Pourquoi je ne dépenserai jamais plus de 300 euros pour un smartphone

Maj. le 4 mai 2018 à 14 h 57 min

En 2017, les français ont dépensé plus pour l’achat de leur smartphone selon GFK. En moyenne un français a payé 380 euros pour son smartphone en 2017, soit une hausse de 6%. Toujours selon le cabinet, cette tendance est liée à deux phénomènes : la hausse des prix des smartphones haut de gamme, et étrangement toujours plus d’intérêt pour ces modèles. Pourtant, les modes de distribution sont de plus en plus variés, et les évolutions techniques sont mineures. Je vous explique pourquoi je ne dépenserai jamais plus de 300 euros pour un smartphone.

smartphone 300 euros opinion

1159 euros, c’est le prix du dernier iPhone X. Un tarif qui franchit la barre symbolique des 1000 euros et qui frôle l’indécence. Apple n’est pas la seule marque à avoir considérablement augmenté ses tarifs. Samsung, Huawei, Sony, LG, tous les constructeurs de modèles haut de gamme ont explosé les prix. Aujourd’hui il faut compter environ 900 euros pour s’offrir un smartphone haut de gamme. En 2014 nous étions plus proche des 700 euros. Plus loin encore, il fallait compter environ 600 euros.

Les constructeurs arguent que cette augmentation est liée à deux phénomènes : les smartphones sont de plus en plus évolués, et les matériaux pour les fabriquer sont plus rares. Tout ceci entrainerait une hausse du coût de fabrication, donc du prix final. Contre toute attente, en France, cette hausse fulgurante des prix n’a pas émoussé les consommateurs. En 2017, selon GFK, un français a dépensé 380 euros pour l’achat de son smartphone soit une hausse de 6%. L’arrivée des smartphones chinois dans l’Hexagone avait permis de faire considérablement baisser ce prix d’achat moyen. Nous étions même passés sous la barre des 300 euros. Mais les modèles les plus haut de gamme continuent contre toute attente à attirer les clients.

Pourtant, malgré les discours marketing rodés des marques, le constat est flagrant : les smartphones n’évoluent pas beaucoup. Si techniquement nous notons bien quelques petites avancées ici et là, j’estime qu’elles ne répondent pas aux besoins des utilisateurs. En tant que rédacteur en chef de Phonandroid, je vois défiler des dizaines et des dizaines de smartphones chaque année. Si certains sont plus séduisants que d’autres, aucun ne justifie l’envolée des prix. Pire encore, aucun ne répond à nos préoccupations en tant qu’utilisateurs. Pour moi (et ce n’est que mon avis), dépenser plus de 300 euros dans un smartphone n’a pas de sens. Et ce pour plusieurs raisons.

Les modèles à 300 euros sont largement suffisants

Les constructeurs de smartphones ont entamé depuis des années une véritable course au « toujours plus ». Chaque année, les processeurs sont plus puissants, les appareils photos sont améliorés etc. Un élément fort reflète parfaitement cette frénésie : la quantité de RAM intégrée à un smartphone. En quelques années, nous sommes passés de modèles intégrant 2 Go de RAM à 8 Go aujourd’hui. Et des smartphones avec 10 Go de RAM sont déjà en préparation. Mais pourquoi ? Quelle est la finalité d’une telle quantité de RAM dans un smartphone ? Aucune. Car même les utilisateurs les plus connectés n’en ont pas besoin. Au grand maximum ils exploiteront 3 ou 4 Go de RAM. Et il faut y aller fort, avec plusieurs jeux très gourmands qui tournent en tâche de fond.

Si l’on regarde du côté des écrans, le constat est le même. Certaines marques lancent des smartphones avec des écrans QHD. Certains comme Sony sont même passés à des écrans 4K. Encore une fois, dans quel but ? Les écrans sont bien trop petits sur un smartphone pour que l’oeil humain ne distingue la différence entre un écran Full HD, QHD ou 4K. Certains argueront que la différence de qualité est notable en réalité virtuelle. Cessons la mauvaise foi, il s’agit d’un usage encore extrêmement rare.

honor 9 performances
Le Honor 9 est disponible aujourd’hui à moins de 300 euros, et c’est un excellent smartphone

Un dernier exemple ? L’appareil photo. Là encore la course au meilleur appareil photo est frénétique. Mais elle ne correspond pas vraiment aux besoins des utilisateurs. Tous les consommateurs ne sont pas friands de photo. La plupart se contente même d’utiliser l’appareil photo du smartphone pour partager des clichés sur les réseaux sociaux ou pour les envoyer à leurs proches. Mais les passionnés de photo ne se comptent pas par millions. Or, sur les réseaux sociaux, les photos sont compressées. C’est-à-dire que l’on peut utiliser le meilleur photophone du marché, la qualité sera en partie dégradée.

Alors oui toutes ces évolutions sont impressionnantes. En tant que passionné je suis forcément fasciné par ce que les marques sont capables de proposer aujourd’hui. Mais en tant que consommateur, il faut bien replacer les choses dans leur contexte. Si je suis un féru de jeux vidéo, je ne joue probablement pas sur mobile. En tout cas, il ne s’agit pas de mon usage premier. Je n’ai donc pas besoin du smartphone le plus puissant du marché. Si je suis un passionné de photo, j’ai sans doute en ma possession de vrais appareils photos semi-pro ou pro pour vraiment me faire plaisir. Un smartphone à 300 euros fera largement l’affaire pour des photos d’appoint. Le prix de 300 euros ne veut pas dire qu’il s’agit d’un smartphone moyen ou mauvais. Aujourd’hui il est possible de trouver des modèles haut de gamme à ce tarif. Il ne s’agit tout simplement pas du dernier sorti. Mais est-il mauvais pour autant ?

300 euros, c’est le prix d’un haut de gamme vieux de 2 ans

En tant qu’acteur à ma façon de cette industrie, je me dois de prendre du recul sur la situation. Chaque jour je découvre de nouveaux produits, de nouvelles technologies, et je suis forcément excité par l’évolution rapide du secteur. Mais il faut aussi garder la tête froide, et prendre de la hauteur, se détacher des discours marketing rodés des constructeurs. Aujourd’hui un smartphone haut de gamme coûte près de 1000 euros. Mais pour ce qui est des modèles sous Android, la décote est rapide. Deux ans après sa sortie, un smartphone haut de gamme qui frôlait la barre des 1000 euros à sa sortie est disponible aux alentours des 300 euros. A l’heure où j’écris ces lignes, il est possible de s’offrir un Galaxy S7 pour environ 300 euros.

galaxy S7 monde T2 2017
Oui le Galaxy S7 est encore un excellent smartphone haut de gamme, et il coûte environ 300 euros

Or, un Galaxy S7 suffit amplement à n’importe quel utilisateur. Son appareil photo est encore une référence, son processeur est largement assez puissant pour répondre à tous les besoins, il a une excellente autonomie. Même son design est encore dans l’air du temps. La question à se poser au moment de l’achat est la suivante : de quoi ai-je besoin ? Et les nouveautés apportées à la version actuelle du smartphone valent-elles une telle différence de prix ? Dans la plupart des cas le modèle vieux de 2 ans est largement suffisant.

Les modèles reconditionnés, une excellente alternative

Comme le révèle GFK, la bonne dynamique du marché des smartphones est poussée par le phénomène des smartphones reconditionnés. Pour ceux qui ne le sauraient pas, les smartphones reconditionnés sont des modèles qui s’offrent une deuxième vie après avoir été réparés par des spécialistes. Ces experts récupèrent les modèles défectueux, recyclent certaines pièces et en utilisent d’autres pour remettre à neuf des unités. De plus en plus de consommateurs se laissent tenter par des smartphones reconditionnés, pour deux raisons principales. D’abord le prix : n’étant plus des produits neufs, les tarifs baissent mais ils disposent tout de même d’une garantie (souvent 6 mois). L’autre raison est plus morale : un smartphone reconditionné c’est un smartphone qui a été reconstruit à partir de pièces déjà existantes. Il n’a pas nécessité l’exploitation de ressources naturelles. Il s’agit donc également d’une démarche écologique de recyclage des matériaux.

packaging reconditionne

Certains spécialistes comme Recommerce proposent en prime des offres de reprise de votre ancien smartphone, ce qui réduit encore la facture finale, et qui renforce la démarche écologique. J’ai opté pour cette méthode, et je la recommande à mon entourage. Un smartphone haut de gamme d’il y a 2 ans est amplement suffisant pour mes besoins. Et pourtant je suis ce que l’on appelle un power user, un utilisateur intensif. Alors oui, j’ai la chance aussi de tester les modèles dernier cri tout au long de l’année.

Mais à titre personnel il ne me viendrait pas à l’idée de dépenser l’équivalent d’un SMIC pour un smartphone. D’abord parce qu’il ne m’apporterait rien de plus que mon modèle moins récent. Ensuite parce que moralement j’estime qu’il est indécent de dépenser l’équivalent d’un SMIC, le salaire d’un ouvrier, pour un téléphone. Mais il ne s’agit que de mon point de vue. N’hésitez pas à partager le votre, j’en débattrai avec vous avec grand plaisir.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !