Pourquoi la domination de Samsung est mauvaise pour Android

Date de dernière mise à jour : le 23 février 2017 à 15 h 08 min

Ce n’est un secret pour personne : le numéro 1 des mobiles depuis des années déjà n’est autre que Samsung, le constructeur coréen qui a la main mise sur l’entrée, le milieu et le haut de gamme pour de nombreux consommateurs. On s’y est fait, mais cela est-il vraiment bénéfique pour nous, les consommateurs ? Dans ce dossier, nous argumenterons que sa domination est finalement nocive.

Samsung domination

Cela fait une dizaine d’années maintenant que nous sommes habitués à un appareil tout de même assez jeune : le smartphone. Celui-ci a réussi à entrer dans nos habitudes de consommation et de divertissement à une vitesse ahurissante, témoin de son utilisé au quotidien.

Toutefois, ce marché si particulier a toujours été ancré d’une teinte étrange : celle d’Apple, qui il y a 10 ans sortait le premier iPhone, puis Samsung qui fut le représentant le plus plébiscité d’Android. De nos jours, le marché stagne et ses 2 premières places leur sont acquises.

Bien que la domination d’Apple soit naturelle, étant le seul à proposer iOS en exclusivité, celle de Samsung fait débat. Il n’est après tout qu’un représentant parmi une multitude d’offres de nombreux constructeurs dans l’univers Android.

Et si la place accordée à Samsung dans ce paysage était finalement nocive pour l’industrie et le consommateur ? Dans ce dossier, nous nous évertuerons à comprendre pourquoi une telle domination est mauvaise au global.

Débuts relativement modestes

iphone 10 ans steve jobs

Attardons-nous tout d’abord à voir la place prise par Samsung sur le marché des smartphones. Notons avant toute chose que le géant était déjà extrêmement présent sur le mobile auparavant, et très bien représenté puisqu’il est devenu le numéro 1 des ventes aux Etats-Unis dès 2008.

Pourtant, ce n’est qu’en 2009 que celui-ci sortirait son premier appareil tournant sous Android : le Samsung Galaxy. Oui, Galaxy, tout court. Le constructeur tentait ainsi de tacler l’iPhone, qui existait depuis 2007 mais n’a véritablement connu un succès massif qu’à partir de l’iPhone 3G en 2008.

Auparavant, le géant coréen a tenté d’imposer ses propres systèmes d’exploitation sans succès. C’est en passant à Android qu’il connaîtra un véritable essor sur le marché, avec des appareils réussis mais empruntant énormément à son concurrent.

C’est de là que provient l’idée que la marque est une “copie chinoise” de l’iPhone, un trait qui s’atténue d’année en année mais reste dans l’imaginaire collectif. Il faut dire que Samsung n’a pas brillé par son originalité durant cette période, se contentant généralement de répondre coup sur coup aux innovations proposées par Apple.

Carton plein sur les technologies

Galaxy S2

Le constructeur a particulièrement brillé sur cette industrie grâce aux technologies qu’il a apportées. Le Galaxy S fut le premier à démontrer l’intérêt des écrans Super AMOLED, quand le Galaxy S2 l’a popularisé et est devenu un carton plein grâce à sa fiche technique supérieure pour l’époque et son prix relativement abordable.

Depuis, Samsung a multiplié sa présence sur l’univers smartphone en fournissant des écrans, des batteries, des puces RAM et même des processeurs désormais. Rares sont les avenues n’étant pas arpentées par la marque, rares sont les appareils n’ayant pas de lien direct ou indirect avec le constructeur.

Grâce à cela, il a pu trouver sa propre identité sur le marché qui s’est particulièrement concrétisé grâce aux Galaxy S6 et S6 Edge. L’écran incurvé est devenu une signature de la marque, tout autant que son design qui s’est enfin éloigné de son concurrent de toujours.

Dans l’ensemble, Samsung est un constructeur de qualité, presque infaillible bien que le Galaxy Note 7 mette en péril ce constat. Il l’a prouvé sur de longues années, et continuera très probablement de le faire sur les années à venir.

La confiance règne

Boutique smartphone

Pourquoi dire que sa domination est nocive au marché ? Difficile de penser cela après avoir passé succinctement en revue son passé. Et pourtant, c’est bien le cas pour une raison très simple : Android est devenu Samsung, et Samsung est devenu Android.

