La RATP refuse de donner ses infos de circulation en temps réel à CityMapper

Cela fait bien des années que la RATP refuse de se soumettre à l’open data, et de ce fait de partager ses informations de circulation en temps réel. Le géant CityMapper en appelle donc à ses utilisateurs grâce à une pétition, afin de forcer le réseau parisien à partager ses données.

L’évolution technologique n’est pas nécessairement au goût de tout le monde. On pourrait croire par cette déclaration que ce refus est réservé majoritairement aux personnes âgées, souvent moins alertes sur la question et ne souhaitant pas trop bousculer leurs habitudes…

… Et pourtant, cela concerne également les grandes entreprises. Et notamment la RATP, qui régit les transports en commun sur la région parisienne, et qui n’est surtout pas prête d’ouvrir ses données temps réels à des acteurs privés.

Bien évidemment, les horaires des bus, trains et autres métros sont accessibles à tous, et peuvent donc être utilisés par n’importe quel acteur dans le cadre de leurs applications. Mais ce n’est pas forcément le cas des informations en temps réel (retards, incidents, disponibilités), que la RATP souhaite tout bonnement garder pour elle malgré les impératifs de l’open data posés par la loi sur la croissance d’Emmanuel Macron.

Agacé par une telle fermeture, ne concernant que Paris qui plus est le reste de la France s’étant plié à ces exigences, le développeur CityMapper a décidé de lancer une pétition en ligne afin de forcer un changement.

La RATP ne lutte toutefois pas contre l’évolution technologique, faisant même partie des entreprises créatrices des tickets de transports stockés dans les téléphones : elle s’inquiète seulement de « vivre ce qu’ont vécu les hôtels avec Booking.com et perdre leur relation à leurs clients » comme le note Franck Avice chez Europe 1, directeur service et relations clients de la RATP.

Une inquiétude pouvant elle aussi être légitime, puisque l’arrivée des smartphones et de leurs magasins d’application aura créé une forte concurrence sur ce secteur.

Cette question pose ainsi deux problématiques : celle du bénéfice lié à celle-ci, qui devrait forcer dans l’exemple la RATP à proposer les meilleures applications possible, ou de l’exclusivité des données d’un service. Les transports parisiens étant du domaine public, on pourrait ainsi argumenter en la faveur de l’open data.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • iAndroid

    Les transports parisiens sont du domaine public mais la RATP est une entreprise privée, donc elle a raison de garder ses données et de ne pas les partager si elle estime que ça risque de lui porter préjudice.
    Et puis faut pas oublier qu’a part une niche d’utilisateurs, la plupart ont des pubs sur l’appli RATP et c’est une source de revenus à ne pas perdre…

    • la RATP est un établissement public (EPIC)

      • Nicolas Lique

        La RATP est entre 2 eaux,parce qu’elle encore sous l’égide du stif et du conseil d’île de France,(donc déjà la région et l’état c’est pas pareil),mais oui c’est une entreprise à but de profit comme l’Europe l’a demandé à tous les pays membres,cela concerne l’ouverture des marchés, la RATP c’est transformer à ce moment là, et son but si il est public il est surtout d’être une entreprise pérenne afin de pouvoir exister à la transformation en privé du secteur des transports,au jour d’aujourd’hui, la RATP à des comptes à rendre aux deux,Europe et état,et surtout la région,qui lui impose résultat et surtout croissance et bénéfice….deux choses qui font qu’une boîte est priver,le profit est interdit pour le public,les recettes c’est pour l’état qui lui redistribut ou utilise ou….bref à sa guise, la RATP est indépendante de ce côté là c’est son budget,c’est dans la préparation à l’ouverture des marchés, accord trouver avec l’Europe pour donner une « chance » ou plutôt une longueur d’avance aux entreprises en place de continuer à exister et à être compétitif, donc oui la RATP à raison de garder pour elle,surtout que cela peut être aussi une question de sécurité. Ouverture des data, brèche dans le réseau donc…. Etc etc la c’est de la com

    • Tony Fiant

      Du moment qu’il s’agit d’une entreprise PUBLIQUE, d’une société de service donc de prestations qui transporte des êtres humains, il est parfaitement logique que son fonctionnement réel soit connu de tous.
      Il n’y a même pas à débattre sur ce point

  • Tony Fiant

    Encore une vieille machine qu’il faudrait éradiquer pour en créer une autre.
    Il est vrai que cela permettrait d’avoir aussi des stats sur la performance de ce qui est devenu au fil du temps une caricature.

