Samsung brevette une technologie révolutionnaire pour les photos de nuit

Samsung a récemment breveté une nouvelle technologie qui permettrait d’améliorer un peu plus la qualité des photos prises de nuit à l’aide de ses smartphones. Une évolution dans la continuité de ce qu’il a déjà proposé cette année et l’an dernier avec ses Galaxy S6 et S7.

Le Galaxy S6 était déjà un véritable champion pour les photos de nuit grâce à son ouverture de f/1.9 puis Samsung a repoussé les limites avec son Galaxy S7 qui s’équipe d’un capteur photo Dual Pixel d’ouverture f/1.7 avec de larges photosites de 1.4 µm. Aujourd’hui, il semblerait que le coréen soit décidé à aller encore plus loin avec une technologie qui révolutionnerait totalement la reproduction des couleurs en photographie numérique.

Les capteurs photo actuels utilisent des filtres pour reproduire les différentes couleurs d’une image mais le problème des filtres, c’est que chaque couche supprime une partie de la lumière disponible. La quantité de lumière parvenant à atteindre le capteur peut ainsi se voir réduite jusqu’à deux tiers. Le capteur et le logiciel ont ainsi plus de mal à reproduire l’image ce qui génère parfois l’apparition de bruit sur les clichés.

La stabilisation optique OIS et les larges photosites employés dans certains appareils comme le Galaxy S7 permettent d’atténuer le bruit mais Samsung planche actuellement sur une technologie permettant de séparer les différentes couleurs sans perte de lumière. Celle-ci permettrait de fractionner la lumière entrante en utilisant la réfraction de façon à rediriger les différentes couleurs vers des sous-pixels verts et bleus. Un second fractionnement permettrait ensuite de faire en sorte que la caméra perçoive le rouge, le bleu et le vert sans la moindre perte de lumière.

L’élément de réfraction permettant la division du faisceau serait, quant à lui, directement intégré dans l’une des couches du capteur. Une technologie qui viendrait améliorer à la fois la reproduction des couleurs et la qualité des prises de vue en faible luminosité si Samsung parvient à la mettre en œuvre dans l’un de ses futurs smartphones.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • iAndroid

    C’est quand même dingue que l’argument premier pour faire vendre un smartphone soit la partie photo alors que la fonction originelle est la téléphonie (ou plutôt la communication).
    Faut que les spécialistes Tamron, Leica, Canon, Nikkon & Co fassent attention de ne pas se laisser bouffer par des constructeurs de smartphones qui pourraient ainsi avoir leur peau, ou alors qu’ils fassent de vrais partenariats, pas des trucs fumeux comme Huawei le laisse croise avec Leica.
    Et au rythme où vont les choses dans ce secteur, ces marques spécialisées dans les objectifs pourraient se voir contraints d’abandonner le secteur particulier pour se sauver avec le secteur professionnel.

    • Jean-Louis Pétrod

      La photo est mise en avant parce qu’il s’agit d’une partie qui peut constamment être améliorée et que les constructeurs utilisent pour se différencier.

    • Jean

      Perso cest le seul argument qui me ferait acheter un nouveau tel. Le hardware ne sert plus a rien, un tel de 2014 fait bien tourner toutes les appli.

      • InfinityHD

        Je ne pense pas
        Le haut de gamme 2014 proposait du 2Go de RAM (Juste assez en 2016) et du quadcore alors qu’aujourd’hui même le milieu de gamme propose du octocore.

        • Faut pas exagérer non plus, mon vieux moto g que j’ai filé à mon gamin fait tourner la majorité des apps sans sourciller. Dire que 2 Go c’est « juste assez en 2016 », c’est avoir cédé au chant des sirènes du marketing.

          Sérieux, hormis quelques jeux gourmands, quelles applis ont un besoin vital de 2 Go de ram ?

          • InfinityHD

            hearthstone pour ne pas avoir de lag, les applis pour enregistrer son écran, et des applis qui on tendance à être lente avec 1Go de RAM (Google Map, Snapchat).
            Et aussi être plus à l’aise avec les applis qui sont en arrière plan

          • Tu pourrais bien me citer plus de 100 apps, il n’empêche que la majorité des apps fonctionnera sans sourciller même sur 1 Go de ram et un quad core.

          • InfinityHD

            ok la majorité des apps fonctionne avec 1 Go de RAM, mais si tu veux avoir une bonne expérience sans lag la ça devient plus difficile

          • Ben tout dépend surtout de l’usage que tu as de ton smartphone.

          • crachoveride

            Pas tout à fait vrai, hearthstone tourne très bien sur mon ptit Galaxy s5 new équipé de « seulement » 2go de ram, idem pour faire des capture vidéos que ça soit sur mon Samsung A3 au boulot ou mon S5 new, idem pour Google map et snapchat, mais si par contre on descend à 1go de ram la oui ça pic :p du moins si tu lance tout et bascule d’applis en applis régulièrement, mais chacune tournera nickel (sauf hearthstone peut être car il faut un minimum de ram pour le faire tourner).

