Réseaux WiFi publics, attention danger ! votre vie privée est menacée !

Maj. le 10 avril 2016 à 19 h 19 min

Les hotspots Wifi sont désormais disponibles partout. Les opérateurs mobiles en proposent un certain nombre accessibles pour leurs abonnés, les lieux publics (McDonald’s, hôtels, bars, etc) en sont volontiers équipés. Nous nous orientons, au-delà de la 3G et la 4G, à une omniprésence d’Internet mais aussi aux questions relatives à la vie privée.

Quand on se connecte sur un réseau, c’est généralement pour rechercher quelque chose, voire lire ses emails et donc se connecter à un service distant. Une telle opération n’est pas anodine et parmi les flux de données qui transitent, il y a vos mots de passe et plus sûrement votre historique de navigation. Et vous n’êtes pas sans savoir que grâce à lui, on peut deviner bon nombre de choses sur vos usages et vos centres d’intérêts.

Le Wifi public n'est pas assez sécurisé !

Et c’est là qu’intervient le dernier rapport de la CNIL sur le respect de la vie privée. Celui-ci met ainsi en évidence bon nombre de défaillances sur les réseaux Wifi publics. Ainsi de nombreuses interfaces de connexion à des réseaux Wifi retiennent toutes les informations relatives à vos sites consultés. Pourtant, la législation en vigueur en France spécifie que seules des données liées au trafic soivent être stockées.

Cependant, même ces dernières ne devraient pas être conservées plus de 12 mois, or de trop nombreux hotspots Wifi en font un stockage … illimité. A chacun de se faire son opinion, mais on ne peut pas dire que les sécurités d’usage soient appliquées.

Dans le même ordre d’idée, l’accès aux postes gérant ces hotspots Wifi serait trop peu protégé et beaucoup de réseaux Wifi publics n’auraient pas le moindre cryptage appliqué sur la connexion. Il suffit alors pour un être malintentionné de simplement sniffer les données qui y transitent pour récupérer bon nombre d’informations malgré les connexions en https utilisées.

Avant que la situation ne s’améliore, le conseil à appliquer serait donc d’éviter comme la peste les réseaux Wifi ouverts ou, dans une moindre mesure, de ne réaliser aucune opération sensible sur ce type de réseaux. Merci la CNIL de nous rappeler que le danger rôde partout …

Via

Réagissez à cet article !
  • jean-luc Mutabazi

    parce que la CNIL la respecte -_-« 

    • Il peut y avoir débat ;-) … mais les remarques du rapport restent à prendre en considération.

  • Anti-mouton

    Je suis actuellement sur un Free wifi secure de Free donc normalement c’est bon ….

  • OK

    Vous soivez relire vos articles avant de les publier svp…

  • fun-evil

    en même temps ils ont pas tort, les réseaux wifi publics sont un vrai gouffre à informations facilement récupérables

    Mais NON DE DIEU, qu’ils nous laissent le choix d’utiliser ces réseaux peu sécurisés à nos risques et périls, on leur demande rien alors qu’ils arrêtent de nous priver de nos droits

  • Noel Flantier

    Utilisez un VPN !

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Les jeunes et internet : découvrez les dernières tendances

Selon une nouvelle étude, les parents considèrent que leurs enfants sont autonomes sur internet en moyenne à partir de 14 ans. Cette nouvelle enquête permet de mieux appréhender le rapport des parents vis à vis d’internet et de leurs progénitures. Combien de temps un enfant passe-t-il sur internet ?

6c920b39f5dedd666525078ba282e85fccccccccccccc