PopCorn Time : des malwares présents dans certaines versions du service !

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 11 h 48 min

Ceux qui nous lisent régulièrement connaissent très certainement PopCorn Time, le service de streaming illégal qui fait de l’ombre à Netflix. Si vous avez l’habitude de l’utiliser il va désormais falloir être très prudents. Certaines versions du services cachent des malwares. Explications.

popcorn time malwares

Pour bien comprendre toute l’histoire, il convient de faire un petit retour en arrière. Pour ceux qui ne le sauraient pas, PopCorn Time a été créé par une équipe argentine, à Buenos Aires. Le principe est simple : il suffit de télécharger un petit logiciel qui fournit un accès à un catalogue de films et séries gratuitement (mais donc piratés) dans une interface aussi ergonomique que Netflix.

Le problème c’est que PopCorn Time a connu un succès retentissant rapidement et que les ayants droits et la justice ont commencé à surveiller tout ça. L’équipe argentine a préféré ne pas tenter le diable et a abandonné son projet en prenant soin de laisser une version libre de son service sur la toile.

Plusieurs versions sont donc apparues sur la toile, dites forks. La plus connue et celle reconnue comme la version officielle est popcorntime.io. Mais le problème c’est que de nombreuses autres versions ont vu le jour et certaines personnes mal intentionnées ont profité du succès phénoménal du services (plusieurs millions d’utilisateurs) pour infecter certaines versions forks de malwares. Et évidemment beaucoup d’utilisateurs se sont fait avoir.

popcorn time malwares versions

L’équipe de popcorntime.io a donc tenu à s’exprimer sur le sujet et a rappelé que toutes les versions de PopCorn Time ne se valaient pas. En clair, il vaut mieux privilégier la version popcorntime.io. Pour appuyer son propos l’équipe a également communiqué tous ses profils officiels et a publié un schéma explicatif, avec en prime un petit troll contre Netflix (ça ne fait de mal à personne).

Par ailleurs, le billet rappelle que le service de streaming reposant sur le même principe mais proposant exclusivement des contenus pornographique, Porn Time, n’a rien à voir avec eux.

Via

Réagissez à cet article !
  • psgced

    D’ailleurs c’est bête mais j’ai beau l’avoir installée, je continue toujours de télécharger car je privilégie les gros Bluray Full HD sur ma Télé, et comme ma TF300T est dans l’incapacité de streamer sa vers la TV (il me semble que y’a une app Chromecast pour sa maintenant non ?), et bien non .. Puis mon PC bug bcp trop pour regarder du contenu tranquillement ^^

    Et je ne parle même pas de la version iOS, si j’avance l’argument de la sécurité mais que je passe par une faille pour l’installer …. Mouahahaha :)

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Xiaomi Mi Note 3 : un nouveau rendu dévoile son immense écran borderless

Le Xiaomi Mi Note 3 devrait être doté d’un design proche du 100% borderless au travers d’une dalle de 5,7 pouces QHD comme en témoigne ce nouveau rendu découvert sur la toile. La phablette repousserait encore plus les limites du design sans bordure et ferait ainsi mieux que son prédécesseur, le Xiaomi Mi Note 2.

Très Haut Débit : Bouygues voudrait déployer sa fibre seul comme SFR

Après SFR et Orange, c’est au tour de Bouygues Telecom de réfléchir à la possibilité de déployer la fibre optique de manière indépendante sur tout le territoire et sans intervention financière de l’Etat ou des départements. Le Plan Très Haut Débit de France est-il en train de tomber à l’eau ?

Xiaomi MIUI 9 : écran de verrouillage et thèmes, le système se montre en images

MIUI 9 s’illustre aujourd’hui dans de premières images qui donnent un premier aperçu de son interface globale. L’occasion d’admirer rapidement les thèmes qui seront présents sur l’écran d’accueil des futurs terminaux ainsi que l’apparence de l’écran de verrouillage avant le reveal officiel du dispositif ce mercredi 26 juillet par Xiaomi.

314f6ac9e185ebd1ff8dc55fcb9a3b86cccccccccccccccccccccccccccccc