            Et pas besoin d’Octocore (même si mon S5 new en est équipé) car mon vieux s4 fait tout tourner nickel encore aujourd’hui :)

          • MaGiiC

            Quelle est la résolution d’écran du Moto G ? Et s’il avait un écran 2k ?
            Mais je te rejoins, pour tout ce qui reste basique, un téléphone de 2014 fait très bien le boulot. J’ai d’ailleurs comparé un Nexus 5 à mon LG G5, et en terme de fluidité, le G5 doit avoir une avance de 1s maximum sur l’ouverture des applis. J’en étais même étonné de voir à quel point le N5 était fluide !

          • Jibz.

            « Sérieux, hormis quelques jeux gourmands, quelles applis ont un besoin vital de 2 Go de ram ? »

            Facebook :)

          • C’est archi-faux mais bon…

          • Jibz.

            Si tu le dis.. En tout cas Facebook Lite argumente sur la conso mémoire et de données, donc c’est qu’il y a bien un problème pour les smartphones bdg sur ce point ;). Personnellement sur tous les smartphones avec 1go ou moins de mémoire que j’ai eu entre les mains (sauf mon iPhone 4) Facebook était une plaie avaleuse de RAM , je passais toujours par le web au final et j’étais pas le seul..

          • Tu m’expliqueras comment je faisais pour utiliser FB sur mon moto G 1st gen.

          • Jibz.

            Parce que le Moto G 1st gen était développé par Google et optimisé à mort comme un nexus… Sur le papier il était moins puissant qu’un S3 pourtant à l’uttilisation il était bien plus fluide et rapide. Du moins au début. De plus, entre quelque chose d’ »utilisable » et quelque chose d’agréable à utiliser il y a un monde. J’ai un ami qui à le moto G et j’ai pas du tout le même retour de son coté, surtout depuis la MàJ sous lollipop l’année dernière. Mais ça dépend surement de l’utilisation qu’on en à..

        • Teddy

          Bah mon Note 4 et mon iPhone 6 de 2014 font tout bien tourner ! Surtout l’iPhone. Je ne sais pas d’où sors-tu ton argument de « core » pour justifier comme quoi que le matériel de 2014 est obsolète…

        • hamza

          Les derniers Snapdragon 82x ont quatre coeurs donc le nombre de coeur n’a pas de lien direct avec la puissance. Si un smartphone a besoin de beaucoup de Ram, c’est juste qu’il est optimisé avec les coudes. L’iPhone a soutenu la comparaison avec les hauts de gamme Android pendant des années avec deux voire trois fois moins de Ram.

          • Kevin Bélanger

            Le Big little est davantage axé sur l’économie d’énergie que la performance de toute façon…

        • comcom

          Les hauts de gamme d’aujourd’hui proposent du quad core et non du octo core.
          2Go de ram vs plus, la différence est principalement le nombre d’applications et de services que tu peux faire tourner, typiquement la technologie UFS de Samsung apporte bien plus en performance.
          Jean a raison sur le fait qu’un tel de 2014 fait aussi bien tourner n’importe quel application qu’aujourd’hui, la différence se notera plus dans la fluidité d’utilisation pas dans le fonctionnement lui-même des applications.

          • InfinityHD

            « Les hauts de gamme d’aujourd’hui proposent du quad core et non du octo core. »
            Faux ! Même le milieux de gamme propose du Octo-core …

            « la différence se notera plus dans la fluidité d’utilisation  »
            C’est exactement ce que je dit

    • Sorcier

      Tout simplement parce que tous les tels sont capables de téléphoner et d’envoyer des sms,qui l’aurait cru???
      Les marques d’appareils photos ont compris qu’il fallait renter dans le secteur des smartphones et c’est logique,ils vendent moins d’appareils photos,ils ne peuvent pas louper le créneau.

    • Mathieu

      Pour avoir en ma possession un Galaxy S7 et un reflex Canon 80D, je peux t’assurer que Canon peut dormir sur ses 2 oreilles encore longtemps :)
      Le capteur d’un téléphone sert à conserver des souvenirs, un reflex sert à faire de la Photo.
      Après certaines technos (comme le dual pixels inventé par Canon qu’on retrouve sur le Galaxy S7) peuvent bénéficier aux deux mondes :)

      • MaGiiC

        En effet, d’où la fracture citée au dessus entre le monde des particuliers et le monde Pro. A quoi bon acheter un appareil photo alors qu’un smartphone fait très bien le boulot pour le commun des mortels ?
        Le rendue et la qualité ne sont pas les mêmes, mais on ne recherche pas la perfection.

  • domi67

    La photo avec un objectif fixe non interchangeable et de surcroit avec un focale correspondant à un très grand angle (22-28mm) … voilà ce que nous proposent la plupart des smartphones (sauf le lg5 qui est bi-objectif et de rares autres). A coté de ça n’importe quel compact un tant soit peu évoluée propose un zoom du style 28-200 (équivalent 35mm) un flash correct et également un capteur digne de ce nom. Faire un portrait avec une focale de 22-28 mm est un non sens, ça déforme.. Un 85 mm est idéal et on est loin avec un smartphone. Il y a de nombreux autres cas ou la focale du smartphone est totalement inadaptée. Et manque également un diaphragme… chose dont on ne parle pas . Un diaphragme est une chose extrêmement utile en photo (maîtrise de la profondeur de champs, qualité de l’objectif augmentant avec certains diaph,choix élargi de la vitesse, etc.)