Samsung, Huawei, LG, Apple, Oppo : 2019, l’année des smartphones pliables ?

En 2019, les smartphones dotés d’un écran pliable vont inonder le marché ! Si 2018 a jusqu’ici été marquée par la mode de l’encoche, l’année prochaine sera celle de l’avénement des téléphones pliants. Entre les projets les plus aboutis, comme le Galaxy X de Samsung, les promesses de certains constructeurs, comme Huawei, et les brevets déposés par de nombreuses marques (LG, Apple et Oppo), une chose est sûre : les prochaines stars, ce seront les smartphones pliables ! 

smartphone pliable

Lors du dernier trimestre de 2017, les ventes de smartphones ont baissé pour la première fois depuis leur création. « Les utilisateurs gardent leurs smartphones de plus en plus longtemps » expliquent les analystes de Gartner, qui pointent du doigt un « allongement du cycle de remplacement ». De nombreux consommateurs optent en effet pour un smartphone haut de gamme afin de pouvoir le garder plus longtemps. Au lieu de changer chaque année de téléphone, les utilisateurs préfèrent patienter jusqu’à la véritable révolution suivante.

Samsung, l’actuel leader mondial du smartphone, est le premier touché par la demande d’innovations et de nouveautés des consommateurs. Son Galaxy S9, trop similaire au S8, s’annonce comme un échec commercial. Pire : depuis le Galaxy S4 en 2013, Samsung vend de moins en moins de Galaxy S« Samsung va devoir montrer quelque chose de différent pour inverser la tendance » assure Park Jung-hoon, de HDC Asset Management. Heureusement, le constructeur sud-coréen possède une carte maîtresse qui lui permettra de renouer avec la croissance : le Galaxy X.

Le ZTE Axon M, le décevant précurseur

Vous ne le saviez peut-être pas mais le premier smartphone pliable est déjà sorti ! Fin 2017, ZTE a lancé le Axon M, un smartphone doté de deux écrans. Le téléphone milieu de gamme embarque deux dalles LCD de 5,2 pouces. Une fois déplié, on peut profiter d’un immense écran de 10,4 pouces…coupé en deux par une épaisse charnière noire.

Lors du Mobile World Congress de Barcelone, nous avons eu l’occasion de prendre en main le ZTE Axon M. Comme on s’y attendait un peu, le smartphone n’est pas à la hauteur de son concept original. Il pèche notamment par une interface qui manque de maturité, une fiche technique trop modeste et une construction générale plutôt fragile.

Galaxy X, le premier d’une longue lignée ?

Lors du CES de janvier 2019, Samsung devrait par contre lever le voile sur le premier véritable smartphone pliable digne de ce nom. Après des années d’attente et de faux-espoirs, le Galaxy X deviendra enfin réalité. Contrairement au ZTE Axon M, le Galaxy X s’annonce comme un appareil particulièrement premium. Vendu aux alentours des 1500$, le smartphone serait d’abord proposé en édition limitée par Samsung.

Avant de s’engouffrer sur ce nouveau marché, le constructeur souhaite d’abord prendre la température. L’avenir des smartphones pliables dépend donc en grosse partie du succès du Galaxy X, véritable téléphone pilote. Si le flagship à double ou triple écran rencontre le succès, d’autres constructeurs devraient emboîter le pas à Samsung. En cas d’échec, la mode du smartphone pliable  finira-t-elle mort née ?

samsung galaxy x

Pour éviter ce cas de figure, Samsung semble avoir décidé de peaufiner sa copie. Non content d’être pourvu d’un écran pliable, le Galaxy X serait équipé d’une batterie flexible. « J’ai besoin d’avoir la certitude que nous offrons la meilleure expérience utilisateur lorsque nous lançons une nouvelle catégorie » a glissé DJ Koh, PDG de Samsung, en marge du MWC 2018. Aux dernières nouvelles, les équipes du constructeur se donnent beaucoup de mal sur l’interface logicielle du Galaxy X. L’OS Android doit en effet subir plusieurs modifications pour s’adapter au double/triple écran du smartphone pliable.

Huawei, l’outsider idéal

Bien décidé à marcher sur les plates bandes de Samsung, Huawei a promis la sortie de son propre smartphone pliable dès 2019. A l’origine, Huawei voulait d’ailleurs sortir son smartphone pliable fin 2018, uniquement pour couper l’herbe sous le pied de Samsung. Pour l’heure, le chinois devrait finalement laisser le champ libre au Galaxy X.

Comme le prouve le Huawei P20 Pro et son triple capteur photo, le constructeur chinois a décidé d’innover. « Nous serons plus audacieux »prévient d’ailleurs Li Changzhu, le vice président de la division mobile chez Huawei. Malgré l’avance prise par Samsung dans le domaine du smartphone pliable, Huawei est loin d’être à la ramasse.

