Qualcomm Snapdragon 835 : tout savoir sur le processeur des smartphones de 2017

Date de dernière mise à jour : le 17 janvier 2017 à 9 h 04 min

Qualcomm lève le voile sur son Snapdragon 835 à l’occasion du CES 2017. Nous avons eu la chance de découvrir le SoC en avant-première et vous résumons ici les points clés à retenir du nouveau processeur de Qualcomm qui équipera beaucoup de smartphones haut de gamme en 2017.

Tout ce qu’il faut savoir sur le Snapdragon 835 de Qualcomm

Comme chaque année, Qualcomm améliore sa formule avec un SoC toujours plus puissant qui consomme moins d’énergie afin de repousser les limites de nos produits mobiles. Le nouveau modèle ne fait pas exception à cette règle. Cette année, Qualcomm et Samsung sont partenaires pour la fabrication du Snapdragon 835, lui offrant une gravure en 10 nm FinFET.

Le fondeur ne se contente pas d’améliorer le Snapdragon 821 en tous points, l’entreprise prépare également le futur en anticipant les usages qui se développent de plus en plus comme la réalité virtuelle et augmentée ou encore la connexion permanente aux services dans le cloud tout en maintenant un niveau élevé de sécurité. Plus concrètement, voici la fiche technique du SoC.

Caractéristiques techniques principales du Snapdragon 835

  • CPU : 8 coeurs Qualcomm Kryo 280 (4 x 2,45 GHz + 4 x 1,9 GHz)
  • GPU : Adreno 540 (Support OpenGL ES 3.2, OpenCL 2.0, Vulkan et DirectX12)
  • Camera ISP (Processeur de traitement d’image numérique) : Qualcomm Spectra 180
  • DSP (Processeur de signal numérique) : Qualcomm Hexagon 682
  • Modem Snapdragon X16 : LTE catégorie 16 (1 Gb/s download/150 Mb/s upload), WiFi 2×2 MU-MIMO 802.11ac (802.11ad optionnel), Bluetooth 5.0
  • Audio : processeur Qualcomm Aqstic Audio (support 32 bit/384kHz)
  • Plateforme de sécurité : Qualcomm Haven (biométrie et certifications)
  • Gravure : 10 nm FinFET
  • Support Quick Charge 4.0

Plus de puissance grâce au processeur Kryo 280

Gravé en 10 nanomètres, le processeur Kryo 280 est basé sur une technologie ARM Cortex avec architecture 8 coeurs. Quatre d’entre eux sont dédiés aux performances avec une fréquence maximum de 2,45 GHz et 2MB L2 de cache. Les quatre autres sont cadencés à 1,9 GHz avec 1MB L2 de cache pour une consommation énergétique plus maîtrisée.

Qualcomm assure que 80% du temps, ce seront les quatre coeurs les plus économes qui seront utilisés, les quatre autres seront sollicités pour des tâches spécifiques demandant plus puissance comme le lancement d’une application, la navigation web ou la réalité virtuelle. Si le gain de performance par rapport au Snapdragon 821 est réel, Qualcomm n’a pas insisté sur ce point. Nous jugerons tout cela sur pièce lors de nos premiers tests de smartphones équipés du SoC.

Une meilleure autonomie : 25% plus économe en énergie

Le Snapdragon 835 est évidemment le processeur le plus économe en énergie jamais fabriqué par le fondeur. Plus petit de 35% en taille par rapport au S821, il est également 25% plus économe en énergie. Qualcomm promet 2,5h de batterie en plus sur une journée d’usage mixte.

Qualcomm affirme que son nouveau SoC est en mesure de tenir 1 jour en appel, 5 jours en lecture de musique, 11h en lecture vidéo 4K locale, 7h en lecture vidéo 4K en streaming, 3h en capture vidéo en 4K et 2 heures de jeux en VR. Ces chiffres sont bien sûr donnés à titre indicatif et dépendent du smartphone dans lequel le 835 sera intégré.

La recharge rapide s’améliore également avec l’introduction de Quick Charge 4.0, une technologie 20% plus rapide que la version 3.0. La promesse est simple : 5 heures d’autonomie pour 5 minutes de recharge.

Le support de l’USB Type-C réversible ainsi que de la norme USB Power Delivery (UPD) permet de délivrer une puissance théorique jusqu’à 100 Watts avec une tension minimum de 5V et une tension maximale de 20V, pour une intensité du courant électrique jusqu’à 5A.

L’architecture du SoC reposant sur les CPU, GPU et DSP (processeur de signal numérique) allié aux optimisations logicielles participent également au gain de performance et à l’efficacité énergétique de la puce de Qualcomm.

