Ransomware Wannacry : la Corée du Nord dément les accusations des USA !

Accusée d’être à l’origine de la cyberattaque mondiale Wannacry, la Corée du Nord s’est une nouvelle fois défendue de toute implication. Face aux allégations proférées par les USA, le régime totalitaire dirigé par Kim Jong-Un joue les vierges effarouchées. Pourtant, les accusations pleuvent et désignent toutes la Corée du Nord comme l’instigatrice de la cyberattaque au ransomware.

wannacry

Souvenez-vous : il y a quelques jours, les Etats-Unis accusaient la Corée du Nord d’être responsable de la cyberattaque mondiale qui a ravagé des milliers de PC en mai 2017. L’administration de Donald Trump a publiquement déclaré que la Corée du Nord était l’auteur de la propagation de ce dangereux ransomware. Quelques jours après cette accusation publique, la Corée du Nord est montée au créneau pour démentir les accusations des USA.

Ransomware Wannacry : la Corée du Nord dément une nouvelle fois en être l’auteur !

Un porte-parole du Ministère des Affaires étrangères de Séoul a nié une fois de plus l’implication de la Corée du Nord dans la cyberattaque Wannacry. Selon un communiqué publié par l’agence de presse Reuters, la Corée du Nord n’est liée à aucune cyberattaque. Le porte-parole enfonce le clou en précisant que la Corée du Nord ne ressent pas le besoin de répondre au cas par cas à chaque accusation lancée par les USA. Le communiqué conclut en précisant que les allégations de l’administration Trump sont absurdes.

Ce n’est pas la première fois que la Corée du Nord est accusée d’être l’auteur de la propagation du ransomware Wannacry, qui a frappé 150 pays et près de 300 000 ordinateurs. En mai dernier, le pays dirigé par Kim Jong-Un se retrouvait déjà dans le viseur de l’ONU. Plus tard, ce sont les services secrets britanniques qui ont accusé la Corée du Nord d’être l’auteur de Wannacry. Pour appuyer ses dires, le ministre britannique de la Sécurité s’appuyait sur plusieurs rapports en provenance de la Corée du Sud, qui affirmaient que la Corée du Nord dispose d’une armée de 6800 hackers.

Face à ces accusations, la Corée du Nord avait déjà dû publier un démenti. Lassé par ces accusations à répétition, le régime totalitaire interprète la déclaration de l’administration Trump comme une « nouvelle provocation ». Entre les deux pays, la situation est tendue. Quelles seront les conséquences politiques de cette accusation ?

Réagissez à cet article !
  • LeBoss

    Tout ça vise à mettre la  »pression » sur la Corée du Nord. Peut être pour les forcer à venir à la table des négociations, ou peut être aussi pour justifier une intervention. Méfiance. On nous a déjà fait le coup des armes de destruction massives avec de fausses accusations.

  • Guillaume Soghonian

    « Un porte-parole du Ministère des Affaires étrangères de Séoul a nié une fois de plus l’implication de la Corée du Nord dans la cyberattaque Wannacry. »

    Comment voulez-vous être pris au sérieux !? Séoul est la capitale de la CORÉE DU SUD !!!

  • JaimePasApple

    Suis je le seul à trouver que la Corée du Nord fait trop souvent office de coupable idéale ? On lit trop régulièrement des nouvelles de ce genre concernant ce pays pour y croire.

    Ils n’ont pas à manger, la famine fait des ravages, ils sont asphixiés économiquement comme aucun autre pays mais ils trouvent le moyen de mener des attaques informatiques de cette ampleur ?
    Non, je n’y crois pas une seconde.

    • Guillaume Soghonian

      Même si la majorité du peuple se retrouve dans ce que tu dis, les meilleurs hackers du pays sont regroupés pour pouvoir travailler sur des solutions de ce genre.

      Malheureusement typique d’une dictature…

      • JaimePasApple

        Tu y es allé ? J’en doute.

        Toutes les informations qui proviennent de ce pays au travers des déserteurs ou des espions sud coréens et dont la presse se fait l’écho font l’état d’un pays en ruine mais à côté de ça, on nous explique que leurs services seraient impliqués dans des attaques technologiques à l’échelle planétaire.

        Alors soit le pays est bien plus soutenu par la Chine qu’on ne le pense/dit, soit on nous prend vraiment pour des cons. Et j’ai déjà choisi mon hypothèse.

        • Guillaume Soghonian

          Non, je n’y suis pas allé. Toi non plus je pense ?
          Et qu’est-ce qui empêche le gouvernement de créer une entité de hacking, il n’y a pas besoin de dizaines de bâtiments et/ou de surfaces importantes : L’entrée de matériel par des voies illégales est continu dans ce pays (l’exemple de la construction de missiles en est une preuve), et les connexions Internet passent par la Chine et la Russie (seuls ‘soutiens’ du régime nord-coréen)

          • JaimePasApple

            Quel serait l’intérêt pour un pays comme la Corée du Nord de fomenter de telles attaques informatiques dont le seul partenaire économique est un pays qui interdit l’échange de Bitcoins ?

          • Charles Pomerleau-Boutet

            La corée du Nord est en Ruine parce que le gouvernement gère toute l’argent. Et donc c’est le gouvernement qui possède la richesse du pays. C’est pas parce que les villes sont en ruine qu’ils ont pas d’argent.. Elle est juste TRES mal redistribuée par la Dictature et le systeme communiste de Kim.. Et pour développer un Virus, pas besoin de science Nucléaire ni d’une équipe de Millions de hacker… c’étais pas une attaque, c’était un virus qui se transmet de lui meme d’ordinateur a ordinateur.

            Qui a dit que les guerres devaient juste se faire avec des Fusils et des bombes, on les sait déja que les tensions sont présentes. Je dis pas que c’est absolument eux qui l’on crée, mais si tu cherche les raison pourquoi ils auraient pu faire ça, tu as franchement les yeux fermés mon cher.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !