Piratage : le Wi-Fi des hôtels est la cible d’une bande de hackers

Si vous partez en vacances ou si un membre de votre entourage envisage bientôt de s’octroyer quelques jours de repos dans un hôtel de haut standing, faites bien attention au réseau Wi-Fi ! Une bande de redoutables hackers spécialisés dans les hôtels de luxe vient en effet de lancer une nouvelle attaque contre les voyageurs. Qui est le groupe derrière ces cyberattaques ? 

darkhotel hackers

Le monde est un endroit bien dangereux pour nos précieux smartphones. Récemment, nous apprenions que les bornes de recharge USB pour téléphone mobile sont une véritable porte d’entrée pour les pirates. La technologie USB, particulièrement répandue et perméable, a été mise en cause par les experts. Autre facteur aggravant : la négligence des utilisateurs…

Et si le Wi-Fi s’avérait encore plus dangereux pour la sécurité de nos smartphones que les ports USB ? Récemment, des experts mettaient en avant les risques encourus par les utilisateurs de Wi-Fi public. Aujourd’hui, selon les spécialistes de la cybersécurité de BitDefender, un groupe de hackers spécialisés dans les hôtels aurait récemment lancé une nouvelle attaque à l’aide d’un nouveau malware élaboré par leurs soins. Son nom ?  Inexsmar. 

Qui sont les hackers du groupe Darkhotel ?

Les cybercriminels de la bande ne s’attaquent généralement pas aux individus lambda. Au contraire, en visant les hôtels de luxe, ceux-ci espèrent prendre dans leurs filets de plus gros poissons comme des PDG d’entreprises ou des hommes politiques. Leur dernière attaque viserait exclusivement ces derniers.

Comment ces hackers procèdent-ils ? Darkhotel diffuse son tout nouveau malware via une attaque de phishing des plus classiques. Chaque email envoyé est adapté à une cible particulière. C’est l’aspect « officielle » ou crédible du mail reçu qui fait tomber la cible dans le piège. Une fois le malware ouvert, il se télécharge sur le terminal et récupère les mots de passe voire les identifiants de ses victimes.

Comment Darkhotel accède-t-il au Wi-Fi des hôtels ? Les experts pointent la possibilité d’une infiltration physique à l’intérieur des bâtiments. Cette théorie rappellera à de nombreux joueurs la scène d’introduction du célèbre jeu Watchdogs.

Pour éviter les risques inhérents à l’usage d’un réseau Wi-Fi ciblé par les pirates, il vaut parfois mieux se tourner vers sa bonne vieille 4G, non ? D’ailleurs, vous savez de quel débit 4G vous disposerez dans votre lieu de villégiature ?

 

Réagissez à cet article !
  • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

    Une actualité brûlante en effet.

    https://uploads.disquscdn.com/images/3953541918362188193bbff4f531f38cc34312d8031f6a9d4c1327d3fc81bd72.png

    • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

      « Au moins 4 ans » en 2014…

      • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

        J’ai juste tapé « Darkhotel » dans Qwant parce que ça me rappelait quelque chose.
        5 secondes.

        • leatherface

          Tu aurais dû le faire dans Bing ça aurait été plus vite …

          • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

            Rien que le temps d’affichage de ce site à la gomme prend plus tellement c’est lourd.

          • leatherface

            Mon commentaire n’était qu’un sarcasme gratuit. Qwant étant une fumisterie géante, se vendant (avec nos sous en plus) comme le moteur de recherche européen mais qui n’est en fait qu’un frontal WEB embarquant les APIs de Bing.

          • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

            Mais avec le respect des lois européennes sur la protection des données.

            Il y a aussi duckduckgo mais il faut savoir le requéter pour avoir des résultats pertinents. On ne peut pas tout avoir…

          • leatherface

            On ne peut pas tout avoir, je suis d’accord avec toi. Maintenant lever 18.5 millions dont 15 d’argent public(Caisse des dépôts) pour faire un frontal WEB qui respecte la vie privée, je trouve ça un peu limite tu vois. Et je compte pas les 25 millions après de la BEI et l’investissement privé d’Axel Springer.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
5G : Huawei atteint une vitesse de 20 Gbps, un record !

Huawei vient de battre un record de vitesse en 5G en utilisant deux relais lui permettant d’atteindre la vitesse vertigineuse de 20 Gbps. Bien que cela ne soit pas pour tout de suite dans l’hexagone, on peut dans tous les cas apprécier les efforts du constructeur pour nous permettre d’atteindre des vitesses de connexions élevées.

af9345c16340b25585f9de898c5f78d0UUUUUU