Le PMU, viré du Play Store, perd en justice contre Google

C’est en début juin, juste avant le début de l’Euro 2016, que l’application de paris sportifs PMU Sport Live avait été virée du Play Store. Le PMU avait alors saisi la justice française qui a rendu son verdict aujourd’hui : Google est dans ses droits.

La France et l’argent, une histoire toujours aussi rocambolesque. Dans le pays où la Française des Jeux peut arnaquer tranquillement tous ses citoyens sur un rythme journalier sans aucun problème, les jeux d’argents comme le poker sont à l’inverse très mal vus.

Le PMU, une entreprise basée sur les paris hippiques qui s’est ensuite diversifiée en intégrant le sport dans son ensemble, fait lui aussi partie de ces organismes tout à fait intégrés à la culture française. A l’ère d’internet, ils se sont bien sûr modernisés en proposant une application dédiée à ces paris sportifs.

Mais voilà que Google ne l’a pas vu d’un bon oeil, et a décidé au début du mois de juin de bannir son application PMU Sport Live du Play Store. La cause ? Il n’autorise pas les applications qui facilitent l’accès aux jeux d’argent. La Française des Jeux a également pris pour son grade, même si elle est toujours disponible sur le Play Store.

Comment expliquer donc toutes les applications qui vous permettent de parier sur l’Euro 2016, et ce dès maintenant ? Il semble effectivement que cette décision soit quelque peu aléatoire de la part du développeur.

PMU a donc décidé de mettre Google face à la justice, en utilisant cela comme argument ainsi que la procédure lancée par la Commission Européenne sur l’abus de position dominante du développeur dans l’univers Android.

Pour ne pas louper le créneau de l’Euro 2016, il a jugé bon d’assigner Google en référé pour accélérer la procédure… Mais il n’en sera rien finalement, puisqu’il a été débouté aujourd’hui. Il serait toutefois étonnant qu’il en reste là, le mobile représentant désormais un énorme marché.

   Suivez nous sur Facebook   


  • Mots-clés

Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Rilax

    Le référé ne juge t’il pas seulement l’opportunité d’organiser un procès en toute urgence ?
    Il me semble que le fait que le référé ait été rejeté ne signifie pas que Google ai gagné sur le fond de l’affaire, à savoir l’illégalité potentielle du retrait de l’appli et l’abus de position dominante.
    L’affaire devrait bien être jugé, mais pas en urgence. Google a donc gagné sur la forme : le PMU aura un gros manque à gagné.

    • Reydin

      En effet, un référé est une procédure complémentaire à un procès en cours ou à venir. Il y aura donc un procès, mais pas immédiatement.