Grâce à ses nombreux efforts, la marque est devenue le fer de lance de l’univers Android. Un fait que l’on ne conspuera pas, mais qui a eu pour effet de rendre le grand public imperméable aux alternatives. Pour beaucoup, “un Samsung” est utilisé pour nommer un smartphone au même titre que “une Nintendo” l’est pour une console (ou “une PlayStation” pour les plus jeunes).

C’est le pouvoir d’un monopole que d’arriver à imposer une marque en lieu et place d’un produit, comme on appelle “kleenex” un simple mouchoir : une appropriation telle qu’elle éclipse le moindre concurrent pour le grand public.

Et cela se ressent chez les revendeurs : même à prix équivalent, il sera difficile de conseiller un appareil d’une marque moins connue malgré une fiche technique supérieure, puisqu’un rapport de confiance automatique s’est créé pendant des années avec le géant Samsung.

La rançon de la gloire

galaxy a5 fiche technique

C’est bien normal nous dira-t-on alors, Samsung ne fait après tout que tirer profit du succès qu’il a construit sur plusieurs années. Et à bien des égards, c’est le cas. A ceci près qu’il n’est pas présent que sur le haut de gamme, ce qui change énormément la donne.

Le constructeur inonde le marché sur de nombreuses gammes, des smartphones pourtant “anciens” en termes de fiche technique et de puissance brute sont toujours présents sur les rayonnages et vendus chaque jour. Pourtant, sa concurrence offre des appareils bien meilleurs au même prix, mais qui n’ont pas ce pouvoir sur les masses.

Le milieu de gamme est probablement le terrain le plus chamboulé par les constructeurs chinois sur ces dernières années, mais là encore Samsung profite de son image pour vendre des appareils moins puissants à prix équivalent.

Le grand public, moins informé que notre lectorat bien sûr, n’y voit que du feu en faisant confiance au grand nom pour lui offrir les meilleures capacités au tarif donné. Ce qui n’est pas nécessairement le cas, Samsung vendant désormais bien plus son design que ses performances.

Le tout participe à ternir automatiquement la concurrence sur de nombreux secteurs, quand la marque coréenne domine déjà sur le haut de gamme. L’image de ses Galaxy S retombe sur ses Galaxy A, J, E et autres lettres de l’alphabet pour former une armée presque imprenable malgré des armes toujours plus lourdes en face d’eux.

Une communication imprenable

Tout cela est majoritairement dû à un cercle vertueux que Samsung a su mettre en place : ses téléphones se vendent par millions, engrangeant un retour massif sur investissement pour la marque qui en réinjecte une bonne partie sur sa communication, poussant les ventes une nouvelle fois.

Ils l’ont eux-mêmes confié : s’ils attaquent Apple, c’est parce qu’il s’agit de la bonne chose à faire. Et en effet : le fantasme autour des appareils créés par Steve Jobs est toujours présent 10 ans après, et sa politique tarifaire également.

Cela fait que beaucoup rêvent d’iPhone, mais n’en ont pas les moyens. C’est en se plaçant et en construisant sur ce terrain depuis des années que Samsung a réussi à conquérir le marché, passant d’une politique tarifaire plus souple à une politique de gamme plus large faisant remonter l’ensemble naturellement.

Problème étant que rares sont ceux ayant les moyens de détruire ce cercle vertueux devenu vicieux pour la concurrence. Arriver à intégrer ou détruire la boucle demande un investissement colossal dans sa communication que ne peuvent pas nécessairement assumer ses rivaux.

Actuellement, on remarque surtout que ses concurrents sont obligés de viser des tranches bien précises de la population pour connaître le moindre succès. Si la marque Honor, et Huawei à ses côtés, s’en sort actuellement, c’est grâce à une communication basée avant toute chose sur une tranche jeune de la population. Il n’a donc pas la force du message englobant de Samsung.

Samsung n’aime pas jouer avec les autres

Samsung Gear S3

Une domination dans la mentalité générale, une communication parfaite et une concurrence asphyxiée, certes. Mais Samsung n’est pas là par hasard, pourquoi donc lui reprocher ? Tout simplement parce qu’il ne respecte pas nécessairement l’ouverture du système Android, ce qui entache son évolution.

