pas moins de 566 millions de dollars de bénéfices au cours de l’année 2013. Un chiffre qui devrait être 75% supérieur à la fin de l’année 2014. S’ils parviennent à réaliser une telle croissance seulement en Chine, qu’en sera-t-il une fois que leurs produits seront commercialisés sur les autres marchés ?

Au vu des performances financières enregistrées au cours du troisième trimestre 2014, Samsung compte faire bien faire le nécessaire pour conserver sa place de leader et retrouver un taux de marge à deux chiffre, par le biais d’une nouvelle stratégie qui passera, entre autres, par une réduction de 25 à 30% du nombre de modèles qui composent sa gamme et le lancement d’un smartphone pliable prévu pour fin 2015.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !