Les radars privatisés plus rentables que Facebook, LeBonCoin et Apple

Le journal Auto Plus a fait les comptes, et rapporte que les radars privatisés annoncés par le gouvernement sont plus rentables encore que Facebook, LeBonCoin ou encore Apple. Si l’excuse officielle du déploiement des radars mobiles mobiles est de rentabiliser le parc de voiture banalisé, le fait est que cette analyse va plutôt dans le sens de renflouer les caisses de l’Etat.

Radars privatisés

Les automobilistes chevronnés n’ont pas forcément dans leur coeur les nombreux radars disposés à travers la France, qui sont tout de même là pour assurer le bon respect de la loi et réfreiner les ardeurs des pilotes en herbe.

Face à la démocratisation des avertisseurs de radars, aujourd’hui officiellement interdits mais existants toujours officieusement, le développement des radars mobiles mobiles – des voitures équipées de radars mobiles permettant de « flasher en route » – s’est accru.

La privatisation des radars mobiles rapportera très gros

Or, notre gouvernement a récemment annoncé son intention de privatiser l’utilisation de ces radars mobiles mobiles. Officiellement, l’excuse donnée est de rentabiliser les voitures banalisées équipées de ces technologies.

Mais le journal Auto Plus a mené l’enquête, et ses conclusions penchent plutôt en la faveur du renflouement des caisses de l’Etat par un renforcement des contrôles routiers. D’ici fin 2018 / début 2019, près de 400 voitures banalisées équipées de radars mobiles seront en effet confiées à des entreprises privées, qui pourront ainsi leur faire parcourir les routes jour et nuit pour 6 heures d’utilisation journalière.

Résultat ? Les journalistes estiment que l’Etat dépensera 53 millions d’euros en frais divers (salariat des acteurs privés, maintenance des voitures, frais administratifs etc) pour quadrupler le nombre de flashs de 2 millions en 2016 à 8 millions en 2018. En retirant les déchets, ils estiment 6 millions de PV rapportant plus de 357 millions d’euros.

Conclusion ? L’opération afficherait ainsi une rentabilité (le bénéfice par rapport au chiffre d’affaires) de 85%, soit bien loin des plus grandes entreprises de ce monde : LeBonCoin est à 62%, Facebook à 34.3% et Apple à 20.8%. Finalement, les grands industriels sont des petits joueurs face au gouvernement.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google Fuchsia remplacera Android d’ici 5 ans

Fuchsia, le nouvel OS sur lequel travaille Google, va bel et bien remplacer Android à terme. La firme de Mountain View veut un système d’exploitation universel disponible sur tous les appareils : smartphone, PC ou enceinte connectée. Google consacre de…