La beauté d’Android est que le système grandi pour tous, faisant que les innovations logicielles du système finissent toujours par atteindre le moindre appareil utilisant l’OS. Samsung a contribué à cela avec le mode multi-fenêtre par exemple, désormais intégré à Android 7.0 Nougat.

Problème étant qu’il est aussi l’acteur le moins enclin au partage du marché, et l’a prouvé maintes et maintes fois. Sa réticence à utiliser Android de ses débuts se retrouve dès que le moindre service innovant sort : un assistant vocal pour toute la plateforme ? Samsung utilisera S Voice. Un OS dédié aux montres ? Samsung utilisera Tizen sur sa Galaxy Gear S3.

Aujourd’hui dans l’ère de l’intelligence artificielle, le constructeur veut toujours imposer son propre assistant plutôt que de faire grandir une base commune. Et c’est un danger qui ne peut être ignoré : étant numéro 1 des smartphones, il pourrait du jour au lendemain décider d’abandonner Android pour son propre OS.

Il l’a déjà tenté, mais n’était pas aussi dominant sur le marché. Désormais, il a bien trop de clefs en main pour ne pas être vu comme une menace, et montre année après année que son indépendance lui tient plus à coeur que de faire grandir le marché entier grâce à une technologie ouverte à tous. Non : Samsung veut s’imposer jusqu’à ce que toute concurrence soit tue.

Vers un modèle unique

Elephone S7 clone galaxy edge

Et à bien des égards, il est devenu désormais l’Apple de l’univers Android. Mais là où il faisait sens de “copier” un concurrent n’utilisant pas sa base commune, pour offrir une alternative, le cas Samsung est unique dans cet univers bien précis.

En forçant une direction sur un écosystème, il pousse bien moins une alternative qu’une uniformisation de la plateforme entière. Or, le meilleur atout d’Android est d’être une plateforme partagée, libre et modifiable à souhait : la dernière chose que l’on voudrait est qu’elle devienne iOS.

Mais on voit déjà les stigmates de la domination de Samsung se former sur le marché, alors que son design à écran incurvé se fait copier à son tour par ses concurrents. Le tout ne pousse pas à la diversité, mais une nouvelle fois à l’uniformisation de ce qu’est un smartphone ; ou plutôt, un “Samsung” pour le grand public.

Le danger est là, mais les tentatives de le contrer n’ont pas été fructueuses en 2016. Pour arriver à renverser le géant, ses concurrents que sont LG et Motorola ont fait le pari de pousser l’innovation sur le marché en proposant les premiers smartphones véritablement modulaires.

Vous le savez déjà : le marché n’y a absolument pas répondu, creusant les finances de LG comme jamais qui va donc abandonner cela avec le G6. Espérons que celui-ci n’aille pas encore plus loin en proposant un écran incurvé, signe annonciateur d’un possible mal futur.

N’oubliez toutefois pas que c’est une vision des choses, et un angle pris : à bien des égards, Samsung a également été positif pour l’univers Android.

Réagissez à cet article !
  • Flo974

    Un concentré de connerie et de blabla qui ne répond finalement même pas a la problématique de départ. Si vous n’avez aucun argument autant vous taire!

    “Android est devenu Samsung, et Samsung est devenu Android.”
    Si c’est pas Samsung, c’est qui hein?

    “Le grand public, moins informé que notre lectorat bien sûr, n’y voit que du feu en faisant confiance au grand nom”
    Vos smartphones chinois pourris ne sont ni garantis, ni compatibles, ni présents sur le marché français dans la plupart des cas.

    “dès que le moindre service innovant sort : un assistant vocal pour toute la plateforme ? Samsung utilisera S Voice. Un OS dédié aux montres ? Samsung utilisera Tizen sur sa Galaxy Gear S3.”

    L’hôpital qui se fout de la charité, maintenant c’est Samsung qui copie Android?

    • idduboss

      omg jpp.. rien que la photo de profile on sens le pigeons qui se fait sodomiser le porte feuille tout les soirs…

      • Adrotitanique

        Il abuse bcp mais sur certains points il a raison

      • Victor Silaire

        Et surtout sans chercher et en disant juste “les autres c’est de la merde”

    • Victor Silaire

      Un gros manque de répartie la. D’ou les smartphones “chinois” (Samsung pas fabriqué en chine peut être.) sont moins bien ?
      Jusqu’à il y a encore pas très longtemps, les Samsungs ramaient a cause de leurs os surchargés et extrêmement mal optimisés. Moins compatible ? Oui, la politique d’Apple quoi : j’ai un téléphone Samsung mais si je veux imprimer sur une imprimante avec bah ça doit être une Samsung. Mais ben tout le monde prend puisque “Samsung c’est bien”

      Et non, c’est pas Samsung qui copie Android (ça veut rien dire hein) mais c’est Samsung qui utilise Android pour copier Apple, parce que c’est la meilleure solution qu’ils ont trouvé pour y arriver, mais par contre ils en ont à peu près rien a carrer d’Android.

      • DarkSamS

        Pour ce qui est de l’impression c’est faux ! J’arrive très bien à imprimé avec mon Galaxy S7 edge sur une imprimante de marque HP photosmart, vieux de 4 ans… Faut juste télécharger le blug-in d’HP pas compliqué…

        • Victor Silaire

          Ah peut être, mais c’étais le cas sur des Samsungs plus vieux, ils ont du se dire qu’ils abusaient xD

          • DarkSamS

            Même le Galaxy S3 (avec la mise à jour Android 4.3)

      • crachoveride

        “Samsung pas fabriqué en chine peut être”

        Non effectivement, mais en Corée :) (tu as dit fabriqué, pas assemblé ^^)

        “Jusqu’à il y a encore pas très longtemps, les Samsungs ramaient a cause de leurs os surchargés et extrêmement mal optimisés”

        Et surtout à cause du manque de rapidité de la mémoire, depuis le Galaxy s6, merci à la mémoire UFS 2.0 qui change vraiment tout (c’est le jour et la nuit vraiment et je suis content qu’il n’y a pas que Samsung qui l’utilise désormais).

        ” j’ai un téléphone Samsung mais si je veux imprimer sur une imprimante avec bah ça doit être une Samsung”

        c’est évidemment Faux et heureusement d’ailleurs : https://uploads.disquscdn.com/images/d0409b06a29b532f4562bcd72e9a8d025983832de4781b880bc83f63f511172e.jpg

        Pour le reste la flemme de repartir dans ce débat interminable.

        Je dirais simplement que Samsung à tout intérêt à terme à se séparer d’Android , ne serai ce que pour avoir un téléphone pleinement optimisé (ne serait ce que pour les bah et éventuellement moyen de gamme, et leurs spartphones sous Tizen l’ont clairement prouvé, même avec une config de merde ils reste parfaitement fluide car leur os ne fonctionne pas de la même façon tout en étant aussi complet (à part pour le store d’applis ou il reste encore du taf)).

  • Plumplum

    La domination de Samsung n’a pas entraîné l’éviction de la plupart de ses concurrents. Htc, Sony, Huawei, LG existent toujours

    Ce n’est pas le cas de Qualcomm…
    Pour les Soc pour téléphones mobiles (avec 4g), disparition de :
    – Texas Instruments
    – st-microelectronics
    – broadcom
    – Intel
    – NVIDIA

    La position de Qualcomm est bien plus dangereuse que celle de Samsung !
    À peu près tout le monde continue de leur cirer les pompes ! Constructeurs inclus !
    Même leur 810 notoireent défaillant, ils le fourguent et continuent de le fourguer!
    Jamais un mot sur leur CPU “haut de gamme” plus lents que la concurrence sur le même segment…Ni sur les perfs “long term” qui chutent sur de nombreux appareils.

    • Didier

      Qualcomm et leur s810, une belle arnaque. Et le 820, avec des perfs pas top en multi, il est temps qu’ils se bougent. Heureusement qu’ils ont un bon gpu pour sauver les meubles….

      • Plumplum

        Si tu as moyen de trouver l’enquête des Coréens qui a conduit à l’amende de 853millions de dollars… La description de leur conduite par rapport à leurs brevets FRAND sur la LTE est assez ignoble !
        Même aux Etats Unis, ils ont une enquête aux cul!

        Par ailleurs les GPU gonflés en capacité texture font de gros scores dans le benchmarks, les différences en jeux sont beaucoup moins importantes (c’est également vrai pour les gros Exynos).
        Quand tu prends Real racing 3 (qui est calculé en fullhd même sur les appareils QHD), tu te retrouves avec un kirin 950 et son mali T880mp4 qui sort un meilleurs framerate que s820 et son Adreno et exynos 8890 et son T880mp12 à cause de la chauffe !

