Pokémon Go : Niantic bannit tous les clients d’un opérateur à cause d’un seul joueur

Pokémon Go fait encore une fois parler de lui, et ce n’est pas en bien. Si le jeu en lui-même n’y est pour rien, c’est le développeur Niantic qui a encore une fois fait une boulette. Ce dernier a tout simplement banni tous les clients d’un opérateur téléphonique belge à cause d’un seul joueur.

pokemon-go-revenus

Les jours se suivent et se ressemblent pour Niantic. Déjà très critiqué, le développeur de Pokémon Go vient de se faire remarquer une nouvelle fois. Si vous suivez l’actualité, vous n’êtes pas sans savoir que Niantic a entamé une vraie chasse contre les tricheurs au jeu Pokémon Go.

Ainsi, récemment, l’entreprise a multiplié les messages expliquant qu’elle allait commencer à bannir les joueurs qui ne respectaient pas les règles du jeu. Le problème, c’est que Niantic a eu bien du mal à se calibrer et de nombreux joueurs ont été bannis alors qu’ils respectaient bien les règles.

En colère contre le développeur, un internaute s’est alors lancé dans une véritable croisade contre Niantic. Son but : tester les mesures mises en place par Niantic pour contrer les tricheurs.

Cet internaute belge s’est alors rendu dans le premier bureau de tabac du coin et a acheté plusieurs cartes prépayées de l’opérateur Proximus (petit dédicace à tous nos lecteurs belges). Pourquoi le choix des cartes Proximus ? Parce que l’opérateur lançait une opération spéciale et offrait la data illimitée pour le jeu Pokémon Go.

Notre cher internaute a donc acheté six cartes renvoyant toutes vers la même adresse IP, celle de l’opérateur. Son objectif : déterminer si Niantic utilisait uniquement l’IP pour bannir un joueur ou s’il utilisait l’IP et le compte. C’était également l’occasion pour lui de vérifier si Niantic avait mis en place des listes blanches pour protéger certaines adresses comme celles des opérateurs par exemple.

Le résultat n’a pas tardé à se faire attendre. L’internaute a donc inséré une de ses cartes prépayées dans son téléphone et l’a utilisé comme modem. Depuis son ordinateur il a alors lancé un scan des serveurs du développeur avec plusieurs milliers de comptes fictifs.

Et là, patatra ! Niantic l’a banni au bout de quelques minutes et du même coup, puisqu’il utilisait l’adresse IP de l’opérateur, le développeur a banni tous les clients de l’opérateur Proximus.

Très rapidement, grâce à ses infrastructures, Proximus a vite repéré le problème et il a contacté Niantic pour l’avertir de cette erreur. Le lendemain matin, Niantic accédait à la requête de l’opérateur belge. Pour éviter tout problème du genre, ce dernier a supprimé son opération spéciale Pokémon Go.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
SMS au volant : un chauffard percute la voiture des gendarmes

A cause d’un SMS au volant un conducteur des Côtes-d’Armor s’est encastré jeudi 14 septembre 2018 dans une voiture de gendarmes. Circonstance aggravante : le conducteur qui avait 0,67 mg/L d’alcool a légèrement blessé deux agents. La gendarmerie des Côtes-d’Armor dénonce…