Cap sur la réalité augmentée et la réalité virtuelle

La VR et l’AR sont bien sûr au cœur des préoccupations de Qualcomm. Le Snapdragon 835 est donc logiquement taillé pour parfaitement fonctionner avec la plateforme Google Daydream VR. Le tracking de mouvement, allié aux améliorations graphiques et sonores (audio 3D) du SoC, promet une immersion complète dans la réalité virtuelle et augmentée.

Le GPU Adreno 540 offre un rendu graphique 3D 25% supérieur à celui proposé par l’Adreno 530 des S820 et S821. Le rendu des couleurs est également amélioré avec le support de l’affichage 10 bits et la 4K en HDR10. Qualcomm entend bien ne pas laisser déborder par la concurrence dans ce domaine.

La capture de photos devient plus intelligente

Grâce à son nouveau processeur de traitement d’image numérique (ISP), le Spectra 180, Qualcomm accompagne le capteur photo dans la prise de clichés en permettant un zoom plus fluide, un autofocus plus rapide et une plus grande richesse de capture des couleurs grâce au HDR, aussi bien en photo qu’en vidéo.

Le SoC est également prêt pour tous les appareils photo qui équiperont nos smartphones en 2017 avec un support de capteur simple jusqu’à 32 mégapixels, ou de deux capteurs de 16 mégapixels. Côté vidéo, il sera possible d’enregistrer en 4K@60 FPS et 4K@30FPS, avec le support des formats H.264 et H.265.

Connectivité : de la 4G LTE jusqu’à 1 Gb/s

Le modem Snapdragon X16 présenté par Qualcomm intégré au S835 promet une connectivité de premier rang avec une connexion LTE pouvant atteindre jusqu’à 1Gb/s. Le WiFi n’est pas en reste avec l’intégration du 2×2 802.11ac et même du 802.11ad pour offrir du Wi-Fi multi-gigabit. Le support du Bluetooth 5.0 est également de la partie.

Le but de Qualcomm est ici de proposer une technologie prête dès aujourd’hui pour le futur. Le fondeur anticipe la progression du réseau mobile dans les mois et années à venir tout en pensant aux usages de demain. À terme, l’entreprise pense que nous ferons plus de différence entre la connexion filaire et sans fil en terme de performances, avec une connexion instantanée à tous les services (téléchargement, lecture de contenus multimédias, stockage dans le cloud, etc.).

Sécuriser les données personnelles

Notre smartphone est maintenant le cœur de nos données personnelles, mais sert également de plus en plus de moyen de paiement. La sécurité de nos mobiles est donc un enjeu majeur sur lequel Qualcomm veut rassurer les utilisateurs et les entreprises. C’est la plateforme de sécurité Heaven qui se charge de ce volet lié à la sécurité.

Reconnaissance d’empreinte, d’Iris, de visage, autant de manière de protéger ses données. Avec son Snapdragon 835, des authentifications à plusieurs niveaux sont effectuées que ce soit au niveau matériel et logiciel pour un accès sécurisé aux données sensibles.

Du Machine Learning à tous les étages

Le terme “Machine Learning” ne vous est surement pas inconnu, beaucoup de constructeurs et marques commencent à le mettre en avant, même si cela existe depuis des années. On pourrait traduire cela par l’apprentissage automatique d’intelligences artificielles via les statistiques, ou comment la machine apprend pour s’améliorer.

snapdragon 820 snapdragon 835 taille

Le Snapdragon 820 à gauche, le 835 à droite

En analysant la manière dont vous utilisez votre smartphone, ce dernier sera alors en mesure d’apprendre et d’évoluer pour améliorer certains processus en les automatisant. Cela pourra permettre aussi bien une capture plus intelligente de l’appareil photo grâce à une analyse de la scène, ou encore la priorisation de certaines tâches par le processeur qui peut anticiper vos besoins en fonction de vos habitudes.

Voilà ce que l’on peut vous dire pour l’instant sur le nouveau Snapdragon 835 de Qualcomm qui s’annonce prometteur. Nous avons hâte de pouvoir le tester plus en détail dans les smartphones de 2017 qui seront nombreux à l’utiliser. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les poser dans les commentaires.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Reemx Rémi Arnaud

    quid de la dissipation de la chaleur? futur surchauffe ou pas? Y avait pas des soucis a ce niveau?

    • kouba

      Avec une gravure en 10nm, il y aura moins de risque de chauffe.

    • guilaume

      tous les qualcomms chauffent beaucoup et donc trhottel , je ne vois pas pourquoi ça serait différent pour celui-ci

      • Zalmano

        FAUX seul le S810 posait vraiment problème !

        • Didier

          Non il a raison regarde les bench sur 20 minutes

  • Jonathan Véricain

    Je trouve le S821 déjà formidable, mais alors là…