Pour Google, son propre site web est « en partie dangereux »

Google propose depuis quelques temps un nouvel outil pour détecter si un site web est dangereux ou non. Evènement insolite, des internautes se sont aperçus que son propre site web, Google.com, était détecté comme un site « en partie dangereux ».

Dans un souci de transparence et pour la sécurité des internautes, Google propose régulièrement de nouvelles fonctionnalités permettant de rendre le web plus sûr.

Dans cette dynamique, Google propose donc un nouvel outil baptisé Transparency Report. L’objectif de ce validateur est relativement simple : les internautes peuvent entrer l’adresse n’importe quel site web pour savoir s’il est sûr ou non.

Des internautes se sont donc amusés à entrer la propre adresse de Google. Si google.fr est totalement sûr, ce n’est pas le cas de l’adresse google.com. En effet, selon Transparency Report, google.com est jugé « en partie dangereux ».

Certaines pages du site google.com présentent actuellement des contenus trompeurs.

Lorsque l’on tape google.com dans l’outil d’analyse voici le message qui est affiché. D’autres détails sont communiqués pour préciser la nature de la dangerosité du site. Ainsi on apprend que google.com présente les risques suivants :

  • des logiciels malveillants sont installés sur les ordinateurs des internautes
  • sur ce site des pirates informatiques pourraient vous inciter à télécharger un logiciel ou vous dérober des informations
  • les internautes sont redirigés via certaines pages de ce site vers des sites web dangereux
  • les internautes sont redirigés vers ce site web via des sites dangereux

Evidemment, cette information a amusé de nombreux internautes, à tel point qu’elle a fait le tour de la toile. Le sujet a pris tellement d’ampleur que l’on peut supposer que la firme de Mountain View ne devrait pas tarder à corriger tout ça. On connaît la réactivité de Google dans de telles situations.

D’ailleurs, google.fr n’étant pas touché, on peut supposer que la firme a déjà commencé le grand ménage. Nous vérifierons donc si google.com devient plus sûr dans les jours à venir.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article