Pokemon Go : une joueuse dit avoir été violée par un Pokemon géant

Pokemon Go a beau être le phénomène de cette année, certaines histoires nous étonnent encore. On pensait vraiment avoir tout vu, mais là on a sans doute atteint le point de non retour. Une joueuse dit avoir été violée par un Pokemon géant. Rien que ça. Et c’est très sérieux en plus.

pokemon viol insolite

Cette histoire a été dénichée par notre confrère du site Fredzone. Alors que Pokemon Go connaît un succès incroyable, les histoires les plus insolites font la Une de l’actualité.

En effet, certains joueurs ont bien du mal à dissocier le réel et le virtuel, ce qui donne parfois des situations cocasses. Parfois même, certains se mettent en danger. Une femme a par exemple eu un accident en plein milieu de l’autoroute parce qu’elle chassait des Pokemon sur l’autoroute.

Aujourd’hui, l’histoire que l’on découvre est certainement la plus hilarante de toutes. En tout cas, la plus barrée, c’est certain. En effet, une joueuse russe prétend avoir été violée par un Pokemon géant. Ce n’est pas une blague puisqu’elle a réellement contacté les autorités pour porter plainte.

La jeune femme s’appelle Katrina (faux nom, la vraie identité n’ayant pas été révélée) et habite à Moscou avec son mari. Comme des centaines de millions de personnes dans le monde, la jeune femme s’est lancée dans l’aventure Pokemon Go.

Mais elle ne fait pas partie des joueurs modérés. Non, Katrina est ce que l’on appellerait une vraie addict du jeu, elle peut y jouer plusieurs heures par jour. Mais son implication dans le jeu semble lui avoir fait perdre complètement les pédales.

Violée par un Pokemon géant, sans blague

Ainsi, notre chère Katrina a très sérieusement appelé la police la semaine dernière. Au téléphone, elle a expliqué avoir été agressée sexuellement par un Pokemon géant pendant la nuit.

Selon son récit, elle était en train de dormir jusqu’à ce qu’un boucan d’enfer la réveille. Elle se serait alors retrouvée face à un Pokemon géant couché sur elle en train de la violer. Elle aurait réussi à faire fuir son agresseur en se débattant.

Evidemment, personne ne l’a crue

Suite à son récit, c’est d’abord son mari qui a halluciné. Présent dans le lit au moment où la scène aurait dû se passer, le mari n’a évidemment rien vu. Il n’a donc pas cru un seul instant à l’histoire de Katrina et lui a conseillé d’aller consulter un psychiatre au plus vite. Il faut avouer que ça doit foutre les jetons une histoire pareille.

D’autant que visiblement la jeune femme n’en était pas à son coup d’essai. Elle aurait déjà montré des signes inquiétants de son addiction à Pokemon Go. En effet, elle pense que son chien peut voir les Pokemon pour de vrai. Comme seule preuve, elle explique que son chien aboie chaque fois qu’elle lance le jeu Pokemon Go.

Quoi qu’il en soit, la police n’a évidemment pas cru un seul mot de son histoire. Elle aurait même pu croire à une mauvaise blague. Katrina n’a pas été voir de psychiatre pour autant mais a préféré se tourner vers une voyante, qui n’a pas pu l’aider non plus.

Bien évidemment, cette histoire n’est qu’une illustration de l’effet que peut avoir ce mélange entre réalité et virtuel pour certains esprits déjà dérangés. Car la jeune femme au coeur de cette histoire semble avoir un problème bien plus grave qu’une simple addiction à Pokemon Go.

Elle devrait sérieusement songer à aller consulter un psy la petite. Parce que là, elle a vraiment atteint des sommets. Et vous, avez-vous vu des Pokemon géant en réalité ? On déconne bien sûr. On sait bien que les Pokemon sont minuscules.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !