Record historique d’investissement en 2015 pour tous les opérateurs mobiles français

2015 est bien fini, permettant à l’ARCEP de rendre un premier observatoire provisoire des résultats des opérateurs mobiles français sur l’année. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ceux-ci ont investi en battant un record historique.

2016 aura été une année difficile pour tous les opérateurs de la téléphonie mobile, qui ont dû être très réactifs à l’annonce de l’échec du mariage Orange et Bouygues Telecom pour se rattraper après que les actifs du dernier ne deviennent pas leurs.

Dans cette situation, difficile de vraiment estimer qui deviendra le meilleur opérateur français dans les prochaines années. En tout cas, les acteurs télécoms n’ont pas pour autant rechigné à la tâche, puisque le premier observatoire temporaire de l’ARCEP sur l’année 2015 montre un effort redoublé de leur part.

En effet, on remarque que les investissements totaux d’Orange, Bouygues, SFR et Free ont connu un pic sur l’année 2015, expliqué par l’achat des fréquences 700 MHz pour un bond de 50,2% comparativement à 2014.

On pourra facilement le dénigrer de ce fait, mais c’est tout bonnement impossible : même sans considérer cet achat naturel, les investissements s’élèvent à 7,8 milliards d’euros battant ainsi le record historique des opérateurs mobiles français sur ce terrain.

On comprend toutefois pourquoi Stéphane Richard insiste sur la remontée des prix : malgré le fait qu’ils aient pu freiner la baisse de leurs revenus comparativement à 2014, les acteurs télécom souffrent toujours d’un revenu dans le négatif à moins 2,6%.

On notera bien sûr la chute de ceux-ci à l’année 2010, que l’on peut attribuer à l’arrivée de Free Mobile sur la 3G puisqu’il aura obtenu sa licence en décembre 2009. Quant à dire qu’il s’agit-là d’un mal… On vous laisse seuls juges.

L’avenir sera en tout cas dans la création de nouvelles offres profitant des avancées technologiques des réseaux. SFR a récemment lancé son offre « Ultra haut débit » mobile, tandis que Bouygues Telecom commence timidement les tests de sa fréquence 700 MHz.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • alfred

    pourquoi ne pas montrer les investissements par opérateur ? histoire de mieux juger qui mérite les tarifs qu’il applique ?