La RATP refuse de donner ses infos de circulation en temps réel à CityMapper

Cela fait bien des années que la RATP refuse de se soumettre à l’open data, et de ce fait de partager ses informations de circulation en temps réel. Le géant CityMapper en appelle donc à ses utilisateurs grâce à une pétition, afin de forcer le réseau parisien à partager ses données.

citymapper-ratp-open-data-petition

L’évolution technologique n’est pas nécessairement au goût de tout le monde. On pourrait croire par cette déclaration que ce refus est réservé majoritairement aux personnes âgées, souvent moins alertes sur la question et ne souhaitant pas trop bousculer leurs habitudes…

… Et pourtant, cela concerne également les grandes entreprises. Et notamment la RATP, qui régit les transports en commun sur la région parisienne, et qui n’est surtout pas prête d’ouvrir ses données temps réels à des acteurs privés.

Bien évidemment, les horaires des bus, trains et autres métros sont accessibles à tous, et peuvent donc être utilisés par n’importe quel acteur dans le cadre de leurs applications. Mais ce n’est pas forcément le cas des informations en temps réel (retards, incidents, disponibilités), que la RATP souhaite tout bonnement garder pour elle malgré les impératifs de l’open data posés par la loi sur la croissance d’Emmanuel Macron.

Agacé par une telle fermeture, ne concernant que Paris qui plus est le reste de la France s’étant plié à ces exigences, le développeur CityMapper a décidé de lancer une pétition en ligne afin de forcer un changement.

La RATP ne lutte toutefois pas contre l’évolution technologique, faisant même partie des entreprises créatrices des tickets de transports stockés dans les téléphones : elle s’inquiète seulement de « vivre ce qu’ont vécu les hôtels avec Booking.com et perdre leur relation à leurs clients » comme le note Franck Avice chez Europe 1, directeur service et relations clients de la RATP.

Une inquiétude pouvant elle aussi être légitime, puisque l’arrivée des smartphones et de leurs magasins d’application aura créé une forte concurrence sur ce secteur.

Cette question pose ainsi deux problématiques : celle du bénéfice lié à celle-ci, qui devrait forcer dans l’exemple la RATP à proposer les meilleures applications possible, ou de l’exclusivité des données d’un service. Les transports parisiens étant du domaine public, on pourrait ainsi argumenter en la faveur de l’open data.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Top 5 des meilleures applications pour partir en vacances au dernier moment

Parce que nous sommes déjà fin juin et que les vacances d’été démarrent à la fin de la semaine, nous avons décidé de vous proposer un petit top des meilleures applications pour réserver vos vacances à la dernière minute. Logements, vols, hôtels, covoiturages et séjours tout compris. Tout y est et souvent à des prix très avantageux !