Phishing : 2 millions de personnes victimes de ce fléau en 2015 !

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 10 h 01 min

Alors que s’est ouvert à Lille, en ce lundi, le Forum international de la Cybersécurité, un événement  regroupant les professionnels du secteur, nos confrères d’Europe 1 ont fait un point sur le phishing, ou hameçonnage en français, qui a visiblement causé beaucoup de dégâts l’année passée.

Nous savons que certains smartphones sont mal protégés, mais nous allons aujourd’hui vous parler du phishing, un fléau qui s’abat sur les plus inattentifs et les plus crédules d’entre nous.

Rappelons par ailleurs le principe de cette méthode : vous répondez à un mail de votre banque, des impôts ou de votre opérateur téléphonique, vous pensez vous rediriger vers une page web sécurisée, en réalité cette dernière est fausse et donne l’accès à des informations sensibles à des pirates qui ne se privent pas pour les utiliser à mauvais escient. Free Mobile en est d’ailleurs régulièrement victime, avec de fausses pages au nom de l’opérateur.

Selon nos confrères, ce procédé a fait plus de 2 millions de victimes l’an dernier. Le secrétaire général de l’association Phishing Initiative a fait une déclaration à ce sujet :

Les victimes vont continuer à être nombreuses parce que les pirates innovent constamment. Les données sont disponibles pour, facilement, faire des attaques plus personnalisées : on réutilise les noms et des données de catégories socio-professionnelles ou des données de lieux d’habitation qui vont faire en sorte que la victime est plus susceptible de donner ces données parce qu’on pense vraiment qu’on s’adresse à elle.

Si vous n’avez pas envie de vous adresser à un site spécialisé, sachez que si vous cliquez sur un lien qui vous semble douteux, vérifiez simplement qu’il contient au début un https:// (le s vous indique alors que vous êtes sur une page sécurisée), vérifiez également l’orthographe de ces pages, faites à la va-vite et qui sont généralement truffées de fautes.

Notez enfin qu’en cas de doute sur la provenance d’un mail, le site phising-initiative.fr, avec l’aide d’un expert qui vous confirmera ou non si la page est à éviter, et cela 24 heures sur 24 et 7 jour sur 7. En 2015, 20 000 internautes ont ainsi évité un hameçonnage qui aurait pu leur être préjudiciable. La parole est aux lecteurs désormais : avez-vous été victime de ce genre de désagréments ? Rappelons enfin, que même s’il n’a probablement pas subi de phishing, personne n’est intouchable, pas même le boss du renseignement américain.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Tony Fiant

    Bijour mossieur,
    ici c’est la bnp qui vou dy que vous avais eu un incidant de paiement. Cliquez ici pour maitre a joure votre dossié
    Sans réponse, nous fermeron votre conte, prendron tou vautre argent et vous expulseron
    Content sur vautre rapidyté
    Ces mails sont assez aisément identifiables, seules les personnes vulnérables peuvent se faire avoir (fautes, menaces exagérées et, pour les curieux, l’adresse réelle de l’émetteur).
    Je m’amuse parfois à leur répondre