Pourquoi il ne faut pas utiliser les nouvelles Réactions de Facebook

Maj. le 8 février 2017 à 14 h 27 min

Le plus grand réseau social du monde n’est pas pour autant le plus plébiscité : les incartades nombreuses de Facebook sur le domaine de la vie privée forcent de nombreux utilisateurs à le fuir. Selon la police belge, sa nouvelle fonctionnalité « Réactions » ne serait qu’un moyen de plus de s’introduire dans nos vies privées.

Facebook-emojis

S’il est un énorme changement qui s’est effectué sur notre utilisation d’internet, c’est bien l’avènement des réseaux sociaux. Alors que nous avions pour habitude de passer par des moteurs de recherche afin d’accéder aux informations que nous voulions, ils ont peu à peu pris le pas pour nous fournir du contenu web présélectionné par nos proches.

Et ont bien sûr contribué à rendre notre vie toujours plus formatée pour le spectaculaire, du moins sous l’oeil du public pour lequel nous faisons de dévoiler les meilleurs moments de notre quotidien. Mais qu’en est-il de ce qui n’est pas nécessairement quantifiable : nos réactions émotionnelles.

Le simple « J’aime » du réseau social Facebook ne suffisait plus, et c’est pourquoi il a lancé des « réactions » sous forme de smiley fin février afin de réagir aux postes de nos amis plus efficacement. Une mise à jour anodine mais qui n’est pas sans répercussion pour notre vie privée.

En effet, Olivier Bogaert, commissaire de la Computer Crime Unit en Belgique, rappelle aux utilisateurs du réseau social que ceux-ci n’ont en réalité qu’un seul but : pouvoir cibler toujours plus les publicités sur la plateforme.

Il recommande ainsi de se méfier avant d’utiliser ces nouveaux outils qui sont bien plus une atteinte à la vie privée que laisseraient entendre leurs grands visages expressifs. Car quand Facebook ne manipule pas l’opinion publique, il tend à vouloir vendre la vôtre à des acteurs extérieurs.

D’autant que ceux-ci vivent souvent en roue libre, et de ce fait peuvent véhiculer des propos et informations qui ne devraient pas avoir leur place sur les réseaux. C’est d’ailleurs pourquoi les associations SOS Racisme et l’Union des Etudiants Juifs de France se sont associés pour attaquer en justice les grands noms de la toile.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook avoue espionner les déplacements de votre souris

Facebook a avoué espionner les déplacements de la souris de ses utilisateurs. Dans un long document rédigé à l’intention du Sénat Américain, le réseau social le plus populaire au monde fait le point sur les données qu’il récolte sur ses…