    • Nicolas Lique

      Et les gens tu les mets au chômage tout ça pour satisfaire des avis loin d’être objectif comme le tien?si tu as rien compris va pas le faire payer aux autres,et pour information plus il ya de chômeur plus les impôts augmentent plus tu devras bosser longtemps, la RATP c’est 45000 personnes qui paye le système autant que toi,retiré les tu devras payer pour 45000 de plus,et le truc illusoire que toute boîte détruite est rembeaucher dans son intégralité ailleurs…lol c’est jamais arriver…bref, le plus drôle,c’est que tu doit être typiquement le genre de personne à critiquer mais qui pourrait pas faire ce qu’il critique….jte verrais bien dans la maintenance sur les trains…tu tiendrais pas une semaine mon pauvre,mais au moins t’aurais compris dans la vie que tout n’est pas comme on veut et surtout que tu n’es pas seul au monde avec ton nombril,jte souhaite un jour de tomber sur quelqu’un qui souhaite que tu te retrouve à la rue juste par envie ou parce l’idée lui serait passer par la tête…tu verras ça fait pas forcément plaisir,mais bon chacun son problème apparament, toi c’est démanteler tout et n’importe quoi et d’autre c’est d’expliquer et de résister à des gens comme toi.

      • Tony Fiant

        Et tu te calmes, le CGTiste ou équivalent.
        Je ne parle pas de suppression mais de détruire et de recréer. Tu les vois où les chômeurs dans mon discours ?
        Et oui, il y a un paquet de pleureuses et de surprotégés dans cette « entreprise » comme dans beaucoup d’autres, cela je persiste et signe.
        Tu es la caricature type du made in France avec nos bons gros syndicats qui ne font que se défendre et chercher à avoir plus d’influence, les pires destructeurs de l’économie Française depuis des décennies et la majorité pense comme moi au vu des sondages.
        Je donne mon avis et c’est mon droit, si tu ne sais pas défendre le tien sans agresser directement les autres, tu as droit à prendre ta carte, tu as les critères.
        Bref, fermes là.

        • Nicolas Lique

          Pour information pas besoin prendre sa carte pour être défendu par les syndicats…c’est dans leurs prérogatives et obligation…tout employé peux être défendu….culture quand tu me tiens….et oui dans toute l’histoire aucun démantèlement à amener à du 100/100 d’embauche dans la foulé, car pour créer faut démanteler les gens tu les recase ou????facile de parler quand on se sent pas concerner,et même apparemment et pour ta gouverne c’est exactement ce qu’il c’est passer en Angleterre…tout revendu aux privé… Ah les tickets ont baisser de tarif…les trains aussi…et les services qui vont avec….le privé total n’a jamais fait du public,mais du profit,depuis 10/15 Londres et l’état rachette à coup de milliard(donc tu es toi aussi prêt à payer ce genre de facture sur tes impôts plus tard si démantèlement et rachat il ya) au même boîte à qui chaque lignes à été vendu à 1livres symbolique… Ah l’ouverture des marchés..
          Et les clients ?donc toi?négliger jusqu’au bout!donc tes envies de meilleurs pour ta gueule et ta soit disant majorité d’opinion…. Tkt que cette opinion quand elle aura pu de train..
          Elle rechangera d’avis….et vendu et compagnie ??les syndicats??ya moins de 25/100 de syndiquer à la RATP et encore moins les nouveaux embauchés…et donner tout le pouvoir au patronat,que tu as l’air de défendre hardament, tu crois qu’il souhaite le meilleur et ne fait que dans ce sens!!??demande à tout les gens licencier depuis trois ans tout ça pour continuer à avoir tjr 2,2 de croissance de profit… Bref t’as raison je parle pas à un ignard nombrilisme de la vie,la vie te fera comprendre ce qu’il faut par elle même,fait gaffe tu vas rentrer dans plus d’un mur,allez salut medef

          • Tony Fiant

            Ignard avec un « d », tu en fais un beau, d’ignare avec un « e » ! L’art de se plomber tout seul.

            Pour ta gouverne, j’ai cotoyé les syndicats pendant des années et, hormis leurs petites personnes, sauf un qui était un type bien (et non, pas un béni oui oui, juste un type sincère), pas un pour défendre l’autre, par contre, un malin plaisir pour bloquer sans arrêt juste pour le fun et montrer qu’ils sont incontournables.
            Si tu connaissais vraiment le monde du travail, tu le saurais mais visiblement, tu vies dans l’utopie… On n’est plus en 36

            Des salariés en difficulté ? Prends ta carte (donc ta cotisation) et APRES on te défend ! Oui, c’était réel, bel et bien réel.
            Et oui, ils sont à vomir.
            Avec tes syndicats de 2016, mafia d’un nouveau genre (regardons un peu la gestion des gros CE, simple exemple, on ne parlera pas des salariés protégés qui s’auto refilent leurs heures de délég et vont faire les courses, pas de pot, certains les ont vu), il n’y aura bientôt plus d’industrie en France,
            seuls les services resteront enfin survivront.
            Quant à ma vie, t’en fait pas mon petit, elle est surement plus longue que la tienne, j’en ai rencontré des murs que tu n’as surement jamais eu et je les ai tous défoncé, je suis toujours là.

            Alors, tes leçons de gamin, gardes les pour les gens de ton espèce.

  • Atlas

    C’est aussi pour cela qu’on n’a toujours pas d’itinéraires de transports à Paris sur iOS.