Qualcomm dirait non aux 103 milliards de Broadcom, ce n’est pas assez !

103 milliards de dollars, c’est une belle somme. Jamais une firme n’a proposé autant d’argent pour un rachat dans le milieu des composants électroniques. Pourtant, pour Qualcomm, c’est loin d’être suffisant. L’entreprise envisagerait donc de refuser l’offre faite par son concurrent Broadcom. Il s’agit d’un moment historique pour les deux fabricants de processeurs. Est-ce un soulagement pour les consommateurs et pour le milieu de la technologie en général ?

qualcomm broadcom

La semaine dernière, l’offre de rachat de Broadcom à son concurrent Qualcomm secouait le monde de la technologie. Contre toute attente, Qualcomm offrait publiquement 103 milliards de dollars à son éternel rival. Comme nous vous le précisions, il s’agit là d’un record historique. Le prix de rachat a d’ailleurs été fixé par Broadcom bien au dessus du prix du marché boursier. Pourtant, selon l’agence de presse Reuters, Qualcomm s’apprête à décliner l’offre de son concurrent !

Qualcomm refuserait l’offre de rachat de Broadcom !

Apparemment, pour Qualcomm, l’offre faite par Broadcom sous-estime l’importance de l’entreprise. Mais l’orgueil du fabricant n’est pas la seule raison à ce refus : pour Qualcomm, l’offre de rachat créerait de gros problèmes de régulation. Selon Qualcomm, la proposition de Broadcom n’est pas assez solide et ne prend pas en compte de multiples variables et conséquences. L’entreprise redoute donc surtout les coûts cachés de cette transaction financière. C’est pourquoi le prix proposé est trop bas pour le fabricant de processeurs.

Toujours selon Reuters, Qualcomm pourrait officialiser son refus dans les heures à venir. Une réponse plus complète pourrait voir le jour dans les jours à venir. Tout porte à croire que le fournisseur de processeurs s’apprête finalement à négocier, ou du moins, à laisser la porte ouverte au rachat. Qualcomm pourrait en effet profiter d’un rachat par Broadcom. De plus en plus affaiblie, notamment par la concurrence d’Apple et de Samsung, en passe d’écraser Intel, l’entreprise serait folle de ne pas étudier les avantages et les inconvénients d’un rachat. Pour les consommateurs et pour l’industrie, le rachat de Qualcomm par Broadcom n’est en tout cas pas de bonne augure… On vous en dira plus dans les jours à venir.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !