Pokemon Go : le phénomène va-t-il trop loin ?

Maj. le 15 avril 2018 à 12 h 16 min

Pokemon Go est officiel depuis le début du mois de juillet. Le jeu de réalité augmentée est un véritable phénomène qui a surpris tout le monde. Pokemon Go est bien parti pour devenir un grand classique. Mais après seulement deux semaines, et alors qu’il n’est pas encore disponible partout dans le monde, le jeu commence à prendre des proportions inattendues. Le phénomène Pokemon Go va-t-il trop loin ?

pokemon-go-application

Attrapez-les tous !

Pokemon Go a été officialisé il y a une quinzaine de jours à l’heure où nous écrivons ces lignes. Le jeu développé par Niantic est un véritable phénomène. La cotation en Bourse du développeur a explosé. Pokemon Go rapporte plus d’un million de dollars par jour. Une poule aux oeufs d’or qui donne un nouveau souffle à la franchise.

Pour l’heure, le jeu n’est pas disponible en France, ni sur Android ni sur iOS. Il semblerait que Niantic ait préféré repousser la date de sortie pour éviter les attroupements suite aux attentats de Nice. Mais il est déjà possible de se procurer le fichier APK de Pokemon Go pour Android pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure dès maintenant.

Le principe de Pokemon Go est relativement simple. Comme Sacha en son temps, les joueurs partent à la chasse aux Pokemon et peuvent s’affronter dans les arènes. La grande originalité du jeu : tout ceci est possible dans la réalité.

pokemon-go-arene

Niantic a en effet intégré un système de réalité augmentée qui fait apparaître des Pokemon partout autour de vous, dans le monde entier. Lancez le jeu et promenez-vous dans votre quartier, vous devriez dégotez quelques petites bêtes.

Voilà ce qui fait le succès de Pokemon, son lien avec la réalité. Une manière de discréditer ceux qui estiment que les jeux vidéo ont tendance à isoler les joueurs du monde réel.

Souvenirs souvenirs

Si Pokemon Go connaît un tel succès, c’est parce qu’il joue sur la nostalgie de plusieurs générations et sur le succès d’une franchise qui a longtemps très bien fonctionné. Pokemon, c’est une légende pour des millions d’êtres humains, tout comme peut l’être Dragon Ball Z par exemple.

Le manga a été un véritable carton, le dessin animé également. Combien d’enfants ont suivi assidument les aventures de Sacha, Pierre et Ondine à la télévision ? Combien ont ensuite passé leur temps de récréation à s’échanger des cartes de jeu ? Combien d’heures ont été passées sur les différentes versions de Pokemon sur la Game Boy ?

En ces temps plutôt moroses et à l’heure où les innovations sont moindres, surfer sur la nostalgie est une stratégie payante, tout comme peut l’être le vintage dans d’autres domaines. Ce n’est pas pour rien que Nintendo relance sa première NES en version mini.

En nous faisant retomber en enfance, Niantic réussit son pari. Dans un contexte de crise, l’adulte se sent mieux en régressant pour retrouver un environnement sain, protecteur et naïf. Pokemon Go cartonne et se veut ludique. Mais comme tout « produit », le jeu a ses limites. Ici, c’est le lien avec la réalité qui peut s’avérer dangereux.

Devenir le meilleur dresseur : une aventure dangereuse

Si d’apparence le jeu Pokemon Go se veut extrêmement ludique et rassembleur, il peut s’avérer très dangereux. Son lien avec la réalité peut donner à voir un certain nombre d’évènements hallucinants.

Un homme a par exemple quitté son job pour devenir dresseur à temps plein, quand même. Mais il ne s’agit que d’un individu parmi d’autres et il ne met après tout que sa propre existence en danger.

Là où les choses peuvent prendre plus d’ampleur, c’est au niveau des attroupements. Niantic aurait donc retardé la sortie de Pokemon Go en France à cause de ces attroupements suite à l’attentat de Nice.

Ce week-end, on a vu les abords de Central Park complètement bloqués avec des centaines de personnes courant dans la même direction. Des véhicules laissés en plein milieu de la route, moteur en marche, portes ouvertes étaient visibles. En cause : la présence d’un Pokemon extrêmement rare dans Central Park. Une réaction de groupe que l’on a vue également dans d’autres villes pour les mêmes raisons.

Ces scènes surréalistes posent un vrai problème pour les autorités publiques. Car si Pokemon Go est encadré par un certain nombre de règles dans le jeu, il n’y a aucune limite dans la réalité, aucune loi n’existe pour interdire quoi que ce soit.

Les utilisateurs sont donc pris entre la fiction et le réel. Certains seront prêts à entrer dans le jardin du voisin pour capturer un Pokemon sans y voir aucun mal. Sauf que le voisin, plus ancré dans la réalité, verra dans cette incursion une menace, un danger.

Ce type de scène a déjà donné lieu à des évènements inquiétants. En Floride, un homme a tiré sur deux adolescents qui jouaient à Pokemon Go trop près de chez lui. Il avait repéré un véhicule garé aux abords de son domicile et y a vu une menace.

Un phénomène qui fait du bien !

Evidemment, le succès fait naître des jalousies, des commentaires négatifs, des propos emplis d’aigreur. Si Pokemon Go peut donner lieu à des dérapages, il ne s’agit que de cas isolés, cas qui mériteraient parfois un petit Darwin Award.

Si un homme décide d’arrêter de travailler temporairement pour parcourir son pays à la recherche de Pokemon, pourquoi pas ? Des milliers de gens le font chaque année pour d’autres raisons, et personne ne s’en offusque.

Des ados se font tirer dessus par un homme qui se sent menacé. Est-ce vraiment la faute du jeu ? S’ils s’étaient arrêtés pour passer un coup de fil, cet homme aurait commis la même erreur. C’est donc lui qui fait preuve de stupidité.

pokemon-go-rencontres
Quand notre Max national rencontre un autre joueur de Pokemon Go. C’est pas beau ça ?

Quant aux mouvements de foule, sont-ils vraiment condamnables ? Pokemon Go a au moins le mérite de réunir les gens, de faire revenir les geeks les plus isolés à la réalité, recréer du lien, trouver un intérêt commun. Pokemon Go favorise l’activité physique, en témoignent les deux jeunes filles qui se sont déplacées en kayak pour avancer dans leur quête. Et au delà, il fait découvrir ou redécouvrir des endroits du globe.

Pourquoi les festivals et l’Euro 2016 ne seraient-ils pas dangereux et les regroupements liés à ce jeu le seraient ? En ces temps moroses, Pokemon Go est un phénomène qui fait du bien, et il semble inarrêtable. Et c’est tant mieux.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
NFC sur Android : qu’est ce que c’est et comment ça marche ?

Aujourd’hui, de très nombreux smartphones Android présents sur le marché sont équipés de puces NFC. Pourtant, cette technologie est encore relativement peu connu du grand public, qui a plutôt tendance à passer à côté sans savoir de quoi il en retourne. Il s’agit pourtant d’une fonctionnalité clé qui s’impose peu à peu dans plusieurs secteurs, à commencer par le paiement mobile.