Le prix des forfaits mobiles recommence à grimper

Maj. le 22 février 2017 à 2 h 35 min

C’est le dernier rapport de l‘ARCEP qui l’affirme, le prix des forfaits mobiles semble avoir repris son ascension de la montagne des tarifs, après une longue baisse de 4 ans. Les chiffres que l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes confirment également que la tendance risque de s’installer pour encore quelques temps.

forfait mobile arcep hausse

Les premiers signes flagrant de l’arrêt de la baisse des prix des forfaits mobiles ont été notamment observés chez SFR-Numéricable puisqu’au premier et deuxième trimestre de l’année, une augmentation de près de 40 centimes d’euros a été remarquée, faisant passer le prix moyen des factures mobiles mensuelles (voix et données) de 16,20 € à 16,60 €. Ainsi, il s’agirait de la première hausse du prix des forfaits mobiles en quatre ans.

Début 2015 il est indiqué que le prix moyen d’un forfait mobile se situait dans les 18,7 € en France contre 19 € à présent. Même les cartes prépayées représentant un client sur cinq font l’objet d’une hausse, passant de 6,3 € à 6,5 €.

ARCEP forfaits mobiles hausse

Une première explication peut être émise grâce à ces dernières. Les cartes pré-payées coûtent environ trois fois moins cher qu’un forfait et influent beaucoup moins, perdant même 2 millions de clients en un an, là où les forfaits en gagnent le même nombre, passant de 55,6 millions à 57,9 millions. Aussi, depuis la fin de l’année, la baisse des offres prépayées n’est plus amortie par le prix des forfaits mobiles. En perdant 600000 clients (les chiffres n’incluent par les cartes pour machines), la France comptabilise finalement le même nombre de cartes SIM que l’année précédente avec 7,1 millions d’unités.

Cette hausse des prix s’explique également par un arrêt dans la baisse des revenus des opérateurs. Bien que toujours négatifs, leurs revenus sont remontés à -1,9 % alors qu’il y a encore quelques temps, ils enregistraient des périodes à – 3 % voire – 4% ou même – 8 %. De la sorte, il enregistrent un déficit de 43 millions d’euros contre 121 millions d’euros au début de l’année.

ARCEP revenus operateurs 2015

Troisième explication de cette hausse : la consommation de data. Les opérateurs peuvent allègrement remercier le développement du réseau 4G qui devrait leur apporter sur un plateau d’argent leur nouvelle poule aux œufs d’or.

Avec le passage en illimité des appels vocaux et ses SMS et MMS, il leur fallait impérativement trouver un moyen de trouver leur compte quelque part, ce sera vraisemblablement la data. Les connexions devenant plus performantes, le téléchargement de contenus facilité, les prix devraient ainsi inévitablement augmenter. Les opérateurs l’entendent bien de cette oreille, comme par exemple Bouygues grand champion du réseau 4G qui propose des partenariats avec Spotify par exemple, incitant ainsi ses clients à consommer plus

Toujours selon l’ARCEP, la consommation de data aurait bondi en un an de 30 % pour 2,5 Go par mois. Sur un plan global, la consommation de données Internet a doublé en un an, représentant 130000 To soit 625 Mo par mois pour un client 3G et 1,1 Go par mois pour un client 4G. Ces derniers représentaient 8 % l’année dernière contre 22 % en 2015.

via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Free Mobile : Iliad prépare son arrivée en Belgique !

Free Mobile et Iliad pourraient bien débarquer en Belgique. L’opérateur a déposé le nom de domaine iliadmobile.be alors que le gouvernement belge souhaite voir arriver un 4ème opérateur sur le marché. Même situation en Allemagne, où Iliad est aussi attendu….

Free et Free Mobile : panne nationale en cours en France

Les abonnés Free et Free Mobile sont à nouveau victimes d’une panne nationale. Après une série d’incidents au début du mois de septembre, l’opérateur de Xavier Niel rencontre actuellement de nouveaux gros problèmes sur le réseau Freebox et Free Mobile….