RGPD : Facebook exclut discrètement 1,5 milliard d’utilisateurs des nouvelles mesures de protection de la vie privée

Facebook exclut 1,5 milliard d’utilisateurs des nouvelles mesures de protection de la vie privée, RGPD. Les utilisateurs du réseau social résidant en Asie, en Afrique, en Australie et en Amérique latine ne vont pas bénéficier du même traitement que ceux vivant dans les pays membres de l’UE. Les nouvelles mesures entrent en vigueur à partir du 25 mai 2018 et s’accompagnent d’un certain nombre d’obligations pour les entreprises collectant des données personnelles.

facebook rgpd vie privee

Comme le rapporte Reuters, Facebook confirme que la société n’appliquera pas les mesures européennes de protection de la vie privée à tous les marchés où le réseau social est présent. Les nouvelles dispositions qui entreront en vigueur le 25 mai 2018 obligent toutes les sociétés travaillant dans l’UE à informer leurs utilisateurs de la collecte de leurs données personnelles. Toutes les entreprises, associations, organisations internationales qui proposent des biens ou des services, traitant des données sur des résidents de l’Union européenne sont concernées par ce texte. Facebook a déjà pris des dispositions pour se mettre en conformité.

Facebook et RGPD : la vie privée de 1,5 milliard d’utilisateurs ne sera pas aussi bien protégée

Les conséquences peuvent être dramatiques pour les entreprises ne respectant pas ces mesures. Le texte prévoit une amende pouvant atteindre 4% des revenus mondiaux, soit l’équivalent de milliards de dollars pour Facebook. L’UE veut s’assurer que le scandale Cambridge Analytica ne se reproduise pas. Si les utilisateurs européens de Facebook peuvent se sentir protéger, ce ne sera pas le cas de 1,5 milliard de personnes utilisant le service dans d’autres régions du monde notamment en Asie, en Afrique, en Australie et en Amérique latine.

Cependant, Facebook tempère et confie à Reuters : « Nous appliquons les mêmes règles de protections des données partout, que ce soit avec Facebook Inc ou Facebook Ireland« . Les utilisateurs du réseau social résidant en Amérique du Nord et européens sont régis par les mêmes règles de confidentialité, la maison mère étant située en Irlande. Tous les autres utilisateurs du réseau social sont rattachés au règlement américain, se trouvant être moins contraignants sur le traitement des données personnelles.

Les utilisateurs de Facebook qui sont situés en dehors des États-Unis, de l’Europe et du Canada ne pourront pas porter plainte contre l’entreprise devant les tribunaux irlandais. Le réseau social pourra donc avoir plus de latitude pour faire face aux éventuelles tracasseries juridiques potentielles des 1,5 milliard d’utilisateurs qui ne sont pas concernés par le RGPD.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !