Pirater un PC protégé par un mot de passe ne coûte que 5 dollars

On pourrait penser qu’un PC entièrement fermé, protégé par un mot de passe, ne serait vulnérable qu’à des attaques majeures de son système d’exploitation… mais il n’en est finalement rien, comme le prouve PoisonTrap créé par Samy Kamkar. Un petit Raspberry Pi Zero, qui se trouve à 5 dollars, et qui permet de récupérer tous les identifiants d’une cible en quelques secondes.

rapsberry-pi-zero

On pense toujours être protégé par un mot de passe, mais en vérité cette solution de sécurisation reste imparfaite puisqu’elle se base sur nous, les utilisateurs, qui ont tendance à constamment utiliser le même mot de passe peu compliqué à retenir mais facile à pirater.

C’est pourquoi les vérifications en deux étapes deviennent loi désormais, et sont à activer pour quiconque veut véritablement être sécurisé sur le net. Mais si même cette étape ne nous protégeait plus sur internet, que nous arriverait-il ?

Il semble que même les PC portables verrouillés soient désormais vulnérables, comme le prouve le hacker white hat Samy Amkar dans un nouveau projet construit avec un simple Raspberry Pi Zero, coûtant seulement 5 dollars, et qui permet de récupérer le contrôle total des communications sur internet d’une cible.

Son principe est simple, mais diablement efficace : la clé USB ainsi créée se connecte comme un adaptateur Ethernet ou Thunderbolt sur l’ordinateur, même verrouillé, et va servir d’intermédiaire entre les connexions de l’ordinateur et internet permettant de récupérer toutes les données. Pire encore, une fois branché, il installe une backdoor accessible à distance pour de futurs piratages.

Loin d’utiliser une faille système critique de Windows ou ce genre de chose, le système abuse simplement du laxisme de beaucoup d’OS qui installent sans vérification des adaptateurs même non-signés.

Heureusement, Samy Amkar n’a pas l’intention d’utiliser sa nouvelle création pour faire le mal, bien que d’autres pourraient la saisir en ce sens : il pointe au contraire une vulnérabilité, que l’on espère donc patchée dans de futures versions de nos systèmes.

   Suivez nous sur Facebook   


  • Mots-clés

Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • pheuzy

    il le teste sur mac? donc macosx est aussi vulnérable que windows?

    • Stef80

      Techniquement, oui, tout comme Linux rien ne l’en empêche. Il émule un adaptateur USB ou Thunderbolt. d’ailleurs, il le précise lui-même :
      « by default, Windows, OS X and Linux recognize an ethernet device, automatically loading it as a low-priority network device and performing a DHCP request across it, even when the machine is locked or password protected »

      https://samy.pl/poisontap/

      Cette solution nécessite ainsi que l’utilisateur ait laissé son navigateur ouvert avant de mettre en veille son ordinateur pour fonctionner.

      Pour s’en protéger :
      – Fermer son navigateur quand on met l’ordinateur en veille.
      – Vider régulièrement le cache du navigateur
      – Activer le chiffrement du disque dur
      – Mettre l’ordinateur en veille prolongée.

      • pheuzy

        merci l’explication est très claire ! Big Up

  • Rio

    Tu demonte le disque dur et tu le branche en secondaire sur un autre pc. Sinon tu formate et tu as un pc  » neuf  » comme pour les smartphone d’ailleur. Les mots de passe ne serve a rien ou les antivirus standard

  • MIDORIJIN

    Pour windows il faut à peine 5mn et 0€.