Pour Axelle Lemaire, les sanctions contre les géants du net « c’est cacahuète »

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 10 h 52 min

La protection de la vie privée des internautes est au coeur des préoccupations du gouvernement ces derniers temps. Les géants du net sont dans l’oeil du cyclone mais concrètement rien ne se passe. Pour Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au Numérique les sanctions de la CNIL contre ces géants du net « c’est cacahuète ». 

axelle lemaire vie privee cacahuete

Crédits : lopinion.fr

Pour ceux qui ne le sauraient pas, la CNIL est l’organisme français chargé de veiller à la protection de la vie privée des internautes français face aux pratiques des géants du web comme Google, Facebook ou encore Amazon.

Le problème, c’est que le pouvoir de sanction en cas de non respect de la vie privée n’est pas suffisant. Au maximum, une entreprise de cette envergure risque une amende de 150 000 euros. Pour Axelle Lemaire c’est « insuffisamment élevé ». Elle poursuit en expliquant qu’une telle amende « c’est cacahuète par rapport à la réalité économique ».

Et pour cause, 150 000 euros maximum pour des entreprises qui génèrent des milliards d’euros de chiffre d’affaires, c’est très peu et l’effet dissuasif est donc quasi inexistant. Pourtant, la CNIL et les pouvoirs publics ne cessent de demander plus de pouvoirs de sanctions.

Le problème c’est que l’Europe bloque pour le moment toute mesure. Impossible pour la France de changer les choses pour le moment. Il faut attendre. Attendre que Bruxelles prenne les décisions nécessaires pour que les géants du net ne puissent pas agir en toute impunité.

Sur le niveau exact des sanctions, nous attendons que les négociations (sur un projet de règlement européen sur les données personnelles) se terminent à Bruxelles. – Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du numérique –

Vendredi le projet de loi numérique sera rendu public. Le texte ne contiendra pas le niveau de sanctions souhaité par le gouvernement et la CNIL. Axelle Lemaire se veut rassurante et explique que « plus tard, d’ici quelques mois, le nouveau niveau de sanction sera intégré dans le texte ». Affaire à suivre.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Nimbus

    « Europe bloque pour le moment toute mesure. Impossible pour la France de changer les choses pour le moment. »

    Je crois que cette phrase résume à elle seule la grande majorité des « problèmes » sur le continent et dans le pays…

  • itachi

    L’UE au mains des USA.

    • DaFKa

      Et oui… Patience. Les US se sont formées en 300ans, l’Europe n’a que 70 ans. Un jour sûrement, on y arrivera :)