Pokemon Go : le phénomène va-t-il trop loin ?

Date de dernière mise à jour : le 22 juillet 2016 à 16 h 40 min

Pokemon Go est officiel depuis le début du mois de juillet. Le jeu de réalité augmentée est un véritable phénomène qui a surpris tout le monde. Pokemon Go est bien parti pour devenir un grand classique. Mais après seulement deux semaines, et alors qu’il n’est pas encore disponible partout dans le monde, le jeu commence à prendre des proportions inattendues. Le phénomène Pokemon Go va-t-il trop loin ?

Attrapez-les tous !

Pokemon Go a été officialisé il y a une quinzaine de jours à l’heure où nous écrivons ces lignes. Le jeu développé par Niantic est un véritable phénomène. La cotation en Bourse du développeur a explosé. Pokemon Go rapporte plus d’un million de dollars par jour. Une poule aux oeufs d’or qui donne un nouveau souffle à la franchise.

Pour l’heure, le jeu n’est pas disponible en France, ni sur Android ni sur iOS. Il semblerait que Niantic ait préféré repousser la date de sortie pour éviter les attroupements suite aux attentats de Nice. Mais il est déjà possible de se procurer le fichier APK de Pokemon Go pour Android pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure dès maintenant.

Le principe de Pokemon Go est relativement simple. Comme Sacha en son temps, les joueurs partent à la chasse aux Pokemon et peuvent s’affronter dans les arènes. La grande originalité du jeu : tout ceci est possible dans la réalité.

Niantic a en effet intégré un système de réalité augmentée qui fait apparaître des Pokemon partout autour de vous, dans le monde entier. Lancez le jeu et promenez-vous dans votre quartier, vous devriez dégotez quelques petites bêtes.

Voilà ce qui fait le succès de Pokemon, son lien avec la réalité. Une manière de discréditer ceux qui estiment que les jeux vidéo ont tendance à isoler les joueurs du monde réel.

Souvenirs souvenirs

Si Pokemon Go connaît un tel succès, c’est parce qu’il joue sur la nostalgie de plusieurs générations et sur le succès d’une franchise qui a longtemps très bien fonctionné. Pokemon, c’est une légende pour des millions d’êtres humains, tout comme peut l’être Dragon Ball Z par exemple.

Le manga a été un véritable carton, le dessin animé également. Combien d’enfants ont suivi assidument les aventures de Sacha, Pierre et Ondine à la télévision ? Combien ont ensuite passé leur temps de récréation à s’échanger des cartes de jeu ? Combien d’heures ont été passées sur les différentes versions de Pokemon sur la Game Boy ?

En ces temps plutôt moroses et à l’heure où les innovations sont moindres, surfer sur la nostalgie est une stratégie payante, tout comme peut l’être le vintage dans d’autres domaines. Ce n’est pas pour rien que Nintendo relance sa première NES en version mini.

En nous faisant retomber en enfance, Niantic réussit son pari. Dans un contexte de crise, l’adulte se sent mieux en régressant pour retrouver un environnement sain, protecteur et naïf. Pokemon Go cartonne et se veut ludique. Mais comme tout « produit », le jeu a ses limites. Ici, c’est le lien avec la réalité qui peut s’avérer dangereux.

Devenir le meilleur dresseur : une aventure dangereuse

Si d’apparence le jeu Pokemon Go se veut extrêmement ludique et rassembleur, il peut s’avérer très dangereux. Son lien avec la réalité peut donner à voir un certain nombre d’évènements hallucinants.

Un homme a par exemple quitté son job pour devenir dresseur à temps plein, quand même. Mais il ne s’agit que d’un individu parmi d’autres et il ne met après tout que sa propre existence en danger.

Là où les choses peuvent prendre plus d’ampleur, c’est au niveau des attroupements. Niantic aurait donc retardé la sortie de Pokemon Go en France à cause de ces attroupements suite à l’attentat de Nice.

Ce week-end, on a vu les abords de Central Park complètement bloqués avec des centaines de personnes courant dans la même direction. Des véhicules laissés en plein milieu de la route, moteur en marche, portes ouvertes étaient visibles. En cause : la présence d’un Pokemon extrêmement rare dans Central Park. Une réaction de groupe que l’on a vue également dans d’autres villes pour les mêmes raisons.

Ces scènes surréalistes posent un vrai problème pour les autorités publiques. Car si Pokemon Go est encadré par un certain nombre de règles dans le jeu, il n’y a aucune limite dans la réalité, aucune loi n’existe pour interdire quoi que ce soit.

Les utilisateurs sont donc pris entre la fiction et le réel. Certains seront prêts à entrer dans le jardin du voisin pour capturer un Pokemon sans y voir aucun mal. Sauf que le voisin, plus ancré dans la réalité, verra dans cette incursion une menace, un danger.

Ce type de scène a déjà donné lieu à des évènements inquiétants. En Floride, un homme a tiré sur deux adolescents qui jouaient à Pokemon Go trop près de chez lui. Il avait repéré un véhicule garé aux abords de son domicile et y a vu une menace.

Un phénomène qui fait du bien !

Evidemment, le succès fait naître des jalousies, des commentaires négatifs, des propos emplis d’aigreur. Si Pokemon Go peut donner lieu à des dérapages, il ne s’agit que de cas isolés, cas qui mériteraient parfois un petit Darwin Award.

Si un homme décide d’arrêter de travailler temporairement pour parcourir son pays à la recherche de Pokemon, pourquoi pas ? Des milliers de gens le font chaque année pour d’autres raisons, et personne ne s’en offusque.

