Piratage : attention, vos imprimantes sont en danger

En 2017, nous prenons de plus en plus conscience d’à quel point il est impératif de protéger nos données privées sur internet nos ordinateurs. Mais une nouvelle étude vient de révéler qu’un de nos compagnons les plus familiers était aussi responsable d’une énorme faille de nos systèmes : les imprimantes, qui utilisent depuis des années un langage avec des failles énormes.

Imprimantes failles sécurité

En 2017, et après de nombreuses crises, le grand public semble enfin prendre conscience de l’importance de la sécurité de leurs comptes et réseaux, particulièrement sur internet. Il faut dire qu’après quelques années à stocker sa vie privée sur Facebook, on est tout de suite plus enclin à faire attention.

En attendant, le piratage continue de prendre de l’ampleur. Ces derniers temps, les ransomwares sont particulièrement populaires, et ont réussi à immobiliser les transports en commun de San Francisco en Amérique pendant un jour.

Les imprimantes ont une faille énorme dont profitent les pirates

Si vous pensiez que ça n’arrivait qu’aux autres et aux plus grands; réfléchissez-y à deux fois. En effet, l’université de Rhur-Bohum vient de découvrir une faille énorme dans le Postscript et le Printer Job Language, les deux langages les plus utilisés par les imprimantes depuis des dizaines d’années déjà.

Une vingtaine de modèles testés s’y sont toujours avérés sensibles. Quelles conséquences ? Pour le moment, simplement de rendre l’imprimante inutilisable par déni de service. Mais cette faille pourrait permettre à terme de prendre le contrôle de l’appareil pour y exécuter du code aléatoire, et en extraire les données.

Cette faille pourrait avoir un impact majeur, particulièrement dans un milieu professionnel puisqu’elle permettrait l’espionnage industriel et le chantage aux données. Heureusement, celle-ci pourrait facilement être réparée.

Elle est en effet basée sur un code ancien resté dans le langage de ces machines. Une mise à jour pourrait donc aisément la réparer… si tant est que les constructeurs veuillent bien engager des fonds à sa correction, quand le public ne sera pas nécessairement mis au courant de son existence.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Black Friday 2017 : elle pense acheter un iPhone 6 et reçoit des patates

Une Américaine s’est faite arnaquée par des escrocs qui prétendaient vouloir lui vendre un iPhone 6 pour 100 dollars à l’occasion du Black Friday. Elle s’est finalement retrouvée avec des morceaux de patates et un chargeur Android. Dégoûtée, elle a poussé un coup de gueule en vidéo.

1abd5efddd578ab9c45641145d0933ee+++++++++++++++++++++++++++++++