Premiers recours contre le fichier d’identification de 60 millions de français

Le gouvernement français a validé il y a peu par décret la création d’un énorme fichier regroupant à lui seul l’identification biométrique de virtuellement tous les français. Un fichier qui se veut exister pour faciliter les démarches administratives, mais qui à bien des égards pose de nombreux problèmes de sécurité et de vie privée. La Quadrature du net lance un premier recours pour contester la création de celui-ci.

La France est dans un contexte politique particulier en cette année 2016 : suite aux nombreuses attaques terroristes, et à l’approche des élections présidentielles de 2017, l’ambiance est au renforcement de la sécurité et à l’administratif dans notre beau pays.

Et justement : pour faciliter les démarches administratives, et renforcer la détection des fraudes, l’Etat a annoncé la création d’un fichier d’identification biométrique unique référençant toutes les données de tous les français.

Celui-ci est créé suite à la fusion des bases de données des passeports et des cartes nationales d’identité. Mais il pose aussi énormément de questions, notamment sur le fait d’avoir un fichier unique, numérique, identifiant toute la population et les dérives que celui-ci peut engendrer.

C’est pourquoi les Exégètes Amateurs, portés par la Quadrature du Net, vont faire recours à la création de ce fichier unique comme ils l’ont annoncé sur Twitter. Le but étant bien évidemment d’empêcher la création de celui-ci.

Ils pourraient ne pas être les seuls à faire recours toutefois, puisque la Ligue des Droits de l’Homme a également prévenu de son intention de faire de même. Il nous faudra donc encore attendre quelques jours avant de pouvoir observer les moyens levés afin d’engager cette procédure.

Dans un pays où la loi Renseignement a offert de nombreux pouvoirs aux autorités en termes de contrôle de son peuple, la création d’un tel fichier est effectivement controversée. D’autant plus alors que les élections présidentielles approchent, et que ce fichier risque ainsi de passer de main vers une nouvelle autorité n’ayant pas nécessairement les mêmes projets que le gouvernement actuel.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • leatherface

    Et quand je pense qu’on vote pour ces cons, pour qu’après ils se permettent ce genre de choses …

  • Underson

    Personnellement ce qui me gène beaucoup dans ce fichier, c’est la case « empreinte digitale », on nous vend ce fichier comme un outil pour permettre aux administrations de mieux lutter contre la fraude, mais personnellement il faut m’expliquer comment l’empreinte digitale va aider à faire cela ? Serait-ce une quennelle que le gouvernement essayerait de nous glisser pour utiliser ces informations dans des domaines autres que la fraude ?

  • Tapian

    Très bonne chose

  • iAndroid

    Mais qu’est-ce qu’elles peuvent nous pourrir la vie toutes ces associations de mer**.
    Ah par contre le jour où un d’entre eux ou de leurs proches aura un gros pépin, ils seront bien contents de l’existence de ce fichier pour retrouver le ou les auteurs des faits.

    • Tapian

      Entièrement d’accord avec toi
      Comme quoi quand tu ne parles pas d’Apple … :)

  • itachi

    Fichier de merde, j’attends les premiers piratages, on rigolera moins.