Fin 2017, Richard Yu, PDG affirmait d’ailleurs qu’un prototype fonctionnel de smartphone pliable avait déjà été conçu. De même, le chinois s’est associé avec le fabricant d’écrans BOE, qui bénéficie déjà d’une impressionnante technologie d’écrans AMOLED « qui peuvent être pliés, dépliés, roulés » et « d’un système de reconnaissance d’empreintes digitales qui fonctionne sur n’importe quelle partie de l’écran ».  Le Galaxy X ne restera donc pas longtemps unique sur le marché ! « Nous le surpasserons (NDLR : Samsung). C’est notre destinée. Peut-être que je manque d’humilité… mais personne ne peut nous arrêter » a menacé Richard Yu l’an dernier.

LG et Oppo : ces constructeurs qui préparent le terrain

En plus des deux projets bien avancés de Huawei et de Samsung, de nombreux constructeurs préparent actuellement le terrain en déposant des brevets et en multipliant les partenariats. D’après ETNews, LG et Oppo se sont eux aussi rapprochés de la firme BOE, qui devrait concevoir les écrans OLED flexibles pour le projet de smartphone pliable de Huawei.

LG

Au cours des dernières années, LG a aussi déposé plusieurs brevets présentant différents modèles de smartphone pliable. Début 2017, un brevet plutôt succinct décrivait déjà un smartphone pliable en deux écrans. Quelques mois plus tard, un autre brevet montrait un smartphone capable de se transformer en tablette. Plus étonnant, LG a breveté un smartphone doté de deux écrans, de deux batteries et deux prises jack en 2016. Finalement, en juin 2018, un brevet de LG Electronics décrivant un smartphone pliable aux allures de flip phone a été approuvé.

Si le constructeur coréen ne manque donc pas de concepts en stock, il n’est pas en reste d’un point de vue matériel. LG profite en effet aussi d’une technologie très avancée d’écrans P-OLED flexibles. Lors du CES 2018, LG a dévoilé un impressionnant écran OLED qui s’enroule dans un socle. Jusqu’ici, cette technologie est réservée aux téléviseurs. A l’avenir, la marque pourrait-elle se servir de ces innovations pour permettre de se faire une place sur le marché du smartphone pliable ?

Même son de cloche du côté de Oppo. Après avoir révolutionné les smartphones borderless avec son Find X et sa caméra coulissante, le constructeur chinois s’intéresse maintenant à l’idée d’un smartphone pliable. Les ambitions de la marque ne sont pas neuves. Début 2018, un brevet plutôt convenu décrivait déjà un appareil pliable en deux écrans distincts.

oppo smartphone pliant brevet 3

Plus récemment, une série de brevets déposés par Oppo est venue prouver l’intérêt de la marque pour le sujet. Oppo étudie même actuellement plusieurs options : un smartphone pliable en deux parties, un appareil constitué de trois écrans, ou un terminal doté d’une seule structure repliable. Pour concevoir le smartphone décrit dans ce dernier schéma, Oppo pourrait-il compter sur l’expertise de BOE dans le domaine des écrans flexibles ?

Et si Apple s’y mettait aussi ?

La rumeur d’un iPhone pliable ne date pas d’hier. En 2017, une rumeur venue de Corée affirmait qu’Apple travaille actuellement avec LG pour concevoir un iPhone pourvu d’un écran pliable. Peu après, un brevet déposé par Apple est venu confirmer l’information. Les schémas du brevet décrivent un appareil doté d’un double écran MicroLED et d’un châssis flexible constitué de liquide métal (un matériau très meuble mais aussi très peu utilisé). Pour imaginer cet iPhone pliable, Apple aurait aussi tissé un partenariat avec…BOE, la même firme chinoise qui travaille déjà avec Oppo, Samsung, LG et Huawei.

D’après les rumeurs, cet iPhone pliable ne devrait pas voir le jour avant 2020. D’ici là, la concurrence Android se serait déjà emparée du marché. Selon les analystes de Bank of America, il s’agirait plutôt d’un appareil hybride entre l’iPhone et l’iPad. Pour le moment, rien n’indique qu’Apple étudie plus sérieusement la question.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Le Galaxy A7 (2018) aurait bien un triple capteur photo

Une fuite du Galaxy A7 (2018) montre trois capteurs photo à l’arrière du smartphone milieu de gamme. Une information en phase avec la stratégie de Samsung que la firme redirige vers le milieu de gamme. Cet appareil n’aurait pas de…

Google Pixel 3 et Pixel 3 XL : date de sortie, prix et fiche technique

Google s’apprête à présenter sa troisième itération du Pixel et Pixel XL. Cette année Google proposerait deux design différents. Le nouveau smartphone grand format adopte un écran avec une encoche très plongeante, reste fidèle au capteur photo simple et arbore…