  • shiver38300

    Si seulement on pouvait exclure du classement Samsung lors de sondage quand on nous demande quel smartphone nous intéresse le plus selon tel nouveauté / prix / technologie /etc … CELA permettrai d’avoir une meilleur opinion publique que ceux qui reste poru toujours sur les samsung, faute de changer la donne…

    Cela vaut également pour d’autres marques, mais hélas, on n’y peut rien …

  • Adrotitanique

    Samsung a fait plus de bien à android que de mal.

    • joe2x

      ca on ne le saura pas et jamais.
      Imagine si les autres concurrents classiques avait pu capter plus de Monsieur Tout le monde = plus de recette = plus de r&d.

      • Adrotitanique

        Bah à la base Samsung c était un resto de nouille si les Nokia et compagnies ne se serait pas toucher ils seraient premier

        • Didier

          Si Nokia nous sort qq chose de sympa, bye Samsung

          • Adrotitanique

            Mdr ca fallait le faire il y a 10 ans pas maintenant … samsung 1 er vendzur mondial de smartphone…
            Et tu me dis : byebye par nokia mdrrrr arrete tu vas me faire mourir de rirrrreeee

          • Mulder FOX

            Samsung est devenu trop puissant.
            Mais Nokia devrait ressortir une suite du N900 pour pourvoir revenir dans la course et encore, Samsung Galaxy X va sortir et il va faire mal…

        • Mulder FOX

          R.I.P. le N900 :'(.

        • joe2x

          cela doit bien faire longtemps qu’ils ne sont plus un resto de nouilles. Après les autres marques ont peut être misé moins sur le market aussi pour gagner en visibilité de Monsieur Tout le monde.

          Je te trouve faire des conclusions un peu hatives.

          • Adrotitanique

            Le resto de nouilles a fait une aqcension remarquable quand meme hehe

  • 1messager

    Samsung essaye juste de se démarquer de ses concurrents android. Il essaye d’amener un plus. Sinon c’est la faute des autres constructeurs, certains sont nul en publicité alors que c’est la vase du succès, prix élevé, mise à jour trop longue, toujours pas de ip67-68?!

  • Mulder FOX

    C’est clair.
    Les premiers Android (HTC), pas grand monde s’en souvient.
    Les premiers iPhone par contre et le Galaxy S2, on s’en souvient tous.
    C’est le Galaxy S2 le premier Android qui a fait un très gros succès et qui a permit au passage le succès d’Android.
    Certains vont me dire le HTC HD2, c’est vrai mais pas au niveau du Galaxy S2.

    Certains vont me contredire mais le constat est là.

    Pour information, Samsung utilisait Symbian, OS Bada et Windows Mobile.
    Désormais, ils sont sous Android et un jour, ils risqueraient de passer sous Tizen, que les montres utilisent déjà…

    • DarkSamS

      Bravo très bon raisonnement ! Puis oui j’avais le Galaxy S2 aussi et il défonçait l’iPhone 4s à son époque.

  • crachoveride

    “Apple il n’a clairement pas inventé le smartphone il l’a juste aidé à le rendre plus utile notre quotidien grâce au tactile sensitif au lieu de capacitif…”

    Heu non c’est l’inverse ^^ avant c’était sensitif et Apple a sortie le capacitif :)

    Sinon d’accord pour le reste.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Honor 6A vs Moto e4 : lequel choisir pour la rentrée 2017 ?

Le Honor 6A et le Moto e4 sont deux smartphones proposés à 170 euros. Les cibles sont les jeunes adolescents en quête de leur premier smartphone. Les deux terminaux proposent un bon rapport qualité-prix, mais lequel est le meilleur ? Réponse dans notre comparatif complet.

Hebdroid : T411 tout beau, la Nintendo Switch se plie, Trump se fait Amazon

Comme chaque semaine l’Hebdroid rassemble les meilleures actualités de la semaine, le bendgate de la Nintendo Switch, Trump fait perdre 6 milliards à Amazon et T411 et tout neuf tout beau après un ravalement de façade. C’est une semaine particulièrement chaude en plein mois d’août, voici le résumé de la semaine.

b040c194869ed70fb5c2940d1eccf65c7777777777777