Samsung Galaxy X : pourquoi les smartphones pliables sont voués à l’échec

Maj. le 26 avril 2018 à 2 h 27 min

Le Samsung Galaxy X, attendu depuis de nombreuses années, sera enfin présenté au début de l’année 2018. De nombreux autres constructeurs préparent également leurs smartphones pliables, à commencer par les géants Huawei, Apple et Microsoft. Malheureusement, ces appareils de nouvelle génération risquent d’être une déception plutôt qu’une révolution. Voici pourquoi. 

samsung galaxy X pliable échec

Les smartphones pliables sont un rêve de longue date pour de nombreux consommateurs. Dépeints par de nombreux films de science-fiction, les portables totalement flexibles représentent l’avenir de la téléphonie mobile dans l’imaginaire collectif. En 2018, cette innovation majeure s’apprête enfin à prendre vie. Samsung devrait présenter son Galaxy X pliable lors du CES de janvier 2018, et son concurrent chinois Huawei pourrait aussi dévoiler un smartphone pliable. Le bruit court qu’Apple prépare aussi un iPhone flexible, et même Microsoft pourrait se joindre au bal des smartphones pliables.

Malheureusement, il est fort probable que ces appareils déçoivent ceux qui s’attendent à découvrir des smartphones véritablement flexibles, pliables à volonté au point de pouvoir être enroulés autour du poignet. Prenons pour exemple Samsung, qui est sans l’ombre d’un doute le constructeur le plus à même de parvenir à lancer un smartphone s’approchant de cette idée. Certes, le géant sud-coréen produit des écrans OLED flexibles et a même présenté un concept d’écran pouvant être plié en deux, le Samsung Youm. Cependant, de nombreux obstacles se dressent face à la création d’un smartphone entièrement pliable.

Un smartphone n’est pas composé que d’un écran, et de nombreux composants indispensables ne peuvent être pliés à l’heure actuelle. C’est notamment le cas des batteries. À moins de vouloir prendre le risque d’un nouveau fiasco digne du Galaxy Note 7, lancer un smartphone équipé d’une batterie pliable ne semble pas très judicieux. Samsung a probablement trouvé une alternative, mais a très certainement dû faire des compromis. Si l’on en croit un brevet récemment repéré sur internet, le Samsung Galaxy X pourrait en fait être un simple smartphone à clapet remis au goût du jour, bien loin du rêve d’un smartphone portefeuille.

On peut s’attendre à ce que le Samsung Galaxy X soit davantage un produit expérimental qu’un appareil réellement abouti capable de révolutionner à lui seul l’industrie du smartphone. D’ailleurs, Samsung ne semble pas convaincu de son potentiel commercial puisque le Samsung Galaxy X sera a priori limité à 100 000 exemplaires et réservé à la Corée du Sud. Or, si même Samsung n’est pas encore en mesure de créer un vrai smartphone pliable, la concurrence risque de proposer des appareils encore plus caricaturaux.

Samsung Galaxy X : la technologie actuelle ne permet pas de créer des smartphones pliables

Les Chinois Oppo et Lenovo ont d’ailleurs eux aussi présenté des prototypes de smartphones flexibles, mais ces appareils présentent un creux au milieu de l’écran, ce qui enlève tout intérêt au concept. Personne n’a envie de regarder une vidéo sur YouTube sur un écran séparé par une barre métallique. Tout au long de l’année 2018, on peut donc s’attendre à ce que la notion de « smartphone pliable » soit utilisée comme argument marketing par de nombreux constructeurs Android, comme le concept d’écran borderless en 2017.

Et de la même façon, la plupart de ces constructeurs n’hésiteront probablement pas à détourner cette notion sous des formes totalement ridicules et superficielles. Ce phénomène a déjà commencé, avec le lancement du Axon M par ZTE. Ce « smartphone pliable » est en fait comparable à une Nintendo 3DS inversée. Concrètement, le smartphone est pourvu de deux écrans, dont l’un peut être rabattu à l’arrière. Lorsque les deux écrans sont déployés, ils forment un seul grand écran, mais une charnière les sépare. Le CEO de Huawei, Richard Yu, a lui-même admis que sa firme n’arrive pas à supprimer la charnière du smartphone pliable.

Par le passé, de nombreux constructeurs ont également tenté de créer des smartphones pliables, en vain. La Sony Tablet P, le Kyocera Echo ou le NEC Medias W sont autant d’appareils qui ont sombré dans l’oubli car la volonté de leurs constructeurs n’a pas suffi à les rendre intéressants pour le consommateur.  Le problème qui a empêché ces smartphones de décoller à l’époque est toujours d’actualité : la technologie actuelle ne permet pas de créer des smartphones réellement pliables. On ne peut qu’espérer que Samsung (ou un autre constructeur) parvienne à surmonter cet obstacle, mais il est peu probable que les smartphones flexibles soient la révolution de l’année 2018. Et vous, quel est votre avis ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !