Piratage : votre navigateur web pourrait être bloqué si vous vous faites choper

Maj. le 5 avril 2016 à 9 h 07 min

Et si votre navigateur était bloqué parce que vous vous êtes fait choper en train de pirater ? Cette idée peut vous paraître folle et pourtant elle pourrait bien se concrétiser. Plus précisément, le navigateur de l’utilisateur pratiquant le piratage pourrait être détourné. Explications.

piratage choper navigateur web

Cette information surprenante, c’est le site Torrentfreak qui nous la révèle. Cette idée de faire participer les géants du web à la lutte contre le piratage a été imaginée par l’entreprise Rightscorp qui est une société liée à l’industrie du divertissement. Le principe est simple : faire participer les créateurs de navigateurs Firefox, Google Chrome, Safari ou encore Edge à lutte contre piratage. Les fournisseurs d’accès à internet seraient aussi de la partie.

Rightscorp aurait donc besoin de l’aide de ces acteurs pour détourner l’usage des navigateurs dès lors qu’ils détectent une pratique illicite sur le web. En fait, il s’agirait de présenter un système de type « ransomware » qui empêcherait donc l’internaute d’utiliser son navigateur le temps qu’il n’aura pas payer une amende aux ayants droit pour piratage de leurs contenus.

Dans ce système de droit d’auteur adaptable, les abonnés reçoivent chaque préavis de règlement directement dans leur navigateur (…) Son implémentation aura besoin de l’accord des fournisseurs d’accès. Nous avons eu des discussions avec plusieurs d’entre eux sur la mise en place de ce système et avons l’intention d’intensifier ces efforts. Ils ont la technologie pour afficher nos avertissements sur les navigateurs de leurs abonnés. – Rightscorp –

Rightscorp ne préconise pas un blocage mais immédiat mais un système reposant sur plusieurs avertissements sur une période bien précise. Par exemple un utilsiateur qui aurait téléchargé 10 contenus illégalement en un mois serait sanctionné et ne pourrait alors utiliser son navigateur que s’il paie une amende.

Mais pour y parvenir, la société a également besoin des FAI qui leur fourniront les informations nécessaires pour accéder aux contenus des abonnés comme c’est le cas avec Hadopi. La question de la vie privée se pose alors puisque Rightscorp est une société privée.

Par ailleurs, même si l’idée de Righscorp peut être intéressante, elle sera confrontée à des barrières de taille. D’abord en terme de vie privée, mais également sur le principe même du « ransomware ». Ce système de rançon qui prend l’utilisateur en otage est relativement discutable.

Mais le plus gros problème reste technique. Car si les internautes utilisent un VPN ou s’il modifie les serveurs DNS, il pourra détourner le système proposé par Rightscorp en quelques secondes. Et même sans cela, le simple fait de passer par un système de partage peeer-to-peer comme BitTorrent par exemple permettra à l’internaute de ne pas être repéré. Autant dire que l’idée de Rightscorp risque de toucher seulement une petite partie des utilisateurs pirates.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Mauvaise connexion internet : les gamers sont-ils responsables ?

Une mauvaise connexion internet rend la vie bien compliquée de nos jours, et notre premier réflexe, c’est bien sûr de blâmer notre opérateur. Mais ceux-ci et les acteurs télécoms en général trouvent toujours des arguments plus ou moins convaincants pour…