Quitter Facebook pourrait vous rendre plus heureux

Et si les réseaux sociaux, censés améliorer notre vie sociale, nous conduisaient en vérité à être malheureux ? C’est ce que des chercheurs de l’Université de Copenhague ont tenté d’éclaircir dans une nouvelle étude. Selon leurs recherches, le résultat est confondant : Facebook mène en vérité à la jalousie, au stress et ne conduit qu’à rendre votre quotidien plus noir.

Facebook a rendu heureux Mark Zuckerberg à n’en point douter. L’étudiant d’Harvard est devenu en quelques années l’un des piliers de la Silicon Valley grâce à son réseau social, à tel point que l’on imagine plus l’univers high-tech sans sa présence.

Et pourtant, celui-ci est loin d’être sans défaut. Son application mobile par exemple est toujours responsable d’un drain immense de batterie sans que le développeur n’y change quoi que ce soit depuis plusieurs années. Mais c’est un nouveau problème qui est soulevé aujourd’hui…

Et si Facebook nous rendait en vérité malheureux ? Loin d’être le but réel du réseau social, cette possibilité reste toutefois confondante suite à la sortie de l’étude réalisée par l’Université de Copenhague. Ceux-ci ont prouvé que Facebook rendait jaloux, stressé, et contribuait à ternir notre bonheur général.

L’étude a été réalisée au cours d’une semaine sur un pool de 1000 personnes divisées en 2 groupes. Le premier devait cesser toute activité sur le réseau social, quand les autres l’utilisaient normalement. A la fin de celle-ci, 88% des personnes du premier groupe ont déclaré se sentir plus heureux, contre 81%.

Là où l’étude est marquante est que 55% du groupe utilisateur sont plus sujets au stress, et 40% sont envieux de la vie de leurs amis qu’ils jugent plus heureuse que la leur. A l’inverse, le groupe ne l’utilisant plus semblait plus concentré et déclarait perdre moins de temps qu’avant.

Evidemment, cette étude n’est pas à prendre au mot puisqu’elle se déroule sur une période bien trop courte et avec un pool bien trop mince pour être véritablement significative. Pas de panique pour la santé mentale de ses 1,8 milliard d’utilisateurs donc, même si ce résultat reste troublant.

Comment protéger sa vie privée sur Facebook en 15 étapes

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Pourrait-on avoir le lien vers la source de l’étude svp ?

    • j’ai quitter fb, c’est vras je me sens bien, mais j’utlise beacoup twitter , tot oi tard je suis accro a quelque chose.

  • Warthawk

    C’est sure qu’il y a besoin d’une étude pour se rendre compte que ceux qui ne sont pas « heureux » et vont sur FB le sont encore moins car, ils voient leur amis avancer dans la vie, poster des photos cool de leur vie dynamique en couple, voyage, dans un restaurant classe… Mais on sait tous, que c’est clichés, ne sont juste une façade d’égocentrisme pour combler un manque réel dans la vie de ces utilisateurs actifs et névrotiques du like et du check de la moindre notif à longueur de journée… Poster sur FB pour avoir un sentiment d’appartenance et de reconnaissance envers ses 500 faux-(culs) d’amis FB. Bref, y a pas de quoi être triste en allant sur FB, au contraire, faut se dire a quel point c’est un endroit stupide et réducteur!

    • tuxinator

      Pourquoi tant de haine? Tu sais facebook c’est pas satan non plus… A te voir on dirait que tu es automatiquement une baltringue qui sait pas profiter de la vie juste parce que tu as un compte facebook. Forcément que tout le monde poste les cotés positifs de sa vie, a quoi ça sert de mettre le reste, personne n’a envie de partager le moment où il va au mcdo… En te croyant supérieur de ne pas utiliser Facebook et en le criant bien fort ici tu vaux pas mieux que le kikoulol qui poste une photo de lui en vacances pour des likes, au final dans les deux cas c’est pour avoir de l’attention et montrer aux autres à quel point on est « mieux et supérieur »…

  • Rio

    Et ceux qui nont jamais utilisé les réseaux associo sont ils plus heureux? En tout ca il vivent dans le monde reel et sont peut etre plus malheureux. Perso je me porte bien avec de vrais amis et je devoile pas ma vie privé a une multinationale…