Référendum d’Indépendance de la Catalogne : Google accusé de censure la veille des élections

Dans le contexte particulièrement tendu du référendum pour l’Indépendance de la Catalogne, Google a été forcé par la justice espagnole de supprimer une application permettant aux votants de localiser les bureaux de vote de son Play Store. L’opinion publique n’a pas tardé à fustiger la démarche de la firme : depuis hier, le géant de la technologie est en effet la cible de virulentes critiques.

google catalogne

Dans une nouvelle ultime tentative pour endiguer le référendum sur l’indépendance de la Catalogne de ce dimanche, La Haute Cour de Catalogne a décidé de forcer Google à supprimer l’application « On Votar 1-Oct » de son fameux Play Store. Cette appli permettait en effet aux personnes désireuses de participer au référendum de localiser les bureaux de vote grâce à leur date de naissance et à leur carte d’identité. L’application méritait-elle de rejoindre les autres applications censurées par Google ?

Google accusé d’avoir censuré le référendum sur l’Indépendance de la Catalogne !

Selon Reuters, les autorités de Catalogne ont même sommé Google d’effacer chaque application future proposée par ce même développeur. Cette requête judiciaire ne concerne pourtant que l’Espagne. L’application est en effet encore disponible sur le Play Store français.Comme précisé par FranceTv Info, de nombreux catalans critiquent la servilité de Google et traite la démarche des autorités et de la firme  » d’anti-démocratique ». Certains internautes comparent volontiers la situation en Catalogne à la célèbre censure exercée par le gouvernement chinois sur le web. Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a d’ailleurs critiqué la situation dans un tweet enflammé, à découvrir ci-dessous.

Ce n’est pas la première fois que l’entreprise américaine est accusée de pactiser avec les gouvernements. A titre d’exemple, depuis 2015, le moteur de recherche est obligé de déréférencer certains sites web sur ordre du gouvernement français. De nombreuses voix se sont élevées, clamant que cette attitude porte gravement atteinte à la liberté du net. La question de l’indépendance des GAFAM vis à vis des gouvernements revient en effet souvent sur le tapis. En juillet dernier, le refus de Facebook d’obéir à une requête du gouvernement du Pakistan était d’ailleurs saluée par les internautes ! Google aurait-il du, ou pu, refuser d’obtempérer, au nom de la démocratie ?

Réagissez à cet article !
  • Spitfire

    Et alors ? Comme si en France c’est mieux ^^’ Vous avez vraiment cru que nous vivons dans une totale démocratie et de liberté ? :D

  • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

    On voudrait qu’ils obéissent aussi rapidement et avec autant de zèle à bien d’autres demandes des gouvernements…

  • DePassage

    Je ne vois rien d’étrange à ça. Référendum illégal, réplique immédiate de l’état souverain.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
5G : Huawei atteint une vitesse de 20 Gbps, un record !

Huawei vient de battre un record de vitesse en 5G en utilisant deux relais lui permettant d’atteindre la vitesse vertigineuse de 20 Gbps. Bien que cela ne soit pas pour tout de suite dans l’hexagone, on peut dans tous les cas apprécier les efforts du constructeur pour nous permettre d’atteindre des vitesses de connexions élevées.

2fc4e7a7d0c55e88009dbeb474c14a41OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO