Samsung, LG, HTC… : l’industrie se moque d’Apple et de ses iPhone ralentis !

Samsung, LG, HTC et Motorola l’affirment : ils ne sont pas comme Apple ! Contrairement à la marque à la Pomme, les 4 constructeurs déclarent ne pas brider les performances de leurs smartphones pour garantir leur autonomie. 

iphone apple

 

Souvenez-vous, la semaine dernière, le fondateur de Geekbench parvenait à prouver qu’Apple ralentit à dessein les performances de certains iPhone plus anciens, comme l’iPhone 7 ou l’iPhone 6S. Face au tollé provoqué par cette découverte, Apple a rapidement réagi. La marque a confessé brider la puissance et la vélocité de certains iPhone pour préserver leur autonomie. Suite à cet aveu, le scandale a pris une nouvelle tournure. Accusée d’obsolescence programmée et attaquée en justice, la Pomme a de nouveau dû présenter ses excuses. Pour appuyer ses propos, Apple a baissé le prix des remplacements de batterie jusqu’à 29$ pendant un an.

Samsung, LG, HTC,… : les constructeurs de smartphones critiquent Apple et ses iPhone bridés !

Mais le mal était fait. En position de faiblesse, Apple a été l’objet de vives critiques. Ses concurrents sur le marché du smartphone, HTC et Motorola sont vite montés au créneau pour préciser que les méthodes d’Apple ne sont pas les leurs. Vous l’aurez compris : les 2 marques rivales profitent du scandale dans lequel se trouve Apple pour tenter de se mettre en avant.

D’autres constructeurs de smartphone ont décidé d’en faire de même. Samsung et LG viennent en effet aujourd’hui d’annoncer que leurs smartphones ne sont et ne seront jamais ralentis intentionnellement. Dans un mail communiqué à nos confrères de Phonarena, les deux entreprises se sont montrées particulièrement claires : elles ne brident pas leurs smartphones, même les plus anciens.

Dans son court communiqué, LG s’est montré aussi bref qu’incisif :  » Jamais, jamais ! Nous nous soucions beaucoup de ce que nos clients pensent« . Le message est gros comme un camion : Apple ne se soucie pas vraiment de ce que pensent ses fans. Même son de cloche du côté de Samsung. L’éternel rival de la Pomme, leader sur le marché du smartphone, s’est montré plus loquace que LG :  » la qualité de nos produits a été et sera toujours la première priorité de Samsung. Nous garantissons une autonomie prolongée à tous nos appareils mobiles grâce à des mesures multicouches, comme des algorithmes logiciels pour régir la charge de la batterie et sa durée.  »

Samsung finit son communiqué par un gros tacle à son concurrent :  » nous ne réduisons pas les performances du processeur grâce à des mises à jour logicielles de nos smartphones ». C’est exactement cette pratique qu’Apple a avoué la semaine dernière. Chaque mise à jour d’iOS bride la vitesse de calcul du Soc de l’iPhone pour permettre à sa batterie au lithium de tenir le coup. Samsung affirme que ce n’est pas le cas sur ses propres smartphones. Quoi qu’il en soit, la situation est de toute façon bien différente sur un appareil Android. Là où Apple pousse l’utilisateur à mettre à jour son smartphone, les constructeurs Android se contentent de proposer la nouvelle version. En conséquence, le taux d’adoption de chaque version Android est plus bas que celui d’une nouvelle mouture d’iOS, malgré la très mauvaise réputation d’iOS 11.

Mais les marques ne sont pas les seules à s’attaquer à Apple depuis ses aveux. Dans plusieurs endroits du monde, l’entreprise doit faire face à de nombreuses attaques en justice dirigées par des associations de consommateurs. Aux USA, on dénombre déjà pas moins de 9 actions en justice ou recours collectifs. Dans certains cas, la firme risque des amendes pouvant s’élever à des milliards de dollars. En France, une plainte a été portée par l’association HOP pour obsolescence programmée et tromperie. Une institution de régulation coréenne est même venue demander des comptes à l’entreprise.

Ce n’est pourtant pas la première fois qu’Apple est accusé de pratiquer l’obsolescence programmée. En juin 2017, le concepteur d’iPhone était épinglé par Greenpeace et iFixit. Selon ce dernier, les produits de la Pomme sont conçus pour être difficile à réparer. Les pires notes de réparabilité sont effet décernées aux appareils Apple. On attend les retours d’autres constructeurs de smartphone, comme Sony et Google. Contactés par The Verge, les deux firmes ont tout interêt à prendre la parole dans les jours à venir pour éviter toute confusion. Que pensez-vous de la démarche de LG, Samsung, Motorola et HTC ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !