Samsung Galaxy Note 7 : pourquoi vendre des modèles reconditionnés serait de la folie

Date de dernière mise à jour : le 16 novembre 2016 à 18 h 37 min

Nous pensions le Galaxy Note 7 mort et enterré, nous nous sommes visiblement trompés. Une nouvelle rumeur parle en effet d’une nouvelle mise sur le marché du smartphone de Samsung, mais via des modèles reconditionnés. Cette rumeur, nous avons beaucoup de mal à y croire. Suite à ce fiasco, vendre des modèles reconditionnés serait de la folie. On vous explique pourquoi.

Le Galaxy Note 7 ne semble pas complètement mort. Comme nous vous l’expliquions hier, une nouvelle rumeur laisse entendre que Samsung réfléchirait sérieusement à remettre son smartphone haut de gamme sur le marché via des modèles reconditionnés.

La rumeur viendrait d’une source très proche de la marque. Samsung souhaiterait, après identification du problème, remettre ses Galaxy Note 7 retournés à neuf. Puis, début 2017, les remettre sur le marché à des prix plus intéressants. Ce serait une façon pour la marque d’éponger un petit peu la perte financière énorme provoquée par les deux campagnes de rappel du Galaxy Note 7 et les ventes annulées.

Cette rumeur, nous avons énormément de mal à y croire. Samsung ferait une erreur monumentale en remettant son smartphone sur le marché, même si les modèles sont reconditionnés. Voici pourquoi.

Samsung n’a toujours pas identifié le problème

Les problèmes d’explosion du Galaxy Note 7 ont débuté fin août, début septembre. Les choses sont allées très vite. Des cas d’explosions se sont multipliés ce qui a poussé Samsung a mener une première campagne de rappel.

Après cette première campagne, Samsung a rapidement déterminé que les problèmes d’explosions venaient des batteries de l’un des fournisseurs. La firme a donc renvoyé une sorte de version 2 du Galaxy Note 7 à ses clients.

Mais là, catastrophe. Plusieurs cas d’explosions sont remontés à la marque, explosions qui ont touché les modèles de remplacement. Samsung a donc effectué une seconde campagne de rappel. La firme a fini par admettre que le problème ne venait pas des batteries mais que la source du problème était différente, que la conception entière du smartphone était à revoir.

La marque a donc retiré le smartphone du marché. Et un retour via des modèles reconditionnés semble quasi impossible pour une bonne et simple raison : Samsung n’a toujours pas identifié le problème à cette heure.

Le PDG de l’entreprise se donnait quelques semaines pour identifier le problème et le communiquer au monde entier, par souci de transparence. Mais à l’heure où nous écrivons ces lignes (le 16 novembre 2016), Samsung n’a toujours rien identifié.

Nous avons donc du mal à imaginer qu’en un mois à peine, l’entreprise réussira à identifier la source des explosions, réparer les millions de modèles qui lui sont revenus, et les remettre sur le marché. Techniquement, cela semble tout simplement impossible.

Et c’est sans compter l’investissement de l’entreprise dans tout ce processus alors que les fêtes de fin d’année viendront de se terminer. Sortir un Galaxy Note 7 reconditionné en janvier n’a aucun sens, le plus gros des ventes de l’année ayant été fait un mois plus tôt. Commercialement et économiquement, cela n’aurait aucun sens.

Le Galaxy S8 annoncé en février 2017

Le timing serait d’autant plus mal choisi que Samsung annoncera fin février le Galaxy S8, son dernier haut de gamme. Et c’est sans aucun doute le smartphone le plus attendu de la marque l’année prochaine.

D’ailleurs, Samsung pourrait lancer un Galaxy S8 au format plus grand pour compenser justement l’absence du Galaxy Note 7. Le dernier né prendrait donc certainement le dessus sur le modèle plus ancien, et qui plus est à l’origine du fiasco.

Commercialiser des Galaxy Note 7 reconditionnés à cette période de l’année serait d’autant plus suicidaire que tous les concurrents vont annoncer leurs nouveautés pour le début d’année lors du MWC 2017 de Barcelone. Tout le monde va aller de l’avant, proposer un nouveau cycle de produits.

En mettant en avant son Galaxy Note 7 Samsung écornerait son image de marque innovante, de marque qui donne le ton. Elle resterait bloquée dans le passé, et pire encore donnerait l’impression d’insister sur un échec cuisant.

Qui plus est, tout le monde sera déjà passé à autre chose. D’autres produits seront attendus. Et le premier d’entre eux sera le Galaxy S8. Il serait donc plus judicieux pour Samsung de tout miser sur son prochain haut de gamme, de l’optimiser au maximum et surtout de renforcer le contrôle qualité.

Galaxy S8 : date de sortie, prix et fiche technique

Un fiasco historique qui a laissé des traces

Au delà du calendrier et de l’aspect commercial de la chose, il y a un aspect psychologique évident dans toute cette affaire. Le Galaxy Note 7 a laissé des traces dans les esprits des consommateurs. Le produit est assimilé à un produit peu rassurant, pouvant exploser à n’importe quel moment.

Même si 72% de nos lecteurs font toujours confiance à Samsung, nous ne sommes pas sûrs qu’ils croient en un retour du Galaxy Note 7 reconditionné. Pour le consommateur, le nom du modèle est assimilé à quelque chose de négatif. Peu d’utilisateurs seraient donc enclins à acheter à nouveau le smartphone.

Il ne faut pas oublier qu’il s’agit là du plus grand fiasco de toute l’histoire de la téléphonie mobile. Et Samsung a beau avoir plutôt bien géré la chose, un tel évènement ne s’efface pas en quelques semaines. Le Galaxy Note 7 est encore dans tous les esprits mais pas pour le meilleur. Samsung a donc tout intérêt à oublier ce modèle, à passer à autre chose, et à mettre toutes ses compétences et tout son savoir-faire sur ses prochains modèles.

Samsung Galaxy Note 7 : retour en 6 dates sur un fiasco historique

Samsung doit aller de l’avant

Le Galaxy Note 7 était un excellent smartphone comme nous vous l’expliquions dans notre test. Hélas, cet incident industriel de taille aura gâché la fête. Mais Samsung a tout intérêt à laisser partir son bébé.

Ce fiasco historique est certes regrettable. Mais le plus difficile est passé. Samsung a dû gérer la crise, a perdu des milliards de dollars et a vu son image se dégrader. Inutile de poursuivre dans cette voie.

Samsung doit aller de l’avant, miser sur son Galaxy S8 et se concentrer sur l’avenir. Le mieux est d’oublier ce passage à vide te de ne pas insister. Oublier l’idée d’un Galaxy Note 7 reconditionné est donc la meilleure chose à faire. Vous n’êtes pas d’accord ?

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • enavance

    « … ces lignes (le 17 novembre 2016), Samsung n’a toujours rien identifié…. »

  • ReveurIngenu

    Avez-vous fait un sondage scientifique pour affirmer que « peu d’utilisateurs seraient donc enclins à acheter à nouveau le smartphone. » Moi, à prix cassé (disons 450€ max), je l’achète direct !

  • Rio

    Smasung serait capable de revendre le note 7 sans le stylet et de l’appeler autrement

  • sds

    En meme temp ,ca parait logique que samsung peut largement reutilise ses ecran et ses lecteur d empreintes ,soit directement toute la face avant du telephone ,ca leur fait deja quelques millions de face avant avec des ecrans qui sont encore hdg,le capteur d iris et l appareil photo si ca n est pas soudé a la carte mere .
    Quans ont sais que tout ca doit represente 30 a 50% du prix de construction d un smartphone…

    Moi je pense qu on va avoir droit a un s8plus 5.7 pouces !

  • Olivier

    D’accord avec ReveurIngenu
    Au dela de 450€, ce n’est pas un smartphone …

    Ayant un Note4, un Note7 appelé S8,5 à 450€ why not !

  • exover

    LOL vous n’avez aucune source sur rien et vous faites un articles:
    1/ Samsung n’a pas communiqué, cela ne veux pas dire qu’il ne sait pas le pourquoi du comment
    2/ J’ai eut un note 7 et je le reprendrais sans aucun souci
    3/ Le S8 sortira en février et?? le note et la gamme S ce sont juste deux gammes différentes, quand allez vous comprendre ça??

    • Stef80

      Plusieurs sites ont relayé ce sujet. Rapidement démenti un peu partout :)