Redevance TV étendue aux smartphones, ordinateurs et tablettes : le Sénat dit non !

La redevance Tv sera-t-elle étendue aux tablettes, smartphones et ordinateurs ? Une proposition d’amendements à la Loi des finances 2018 par le sénateur David Assouline (PS) a été rejetée par la chambre haute. Ces derniers prévoient de taxer tous ceux qui possèdent « un ordinateur, une tablette, une console, un smartphone » et un abonnement à internet. Et augmentent le montant de la redevance de un euro. Plusieurs sénateurs se sont vertement opposés à ces mesures, arguments à l’appui. 

redevance tv

L’extension de la Redevance TV à tous les écrans déplaît au Sénat qui a rajouté une proposition d’amendements du sénateur David Assouline. Ce dernier souhaitait à la fois l’étendre aux ordinateurs, tablettes, consoles et smartphones mais aussi l’augmenter de un euro pour la faire passer à 140 euros. Deux idées en gestation depuis plusieurs mois. Le patron de Radio France Mathieu Gallet avait par exemple proposé lui aussi une extension de la redevance TV à tous les écrans pour contrer la baisse des recettes.

Redevance TV étendue aux smartphones et ordinateurs : le Sénat a rejeté deux amendements

Pourtant, le Sénat a refusé les amendements de David Assouline. Le rapporteur général du texte de loi Albéric de Montgolfier explique dans un premier temps que « le gouvernement a annoncé une réforme de l’audiovisuel public pour 2018 » dans des propos repris par NextImpact. Une manière de dire que le moment du débat n’est pas encore venu, d’autant que le dossier s’annonce explosif pour le gouvernement qui semble tout de même vouloir avancer sur la question. Mais là où cela devient plus intéressant, ce sont les arguments développés par les élus contre ces propositions.

Le sénateur Roger Karoutchi (LR) se demande par exemple « pourquoi imposer le contribuable qui ne regarde pas la télévision sur sa tablette ? ». On peut également lire dans le rapport de la séance du 16 novembre 2017 : « les chaînes publiques, de télévision et de radio, ont été multipliées au nom du soutien permanent obtenu des pouvoirs publics. Résultat : il y a une dilution ». Le rapporteur du texte ajoute que quand bien même ces mesures seraient mises en place « la fraude serait massive » car il suffirait « d’acheter sa tablette ou son téléphone à l’étranger » pour cacher ces objets aux yeux du fisc.

Et potentiellement augmenterait les dépenses pour le contrôler alors qu’une écrasante majorité de foyers possède de toute façon déjà une télévision. Comprenez : une telle extension créerait une coûteuse usine à gaz. Un autre sénateur, Antoine Lefèvre lance : « plutôt que de chercher des recettes en imaginant de nouvelles redevances, mieux vaudrait d’abord faire de sérieuses économies ». Résultat, un premier débat a eu lieu, mais les amendements ont été rejetés. En attendant peut-être un projet de loi en 2018, dont on sait par avance que les débats seront… animés !

Réagissez à cet article !
  • Willowww

    Il est fou Assouline il est fou!

  • Spitfire

    Quil aille se faire f le PS. Tout le temps aux autres de payer

    • Swallowater

      C’pas une question de parti politique pour le coup: c’est un pactole que beaucoup aimeraient palper, de gauche comme droite (et non, je ne considère pas LREM comme « au centre » tout comme le PS n’est pas « à gauche »: ce sont bien des partis de droite :p)

  • Bulldozer

    Y en a marre des taxes! On a déjà la TVA, taxe Baroin, taxes sur le stockage, taxe recyclage…

  • French Open Youtubers

    Enfin des gens intelligents !
    À quand le même raisonnement pour le vol (oops pardon taxe) copie privée ?

  • Will

    S’ils veulent faire rentrer plis d’argent qu’ils ayent frappé avec les portes de ces grandes entreprises qui ne payent pas leurs impôts en France.
    Ou pour cause non payement qu’ils taxent les produits ou encore interdire la vente et la pub de leurs produits sur le marché français ça va leur faire changer d’avis.

  • Jef

    Et pourquoi imposer la redevance au contribuable qui ne regarde pas les chaines de télévision francaise mais en possède une ? Pourquoi ?

