Qualcomm : en difficulté, la firme pourrait bien se diviser pour s’en sortir

Maj. le 13 mai 2015 à 1 h 13 min

On le sait, Qualcomm perd en vitesse depuis la fin de l’année 2014, l’arrivée de son tout nouveau Snapdragon 810 n’a pas eu l’effet escompté avec une succession de problème et le désistement de l’un de ses plus gros clients : Samsung. Le spécialiste américain des puces qui régnait littéralement dans le domaine perd du terrain encore et encore face à MediaTek ou encore Samsung.

qualcomm division

Il faut dire que le lancement de la nouvelle puce n’a pas été une réussite avec des problèmes de surchauffe excessive dès le départ, le géant sud-coréen a fini par l’enterrer avec un Exynos 7420 diablement plus puissant. A côté, MediaTek prend de plus en plus de place dans l’entrée et le milieu de gamme et va même s’attaquer au haut de gamme avec ses processeurs Helio.

Avec toutes ces inquiétudes, la réaction des actionnaires de la firme est quasi-immédiate. C’est majoritairement le fonds Jana Partners, l’un des plus gros actionnaires avec près de 2 milliards de dollars en participation, qui fait des réclamations. En effet, c’est sans attente que la scission entre la branche conception des puces et la branche licensing a été demandée. Cette idée avait déjà été abordée il y a quelques années par la direction du groupe.

Pour le moment Qualcomm reste impassible et déclare écouter attentivement les demandes de ses actionnaires sans pour autant indiquer quelle solution sera utilisée. Ce n’est d’ailleurs pas la seule chose qui a été demandée par le fonds Jana Partners, des réductions de coûts, une révision du management et un programme de rachat d’actions faisait aussi partie des demandes.

Le rachat d’actions a été accepté directement et un grand plan vient de commencer pour un montant de 15 milliards de dollars, une solution de secours à efficacité immédiate. Pour le CEO de Qualcomm, Steve Mollenkopf, garder les deux branches ensemble est primordial, pour autant, la discussion est ouverte. Si l’on regarde les chiffres, c’est bel et bien la branche licensing qui rapporte le plus et pas la conception des puces.

Selon vous, Qualcomm arrivera-t-il à rattraper son échec de 2015 ?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !