Samsung devrait produire les prochains processeurs de Qualcomm et Nvidia

Maj. le 20 avril 2018 à 20 h 06 min

La division semi-conducteurs de Samsung Electronics devrait croitre plus que jamais au cours de cette année. Comme nous l’apprend aujourd’hui un nouveau rapport de Business Korea, Samsung pourrait fournir deux géants dans ce domaine qui ne sont autre que Qualcomm et Nvidia en processeurs gravés en 14 nanomètres.

Samsung processeurs
Qualcomm et Nvidia futurs clients de Samsung ?

Comme le déclare la source, la compétivité des prix est en train de devenir un vrai problème sur le marché des processeurs mobiles. Et il apparaît que pour les grands décideurs comme Qualcomm et Nvidia, se tourner vers Samsung, comme l’a déjà fait Apple, serait une solution de choix qui leur permettrait de disposer des dernières technologies disponibles pour un coût de production nettement plus faible.

Une information d’ailleurs corroborée par Park Yu-ak, analyste chez Meritz Securities, qui ajoute que les grands acteurs mondiaux du marché cherchent actuellement à réduire leurs coûts de production de façon à compenser cette baisse des prix.

Il faut dire que la firme coréenne suscite actuellement un certain intérêt chez ses concurrents depuis qu’elle a développé le processus de fabrication FinFET utilisé pour ses puces gravées 14 nanomètres. Plus petits que les processeurs qu’on retrouve actuellement sur le marché et plus économes en énergie, ils sont parfaitement adaptés pour les appareils mobiles hauts de gamme.

D’après Business Korea, Samsung devrait fournir Apple, Qualcomm et Nvidia en processeurs gravés en 14 nm dès le second trimestre de l’année. Dans le cas d’Apple, nous mettrons tout de même un certain bémol, car aux dernières nouvelles, TaipeiTimes avait rapporté, fin décembre, que la pomme avait décidé de se tourner vers TSMC. Parallèlement à cette information, on apprend qu’un des associés de Samsung aurait déclaré :

Le processus de production FinFET en 20 nm est une technologie dominante sur le marché. Les concurrents essayent de compenser avec le processus de fabrication FinFET en 16 nm. Or nous avons déjà introduit la gravure en 14 nm.

L’an dernier, la division semi-conducteurs de Samsung a généré 9,6 milliards de dollars dont 2,5 milliards au cours du dernier trimestre de l’année. D’après Lee Myung-jin, vice-président senior et responsable des relations avec les investisseurs chez Samsung, cette activité devrait augmenter considérablement en 2015.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !