WeChat sera intégré au bracelet connecté Nabu de Razer

Date de dernière mise à jour : le 18 mai 2016 à 17 h 06 min

Razer a annoncé ce jeudi 24 juillet que son bracelet connecté, le Nabu, permettrait d’afficher nativement les notification de WeChat, le plus important service de messagerie instantané au monde en nombre d’utilisateurs. La nouvelle apparaît comme une innovation singulière dans la course que se livrent les constructeurs sur le segment des montres connectées.

Nabu WeChat

WeChat sera intégré nativement au Nabu de Razer

WeChat, création du fournisseur de services en ligne chinois Tencent, dispose d’une base de quelques 400 millions d’utilisateurs à travers le monde, dont une grande majorité en Chine, ce qui pourrait constituer un net avantage pour Razer, face à ses concurrents.

Au-delà, cette intégration native avec le service de messagerie en ligne le plus populaire de Chine pourrait permettre à l’équipementier américain de réaliser une percée dans l’empire du milieu. Et de pousser les deux entreprises dans un cercle vertueux – les services de messagerie étant en forte croissance en Chine.

Mais l’idée d’allier messagerie instantanée et montre connectée pourrait aussi faire date, puisque les autres constructeurs fabriquant ce type d’accessoire ont pour l’heure relativement négligé ce type d’interaction – préférant se concentrer sur une relation quasi symbiotique avec les smartphones, et des services de carte, de météo – que l’on verrait moins évident sur ce bracelet compte-tenu des spécifications de son écran.

Selon Min-Liang Tan, le PDG de Razer, cité par le magazine américain Forbes, la collaboration avec Tencent semble d’ores et déjà porteuse d’espoirs en matière d’innovation: « Ils poussent vraiment les limites, on est donc très emballé d’avoir pu commencer à travailler avec eux », a-t-il estimé.

Le bracelet connecté Nabu (les américains parlent de « smartband ») sera le premier du genre complètement orienté vers l’interaction sociale. Il pourra, en plus de son intégration avec WeChat afficher les notifications des appareils tournant sous iOS ou sous Android, et les données fitness directement mesurées par le bracelet.

Autre innovation qui lui donne une allure d’extra-terrestre dans le secteur: une fonctionnalité permettant de partager des informations avec d’autres utilisateurs proches de soi – similaire à ce qu’on peut trouver aujourd’hui sur smartphone dans des applications de rencontres telles que Tinder ou Grindr.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • FragHeal

    D’ailleurs, il n’était pas annoncé pour le premier trimestre 2014 ?