Android : la réalité augmentée va débarquer sur des centaines de millions de smartphones dès 2018

Maj. le 17 novembre 2017 à 21 h 09 min

Android se prépare à accueillir la réalité augmentée sur ses smartphones, qui seront des centaines de millions à être compatibles dès fin 2018. Google a expliqué sa stratégie en la matière le 7 novembre 2017 lors de la conférence Web Summit, qui se tenait à Lisbonne. L’objectif est de rendre la réalité augmentée accessible au plus grand nombre et réussir à la faire entrer dans les usages des utilisateurs.

Des “centaines de millions” de smartphones Android seront capables d’exploiter la réalité augmentée d’ici fin 2018. C’est ce qu’a assuré Amit Singh, vice-président business et opérations de la section Réalité Virtuelle de Google, lors de la conférence sur les technologies Web Summit, qui se tient à Lisbonne du 6 au 9 novembre 2017. Cette déclaration fait suite au lancement fin août 2017 du Google ARCore, un outil permettant aux développeurs de créer des jeux ou des applications en réalité augmentée pour Android. A sa sortie, seuls le Google Pixel et le Samsung Galaxy S8 étaient compatibles. Mais les appareils de luxe ne seront prochainement plus les seul à pouvoir en profiter. D’après Singh, les téléphones de moyen et bas de gamme pourront l’exploiter dans les “deux années à venir”.

Android va accueillir la réalité augmentée sur des « centaines de millions » de smartphones dès 2018

“La réalité augmentée va devenir une option centrale de la plupart des smartphones Android ces prochaines années”, a-t-il annoncé. “Actuellement, nous aidons les développeurs à construire ce genre d’expériences pour qu’elles deviennent une habitude quotidienne, une routine”. Il explique que ce n’est qu’une fois que l’usage de la réalité augmentée sera devenu une norme, un réflexe, que pourra véritablement débuter la monétisation. Il voit dans les jeux ou même le shopping un gros potentiel pour gagner de l’argent.

Et c’est pourquoi cette technologie est si stratégique pour Google, en concurrence avec Apple. L’entreprise de Tim Cook avait lancé en juin 2017 l’ARKit, une suite de logiciels à destination des développeurs pour la réalité augmentée sur iOS. Interrogé par CNBC, le CEO d’Apple déclarait que la réalité augmentée rendrait l’iPhone “encore plus incontournable”. Pourtant, c’est Google qui avait frappé le premier avec la sortie des Google Glass. Un échec cuisant : trop chères et trop peu utiles, elles étaient aussi accusées de permettre aux porteurs de prendre des photos de n’importe qui sans qu’on puisse s’en rendre compte. Une situation créatrice de malaise dans l’espace public qui a contribué à la mauvaise réputation des lunettes. Boudées par les consommateurs, Google a été contraint d’arrêter la production et la vente au grand public. Reste à attendre de voir quelles applications pratiques pourra apporter le réalité augmentée sur nos smartphones.

Réagissez à cet article !
  • DarkSamS

    Sur Sony y avait déjà…

  • Funk

    Un ancien pourra confirmer la date,mais vers 2007/2008 cela existait déja (stade embryonnaire ) on faisait un panorama dans une rue et apparaissait les POI.

    • Drakseid

      Tout-à-fait, les balbutiement de la réalité augmentée ont commencé très tôt et était accessibles au grand public en 2009, sûr et certain de mon coté, puisque testés sur iPhone 3GS à l’époque, mais je suppose que d’autres applications étaient déjà en balbutiement avant.

  • kpocoff

    Tout à fait et j’ai ça sur mon Windows phone Lumia 1320 depuis 3-4ans… En réponse à Funk mais surtout rappeler à PhonAndroid le retard comme Apple d’Android pour certaines choses…

  • kpocoff

    Je suppose que l’Asus zenfone ar le sera aussi compatible puisque quasiment le premier Android phone à être compatible DayDream donc VR et Réalité Augmentée et cela bien avant ces Pixels de Google

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android est une catastrophe pour la sécurité, bien pire qu’iOS !

Dans son rapport annuel sur la sécurité, Nokia cible Android comme étant l’OS le plus sujet aux malwares. Google Play Protect est satisfaisant mais les applications tierces téléchargées depuis des stores autres que Google Play sont dangereuses pour les utilisateurs. iOS est au contraire un très bon élève en la matière.

3478041b6971701712fcfddc0ca852c6OOOOOOOOOOOOOOOOO