Samsung Galaxy Note 7 : retour en 6 dates sur un fiasco historique

Date de dernière mise à jour : le 4 novembre 2016 à 10 h 13 min

Le Galaxy Note 7 est mort. Samsung a annoncé officiellement qu’il abandonnait son dernier flagship suite aux problèmes d’explosions. Une première sur le marché de la téléphonie mobile. Retour sur ce fiasco historique en 6 dates.

Le retour du Galaxy Note 7 en Europe n’aura finalement pas lieu. Il était très attendu ce smartphone de Samsung après le refus de la marque de commercialisé le Note 5 dans nos contrées. Hélas, la joie aura été de courte durée. Le Galaxy Note 7 a beau être un excellent smartphone, des problèmes de conception ont provoqué de nombreuses explosions.

Il ne s’agit certes que d’une petite partie des produits (0,01%) qui ont été touchés, mais le volume des ventes était tel que Samsung se devait de réagir. Après de multiples rebondissements, le coréen a dû prendre la décision d’abandonner le Galaxy Note 7, au grand regret des fans. Retour en 6 dates sur le plus grand fiasco de l’histoire de la téléphonie mobile.

2 août : annonce à l’américaine

Le 2 août 2016, Samsung tient une keynote exceptionnelle de présentation de son Galaxy Note 7. Sur le papier, le smartphone est un bijou : le plus bel écran du marché, compatibilité HDR et 4K, appareil photo au top, design léché, stylet revu et corrigé, design exceptionnel.

Les journalistes (spécialisés ou non) sont unanimes, le Galaxy Note 7 est une merveille. Les tests se multiplient et confirment qu’il s’agit bien là d’un produit exceptionnel. Nous avons nous-même pu tester le Galaxy Note 7, il est tout simplement l’un des meilleurs smartphones du marché (avant ses problèmes). Samsung a frappé fort pour la rentrée 2016.

Samsung donne envie et malgré un prix vraiment très élevé, le Galaxy Note 7 semble être la meilleure alternative à l’iPhone 7 et l’iPhone 7 Plus qui seront annoncés un peu plus tard. Apple peut trembler, Samsung est dans la place.

D’autant que contrairement à l’année précédente, Samsung va bien proposer le Galaxy Note 7 aux européens. Chez nous, l’attente a donc été particulièrement longue. Ce Galaxy Note 7 est bien parti pour cartonner.

9 août : les précommandes explosent

Après une annonce fracassante et des tests dithyrambiques, les précommandes sont lancées. En deux jours seulement, Samsung enregistre 200 000 précommandes rien qu’en Corée du Sud. C’est deux fois plus que le Galaxy S7.

Dix jours plus tard, les précommandes sont ouvertes en Europe et aux Etats-Unis. Là encore, c’est le carton plein. Samsung bat tous les records et notamment en Europe où le Galaxy Note 5 n’avait pas été commercialisé. Tout semble se passer comme sur des roulettes pour Samsung. Mais cinq jours après l’ouverture des précommandes en Europe et aux USA, les ennuis commencent.

24 août : début du boomgate et arrêt des livraisons

Alors que Samsung est en pleine euphorie, un premier cas d’explosion de Galaxy Note 7 apparaît sur la toile. Un utilisateur chinois voit son smartphone prendre feu alors qu’il était en train de le recharger via un adaptateur USB vers USB Type C.

On ne s’inquiète pas outre mesure, ce type d’évènement a lieu très régulièrement, surtout lorsque le système de charge n’est pas conventionnel. D’autres modèles ont déjà montré ce type de défaillance, le lithium-ion présent dans nos batterie étant très « capricieux ».

Cinq jours plus tard, un internaute poste une vidéo d’un Galaxy Note 7 qui explose alors qu’il est en charge avec un chargeur officiel. Jusqu’au 31 août, les cas se multiplient. Samsung prend alors la décision de suspendre les livraisons à ses partenaires et clients pour réaliser des tests durant deux jours.

