Processeurs Intel : le PDG a vendu 24 millions $ d’actions après avoir appris la faille

Le scandale de la faille de sécurité des processeurs Intel continue avec un nouveau coup d’éclat. Un porte-parole d’Intel vient d’avouer au site Business Insider que le PDG d’Intel Brian Krzanich était au courant de l’existence de cette vulnérabilité lorsqu’il a vendu pour 24 millions de dollars d’actions en novembre 2017. De quoi semer le doute quant à ses motivations.

faille processeurs intel pdg savait

Le 29 novembre 2017, le PDG d’Intel Brian Krzanich vendait 24 millions de dollars d’actions de son entreprise sans avancer de raison particulière. Ce que l’histoire ne dit pas, c’est que Krzanich était déjà au courant de la faille de sécurité catastrophique des processeurs Intel. Ce 4 janvier 2018, un représentant d’Intel vient d’avouer au site Business Insider que Google avait informé Intel de l’existence de cette vulnérabilité en juin 2017.

Processeurs Intel : le PDG a-t-il vendu ses actions de peur que le cours ne s’effondre ?

Le PDG d’Intel a-t-il préféré liquider ses actions avant que leur valeur en bourse ne s’effondre à cause du scandale ? Difficile à dire. Ce qui est certain, c’est que Krzanich ne détient plus à ce jour que 250 000 actions Intel, ce qui est le minimum légal pour conserver son poste. Il y a donc de quoi se poser des questions. De son côté, Intel affirme que la vente massive de ces actions n’est pas liée à la faille des processeurs. La Securities and Exchange Commission refuse pour l’instant de dévoiler si elle mène l’enquête à ce sujet.

Pour rappel, la faille des processeurs Intel vient d’être dévoilée au public le 2 janvier 2018. Cette vulnérabilité vieille de dix ans permet potentiellement aux cybercriminels de dérober des mots de passe et autres données confidentielles. La vulnérabilité affecte tous les ordinateurs équipés de puces Intel et peut indirectement réduire les performances à hauteur de 30%. Intel travaille actuellement sur un patch correctif avec ses différents partenaires. Une autre faille Spectre affecte également les processeurs ARM des smartphones.

Réagissez à cet article !
  • Charles Pomerleau-Boutet

     »’La vulnérabilité affecte tous les ordinateurs équipés de puces Intel et peut réduire les performances à hauteur de 30%. »’

    Le correctif peut faire ralentir les systeme a la hauteur de 30%, C’est pas la vulnérabilitée qui cause la lenteur.

    • MIDORIJIN

      Ce qui serai bien, c’est de savoir combien « son » système perd, et non pas que les système peuvent perdre de 5 à 30%.
      Les estimations ne nous intéresse pas, seul notre propre système nous intéresse.

      • Little Monster

        Sauf que justement il n’y a pas de valeur fixe puisque c’est en fonction des usages !

    • Adarion 29

      C’est un raccourci mais si intel ne patche pas il risque de ne plus réussir a refourguer ses puces pour le plus grand bonheur du concurrent AMD moins exposé. Pour les particulier ça se discute même si c’est fortement recommandé mais pour les pro c’est obligatoire et d’ailleurs intel n’est pas a l’abri d’une action en justice pour avoir vendu en connaissance de cause un produit vulnérable sans en informer ses clients. Ils doivent faire la gueule les gestionnaires de serveurs.

  • Impega

    Bon là on a un délit d’initié ultra limpide.
    Et je vous parie 100 boules qu’il ne va rien lui arriver :)

    • Adarion 29

      Pas si sur il y a des gens plus puissant que lui au conseil d’administration, et c’est encore plus vrai maintenant qu’il s’est débarrassé de toutes les actions superflues à l’exercice de sa fonction de PDG.
      Ce genre de manœuvre grossière risque de lui couter son poste, un procès, et sa réputation.
      Franchement le PDG qui prend la fuite avant les autres mettant lui même en péril le cours de sa propre boite! Je dois dire qu’il faut un sacré culot. Et cela montre le manque absolu de leadership des dirigeant des grosse boite, on peut compter sur eux pour s’attribuer toute la gloire (et les bonus) mais quand ça va mal et qu’il y a besoin d’une personne forte aux commandes pour affronter la tempête et que c’est à ce moment précis que leur talent de leader est mit à l’épreuve et bien… il est déjà parti et sans oublier son golden parachute bien évidemment.

      • Tink

        Pour 24 millions, le jeu en vaut la chandelle ! Pour le manque de leadership c’est malheureusement généralisé… Le « Non ont fait pas, si ça plante c’est moi qui suis responsable » devient la maxime du responsable…

  • itachi

    Sur ce que j’ai lu ça touche les proc des serveurs, pas des ordinateurs particuliers.

    • Little Monster

      C’est faux ! Ça touche tous les PC sans distinction que ce soit des serveurs ou des PC de particuliers !

  • Arc

    Clairement un délitd’initié.

    • Lochheart

      Ben pas forcement. Il ne les a pas acheté.

      • Tink

        Un délit d’initié n’est pas que à l’achat d’action…

        • Lochheart

          Surement, maintenant majoritairement, les actions qu’un PDG peut avoir son une forme de rémunération. Ce sont des actions spéciales qui ne se destinent qu’a être vendues. Elles sont souvent dénaturées de leur droits.

          De plus, les possesseurs de ce genres d’actions ont tous la meme information. On se doute bien qu’en distribuant des actions au membre de la société émétrice, ils savent parfaitement ce qu’il se passe.

          Il y a de forte chance que ce monsieur n’est aucun soucis, ces actions n’ayant pas un but d’investissement ni de controle.

    • NaNouk

      Ce qui va être difficile à faire, c’est de le prouver. Même si je n’en pense pas moins.

  • Ash

    Qu’attendons nous pour taxer les Américains comme eux le font avec nous.
    Vous vous rappelez du diesel Gate chez VW et bien avec cette affaire c’est la même chose…
    Un avocat d’envergure dans la salle pour faire cracher Intel comme ils ont fait cracher VW???

  • Little Monster

    J’espère que le PDG d’Intel pourrira en prison !!!

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
5G : les premières antennes seront activées courant 2018

Sébastien Soriano, le président de l’Arcep vient d’annoncer que les premières antennes 5G seront activées dans une dizaine de sites au cours de l’année 2018. Découvrez le nom des premières villes concernées par cette phase de test.