Pokemon Go : la police va chasser les dresseurs à coup d’amendes !

Pokemon Go prend décidément des proportions complètement inattendues. Dans le Bas-Rhin, face à l’ampleur du phénomène et aux dangers auxquels les joueurs sont vulnérables, la police va chasser les dresseurs à coup d’amendes.

Pokemon Go a beau avoir des vertus pour la santé physique des joueurs, il peut également engendrer des comportements inconscients. En effet, de nombreux accidents ont eu lieu à cause de joueurs trop captivés par le jeu.

Pour lutter contre ces comportements et ainsi réduire les risques de drames, la Direction départementale de la sécurité (DDSP) du Bas-Rhin a annoncé qu’elle allait mener une opération de contrôles contre les dresseurs.

Après avoir mené une véritable campagne de prévention, les autorités passent à la répression. Il faut dire que certains joueurs n’ont pas compris le message. Pas de jeu au volant, c’est dangereux. Une semaine après la sortie du jeu, une jeune femme avait un accident sur l’autoroute en voulant chasser des Pokemon.

Jusqu’à 135 euros d’amende

Lorsque la manière douce ne fonctionne pas, on passe donc à la manière forte. Et quoi de mieux que de toucher au portefeuille des utilisateurs pour les dissuader ? C’est en tout cas ce que pensent les autorités du Bas-Rhin :

Pour faire face à la déferlante Pokémon Go et son lot d’accidents à travers l’hexagone, la Direction Départementale de la Sécurité Publique du Bas-Rhin, procédera prochainement à une opération de contrôles.

Que les joueurs à pieds se rassurent, ils ne sont pas visés par les autorités. En revanche, la police va étroitement surveiller ceux qui jouent au volant ou en vélo. Oui, la bicyclette permet de parcourir les kilomètres plus rapidement pour l’avancée dans le jeu, mais les cyclistes aussi prennent des risques.

Ainsi, la DDSP annonce que « le jour de l’opération, des policiers en civil et en uniforme se posteront à divers endroits fortement fréquentés par les cyclistes et les automobilistes. »

Les joueurs sont prévenus, s’ils enfreignent les règles, l’amende sera salée. Au volant ou à guidon, il s’agira d’une infraction assimilée à l’utilisation du smartphone en conduisant :

Les usagers de la route surpris à faire usage du téléphone en conduisant seront verbalisés à hauteur de 135 euros, -3 points pour les automobilistes, et 45 euros pour les cyclistes.

Bien évidemment, pour le moment ce dispositif ne concerne que Strasbourg et la région Bas-Rhin. Mais vu l’ampleur du phénomène, il faut s’attendre à ce que d’autres régions s’y mettent.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • TotoTitiTata

    En fait il s’agit de l’application pur et simple du code de la route ?
    Faudrait le faire plus souvent !

  • Tapian

    C’est le code de la route, l’usage d’un téléphone au volant tout simplement.. ils ne vont pas à la chasse aux joueurs
    Et puis c’est 90 euros et non pas 135 , c’est une C4 bis