    • Laurent Fouldrin

      Parce que c’est le plus « logique ».

      De la meme façon que quand tu achètes une voiture, il est logique de partir du principe que c’est pour la conduire.

      Même si les mœurs changent, il reste vrai que 95% des foyers possédant une télé l’utilisent pour regarder les chaînes de télé.

      • Gregz Skynet

        Statistique sortie tout droit de votre imaginaire

        • Laurent Fouldrin

          Complètement !

          Mais je suis toujours impressionné que les quelques geeks qui vivent de Netflix se pensent si nombreux … Il n’y a qu’à penser au milliers/millions de foyers périurbain/en campagne qui n’ont même pas une connexion ADSL convenable. Ou ces millions de personnes qui ne sauraient même pas configurer une connexion à Netflix.

  • lukimaley

    Jamais je paierai cette daube. Ma télé me sert uniquement pour mon abonnement Netflix et ou DVD/BluRay… J’ai abandonné définitivement les chaines grand publique avec toutes ces conneries. La palme revient a la TNT avec ses émissions qui repassent en boucle encore et encore avec des pages de pubs toutes les 5minutes… Ils sont allé trop loin

    • Laurent Fouldrin

      Ça me rassure ! Moi qui pensais bêtement que l’impôt était obligatoire … Personne ne m’avait prévenue qu’il suffisait juste de ne pas vouloir le payer !

      Merci Kevin, je viens d’économiser de quoi me payer une sacré paire de genre en chrome …

  • elemachine

    Les chaines publiques n’ont pas besoin de cet argent. Comment font les chaines privées ? La pub, les promos, ect… Les chaines publiques font exactement la même chose, en quoi ont-ils besoin d’un fond supplémentaire ? : Pourquoi devrait-on payer pour celles-ci (les chaines ou radios publiques) d’ailleurs moins regardées/écoutées que les privées ?
    A part du raquet, je ne vois pas comment le définir autrement. Si encore il n’y avait ni pub ni promos ni pubs cachées on pourrait dire : Mouais c’est logique, il faut les soutenir, ce sont nos chaines d’etat bien-veillantes. Mais c’est loin d’etre le cas.
    La pub rapporte beaucoup trop même les chaines privées payantes en mettent, ce n’est pas pour arrondir les fins de mois à 50 balles par mois le bouquet ! Youtube ne fonctionne que sur ce modèle publicitaire et offre aujourd’hui un contenu plus interessant que la TV, plus libre, plus varié et gratuite. Des petits gens sans formation arrivent à faire plus d’audimat que l’enssemble des chaines publiques et certains gagnent plus d’argent que tous les animateurs réunis. Il est temps de revoir votre modèle.

    • Manu Le Roy

      C’est vrai qu’il y a de la pub sur les chaines publiques mais beaucoup beaucoup moins ! Je trouve insupportable de regarder un film sur RTL9 par exemple. ET puis que dire de l’indépendance éditoriale ? IL y a quand même une énorme différence de qualité entre chaines publiques et privées……

      • elemachine

        Je ne parle pas que de publicité de type spots videos… A chaque fois qu’ils invitent quelqu’un c’est pour faire la promo de son film, de son livre, de son spectacle, de sa chaine youtube ou autre. Ils ne font pas ça par sympathie. Ce sont des accords/contrats avec les editeurs. C’est de la pub et c’est plus de 50% des diffusions de ces chaines publiques. Pourquoi crois-tu que les youtubers se mettent à écrire des livres ? C’est leurs seules chances de passer sur le « grand » écran.
        Je ne parles pas de la pub cachée qui elle, est plus facile à défendre. Ils ont esseyé d’obliger les animateurs à citer 2 autres marques lorsqu’ils en citaient une : Mais ça n’a pas marché parce qu’on ne peut pas toujours y penser dans une conversation et puis c’est parfois ridicule.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Droits Ligue 1 : Facebook et Amazon pourraient diffuser les matchs

Et si les futurs OM-PSG étaient diffusés sur Amazon Prime Video ou Facebook ? Les deux géants américains se sont montrés intéressés par les droits de diffusion de la Ligue 1 auprès de la LFP. Formuleront-ils une proposition lors de l’appel d’offres ?