Qualcomm licencie 15% de ses employés après l’échec du Snapdragon 810

Qualcomm est dans une très mauvaise passe. Après le retour désastreux du Snapdragon 810, les mauvaises nouvelles s’enchaînent. Dernière en date, l’annonce publique cette nuit d’une chute de son chiffre d’affaire, avec comme conséquence un licenciement en masse de ses employés et peut-être une scission.

Qualcomm déroute licenciements

Surtout depuis la sortie de son Snapdragon 810, les critiques ont été virulentes envers Qualcomm. Les malheureux possesseurs de téléphones utilisant la puce ont connu pas mal de mauvaises surprises, notamment une surchauffe très inconfortable. Conséquence : une perte de confiance des consommateurs et des actionnaires, mais aussi la fin d’un business fructueux avec Samsung. La concurrence est de plus en plus rude face aux fabricants chinois tels que Mediatek.

Cela n’a donc pas été une grande surprise d’entendre les mauvais résultats de la marque annoncés cette nuit. Sur le troisième trimestre de l’exercice 2014-2015, Qualcomm a connu une baisse de son chiffre d’affaires de plus de 14%. En conséquence, la société, face a la pression de ses actionnaires, a du prendre des mesures drastiques.

Elle a en toute logique décidé de se séparer de 15% de ses effectifs. Cela représente près de 5000 salariés licenciés suite à ses mauvaises décisions des derniers mois. Avec cette méthode extrême, Qualcomm espère économiser 1,4 milliards de dollars. Si cela ne suffit pas, une scission de la boite est même envisagée.

Après avoir perdu son contrat avec Samsung, et en coupant aussi grossièrement dans les dépenses, il sera difficile pour Qualcomm de retrouver la confiance des actionnaires. Pour ce faire, le plus important est probablement de proposer aux consommateurs des puces de qualité.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !