Qualcomm proposera de la 5G dans ses processeurs dès 2018

La 5G fera son arrivée sur le marché seulement en 2020 mais certains constructeurs anticipent déjà le successeur de la 4G, notamment Qualcomm qui compte l’intégrer à ses processeurs mobiles dès 2018. Une façon pour lui de fidéliser ses clients et de s’offrir une place de leader avant l’heure.

En début de semaine, Qualcomm annonçait sa première plateforme de test 5G. Aujourd’hui, voilà qu’on apprend de la bouche de son responsable de l’ingénierie, Durga Prasad Malladi, que le constructeur de puces mobiles va intégrer la 5G à ses processeurs dès 2018. Ces nouvelles puces feront ainsi leur arrivée dans la foulée de la finalisation des standards de la 5G par le 3GPP. Une manœuvre qui va donc lui permettre de s’imposer comme leader en barrant la route à la concurrence.

Si la 5G est attendue chez les opérateurs seulement à partir de 2020, ça ne veut pas dire pour autant que les fabricants doivent se reposer sur leurs lauriers. C’est en tout cas ce que semble penser Qualcomm qui va pouvoir faire tester ses solutions aux constructeurs de smartphones et aux opérateurs avant l’heure. Il met ainsi toutes les chances de son côté pour devenir le fournisseur par excellence de puces 5G. Pas question de laisser la concurrence gagner du terrain !

On notera d’ailleurs que Qualcomm n’est pas le seul à anticiper l’arrivée de la 5G. Fin septembre, l’opérateur historique Orange obtenait l’autorisation de l’Arcep d’expérimenter son réseau à Belfort, en attendant son déploiement en France prévu pour 2020. Bon nombre de constructeurs de smartphones sont également dans la course, à commencer par Samsung.

Notez que grâce à ses débits, la 5G devrait permettre de télécharger 27 films en seulement une seconde et ça c’était il y a un an, autant dire que d’ici 2020, les débits ont toutes les chances d’augmenter encore. 

   Suivez nous sur Facebook   


  • Mots-clés
  • 5G

Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • iAndroid

    pu_tin fé ch_ier cette maud_éra_tion de mai_r_ de qui met des mes_sa_ges en att_en_te à cause de certains mots, grrr

  • jpd514

    Mais qu’est-ce qui peut empêcher les autres constructeurs de faire de même?

    Je cherche la réponse…

    Et soudain elle me vient!

    Rien ne les en empêche.

    Du coup mon niveau de stress à baissé. Des maîtres du suspens chez Phonandroid, pour un instant il m’ont fait croire à l’apocalypse.

  • Merlin

    ca va etre comme d’habitude, le soc snapdragon sera compatible 5g, quickcharge 4 (j’invente hein) mais en pratique les constructeurs mettant ce soc dans leur smartphone sans mettre les amplificateurs, les antennes, les bons drivers / radio permettant de l’exploiter (voir le nexus 4 et les manipulations inutiles pour le rendre 4G) tant que le marché n’est pas prêt (il faudrait pas que l’on garde son smartphone trop longtemps hein !).
    Idem pour le quickcharge coté soc qui ne sert à rien si la puce de contrôle de la charge ne le gère pas (hein google et son nexus 5 non Quickcharge 2 à cause de son contrôleur de charge texas instrument au lieu du qualcomm nécessaire)