Des ados se font tirer dessus par un homme qui se sent menacé. Est-ce vraiment la faute du jeu ? S’ils s’étaient arrêtés pour passer un coup de fil, cet homme aurait commis la même erreur. C’est donc lui qui fait preuve de stupidité.

pokemon-go-rencontres

Quand notre Max national rencontre un autre joueur de Pokemon Go. C’est pas beau ça ?

Quant aux mouvements de foule, sont-ils vraiment condamnables ? Pokemon Go a au moins le mérite de réunir les gens, de faire revenir les geeks les plus isolés à la réalité, recréer du lien, trouver un intérêt commun. Pokemon Go favorise l’activité physique, en témoignent les deux jeunes filles qui se sont déplacées en kayak pour avancer dans leur quête. Et au delà, il fait découvrir ou redécouvrir des endroits du globe.

Pourquoi les festivals et l’Euro 2016 ne seraient-ils pas dangereux et les regroupements liés à ce jeu le seraient ? En ces temps moroses, Pokemon Go est un phénomène qui fait du bien, et il semble inarrêtable. Et c’est tant mieux.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Moi

    Pathétique ce jeu

    • Pas moi

      Mais bordel pourquoi vous comprenez pas que ce n’est que les prémices du jeux, c’est un tout nouveau concept…

    • Tino

      Pathétique commentaire. Surement de la part de quelqu’un qui n’a pas connu 1999 ou qui s’est fait racketter sa gameboy dans ces années là.

  • « extrêmement rare » ? Il s’agit d’un Aquali… Tout sauf rare. On croise des Evoli assez facilement, une fois le nombre de bonbons obtenus le faire évoluer donne le plus souvent un Aquali… Pour vous dire j’en ai un et j’ai deux arènes à 500m autour de chez moi occupées chacune par un Aquali…

    • Tino

      Tu peux choisir l’évolution d’Evoli en le renommant avant ;)

    • kenny33

      faut faire gaffe il me semble que la repartition n’est pas uniforme, des pokemons rares peuvent etre courant ailleurs, et inversement…

      • Angelneo

        En effet… daprès ce que j’ai pu lire, ça depend des situations géographiques. Ici dans ma région, les évolis pulluent comme les nosferapi ^^

  • black

    pour faire simple…oui ça va déjà un peu loin à mon gout -_-

  • kenny33

    euh comparer pokemon go a l’euro ou a des festivals c’est absurde, on parle de rassemblements spontanés non organisés non sécurisés, ce n’est pas le cas des 2 autres evenements ^^

    • Turlututu

      Et non prévisible, donc le risque d’attentat et quand même bien moindre…
      Pour le risque de débordement, les joueurs de Pokemon ont l’avantage de rarement être bourrés, contrairement aux supporters et festivaliers et sont en général nettement moins nombreux. Bon si un Mew apparaît à l’Elysée, çà risque de poser problème…

  • sam

    Même moi qui suit nostalgique de pokemon et pour avoir essayer pokemon go c’est un peu dangereux , parce que le jeu pousse a aller dans des endroit pas très fréquentable ou des maisons de particulier pour des pokestop , et de plus il faut utiliser le gps donc ou tu es on peut te localiser facilement le concept du jeu est bien mais serait bien de le faire par rapport à l’infrastructure du pays en question et eviter les maisons de particulier sa evitera de se faire prendre pour un malade c’est juste mon avis personnel

    • Turlututu

      Vu le rayon d’action du joueur, il est possible d’accèder à l’immense majorité des Pokestop sans entrer dans les batiments… La version finale intègrera surement un moyen de signaler les points d’intérêts douteux…

      • sam

        Oui mais bon imagine la nuit par exemple tu vois quelqu’un qui est fixer devant ta baraque pendant plusieurs minutes a sa de quoi faire flipper surtout les vieille personnes qui connaissent pas forcement pokemon go

  • hamza

    Une fois de plus, on montre du doigt l’outil alors que c’est le mec qui l’utilise qui est dangereux. Ne nous trompons pas de cible, nous sommes responsables, pas les machines.

  • Reydin

    L’application en elle-même n’est pas dangereuse, mais plutôt le comportement de certains utilisateurs qui ne font pas attention et qui s’en foutent de ce qui les entoure.

  • Nanoux Nova

    super cool pour faire la marche et se retrouver entre amis mais il faudrait qu’il corrige pleins de bugs aussi

  • Mr. Moi

    Des zombies… Les gens sont devenus des zombies…

  • Gazeka74

    Pathétique. Une armée de mongole déconnectée de la réalité. A quel moment tu peux faire ça sans te dire que c’est illégal /dangereux…

    • zozourban

      C’est illégal d’aller sur une place publique ? -.-
      En quoi c’est plus dangereux par rapports aux manifestations par exemple ? la ils capturent leur Pokémon et après ça repart (enfin je sais pas comment ça fonctionne je joue pas au jeu :p)

      • Young Wiz

        Sur tout les commentaires de personnes qui sont contre je n’ai pas vu un seul argument, si ce n’est que les gens entrent dans leur jardins (comme si ils avaient un jardin deja)…
        Je pense que ces personnes la sont plus dangereuses que le jeu!! x)

        • Gazeka74

          .

      • Gazeka74

        Au bol, penetrer des propriétés privés, abstraction de l’environnement immédiat, comportement… Débiles (bah ouais à quel moment tu te gare à la zeub pour  » capturer un pokemon »). Ça se trouve y a que moi que ça choque, mais bon.