2 septembre : les ventes sont stoppées

Le 2 septembre était la date de lancement du Galaxy Note 7 en France. Hélas, les clients vont devoir attendre. Samsung a pris la décision de repousser la date de commercialisation. En effet, depuis la sortie du smartphone ailleurs dans le monde, Samsung a répertorié 35 cas d’explosions. Une partie infime sur les 2,5 millions de modèles déjà vendus, mais suffisante pour que Samsung ne prenne pas le risque d’écorner son image davantage.

Le même jour, le responsable de Samsung Mobile, Kohn Dong-Jin explique qu’il y a bien un problème de batterie et annonce une opération de rappel massif des 2,5 millions d’unités vendues dont 1 million rien qu’aux Etats-Unis où des compagnies aériennes ont même interdit les Galaxy Note 7 dans les avions. Les ventes sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

25 septembre : c’est la cata !

Après avoir détecté le problème (les batteries de l’un des sous-traitants seraient défectueuses) Samsung annonce l’échange des Galaxy Note 7 défaillants. Mais le 25 septembre, les premières inquiétudes renaissent. Des utilisateurs se plaignent de surchauffes anormales sur les modèles de remplacement.

Le 1er octobre, Samsung lance les précommandes d’une version 2 du Galaxy Note 7 en Corée du Sud avec de nouvelles batteries. Mais les premières inquiétudes se confirment.

Les nouvelles batteries ne font pas mieux. Le problème vient d’ailleurs. Des cas d’explosions des nouveaux modèles sont relayés : dans les avions, en Corée, mais également aux Etats-Unis. De l’autre côté de l’Atlantique, deux gros opérateurs abandonnent Samsung : AT&T et T-Mobile annoncent l’arrêt de la commercialisation du Galaxy Note 7. Un coup dur pour la firme. Le 10 octobre, Samsung suspend à nouveau la production du Note 7.

11 octobre : le Galaxy Note 7 est mort !

L’annonce tombe comme un coup de tonnerre. A 9h30, Samsung annonce l’arrêt des ventes du Galaxy Note 7. Le coréen demande aux utilisateurs du smartphone de l’éteindre et de demander un remboursement. Plus tard dans la journée, Samsung annonce la mort du Galaxy Note 7. Le coréen va arrêter définitivement la production de son flagship et se concentrer sur le prochain modèle.

Après cette annonce, l’action Samsung s’effondre : -8%. A ce moment, Samsung a déjà perdu 17 milliards de dollars à cause du fiasco du Galaxy Note 7. Et c’est sans compter la campagne de rappel des modèles de remplacement.

Comme un symbole, Samsung a fourni un kit spécial pour le renvoi du Galaxy Note 7 : gants pour manipuler le smartphone avec des instructions précises et boîte spéciale résistant à une explosion de batterie. Aucun renvoi par avion ne sera pris en charge.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Alterans

    xD Sympa la boite anti explosion.
    Plus qu’a espérer qu’ils sortent un note 8 plus vite.
    Peut être que vu le fiasco du 7, ils le sortiront à la même période que le s8. Enfin il faut pas trop rêver ^^

  • William

    J’ai pris la douloureuse décision d’abandonner Samsung! Après avoir attendu si longtemps pour ce GN7 et après avoir retourné le premier GN7 reçu j’ai décidé de passer à la concurrence chinoise. Je vais attendre la sortie du
    HUAWEI MATE 9.
    Le plus frustrant est que mon premier GN7 fonctionnait parfaitement ainsi que celui de remplacement.
    Je ne supporte plus les moquerie des collègues au travail.
    Au revoir Samsung notre relation fut belle dommage que celà finisse en queue de poisson.

    • ⠀⠀

      MDR « Je ne supporte plus les moquerie des collègues au travail. »

      • 1messager

        La meilleur phrase de son commentaire haha XD

    • Kevin B.

      « Je ne supporte plus les moquerie des collègues au travail. »
      J’me pisse encore dessus xDD

    • ouiss-ks

      Tu ne supporte plus les moqueries des collègues au travail… J’en peux plus 😂😂😂😂 hahaha