Pour le père du logiciel libre, Facebook doit être anéanti

Pour le père du logiciel libre, Facebook est l’ennemi juré de la vie privée, contrairement à ce que la firme de Palo Alto veut faire croire. Richard Stallman appelle même à son éradication. Nous vous expliquons ses arguments.

richard-stallman-facebook

Richard Stallman

Pour rappel, Richard Stallman est le fondateur de la Free Software Foundation, et donc l’auteur de la licence GNU/GPL. Il a profité de son séjour au Québec pour tenir un discours musclé à l’encontre d’un réseau social que nous connaissons bien, Facebook. Il dézingue d’abord les logiciels propriétaires en les qualifiant de « privateurs ».

Concernant le réseau social, l’Américain, diplômé d’Harvard, n’est pas tendre et dresse un pamphlet contre lui chez nos confrères du Devoir : « Il faut éliminer Facebook pour protéger la vie privée », il ajoute que « Facebook utilise bien plus ses usagers que ses usagers ne l’utilisent ».

Pour lui, c’est un « service parfaitement calculé pour extraire et pour amasser beaucoup de données sur la vie des gens » et que sans la vie privée mais aussi « sans la possibilité de communiquer et d’échanger sans être surveillé, la démocratie ne peut plus perdurer. »

Les données servent à proposer des publicités ciblées, vous le savez. Néanmoins, n’oublions pas que Facebook fait partie des entreprises qui soutiennent Apple devant la cour dans sa lutte contre le FBI pour le chiffrement des données. Mais cette affaire du chiffrement pourrait avoir tendance à faire grimper les entreprises en bourse, il n’y a pas de fumée sans feu.

Stallman remet ensuite une couche sur les logiciels propriétaires qui nous privent de notre liberté selon lui. L’éditeur du logiciel a tout pouvoir et peut donc imposer la censure, décider des fonctionnalités et du contenu ou encore, à l’instar de Windows 10 avoir recours aux mises à jour forcées pour un logiciel.

Sachez tout de même que Facebook est disponible depuis quelques temps via Tor, le navigateur sécurisé qui vous garantira de ne pas être pisté, mais cela suffira-t-il à dissiper les doutes ? Nous n’y croyions guère.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Romain

    Ahah les publicitaires peuvent avoir accès à nos données personnelles, le FBI pas ^^
    (très vulgairement caricaturé)

  • Pas convaincu par ses arguments. Il devrait retourner manger des champignons dans sa grotte le vieil hippie.

    • Lol

      Monotrema, cultive toi un peut plus et tu comprendra qu il a raison.

      Dans la vie, rien, mais vraiment rien n’ est gratuit, tout ce paye!!!

      A bon entendeur…

      • Mais oui on sait. Tu détiens la vérité vraie. La population est maintenue dans l’ignorance, bla bla bla…

        • Leroymerlin1

          Enfin la le mec c’est tout sauf un vieil hippie…

          Il a clairement raison sur Facebook mais de la a vouloir éradiquer c’est fort, déjà faire des loi qui obligent ces sociétés a plus de transparence pour les utilisateurs et contre la monétisation de nos information serait pas mal.

          Bon après Osef pas de compte facebook/twitter et autre merde inutile dont les gens se servent pour exposer leurs vie de merde en espérant que les autres leurs disent qu’elle est génial^^

          • Tony Fiant

            Je crois que c’est inutile, le sectarisme grandit chez les mordus de ce truc dont on s’est passé pendant des centaines de milliers d’années:))

    • Lol. Tu parles du créateurs d’emacs et de GCC. Ta le droit de pas l’apprécier, pas de le traiter de vieil hippie.

      • Bien sur que j’ai le droit. Ce n’est pas dieu.

        • mkm

          Le respect, l’éducation, la politesse, l »humain, c’est surtout de jamais parler comme ça des personnes que tu ne connais pas.

          • C’est vrai que je l’ai bien insulté. Dans certains pays je prendrais 10 ans pour blasphème.

          • Atlas

            Ne fait pas l’idiot.

          • Difficile quand on parle à des cons.

          • Turlututu

            https://www.youtube.com/watch?v=dPGU-zLPaHo

          • Atlas

            Alors non seulement tu ne sais pas de quoi th parles mais en plus tu insultes. Je ne te dis pas bravo.

          • Je n’insulte pas, je fais un constat.

          • Atlas

            Si si tu insultes.

          • Si ça peut te faire plaisir…

          • Atlas

            Ah non ça ne me fais pas plaisir.

          • Atlas

            Et l’insulte est l’argument de celui qui n’a pas d’autres d’arguments.

          • Argument à quoi ? T’as pas l’impression d’être légèrement a coté de la plaque ?

          • Atlas

            Pouèt

        • Oberkampfer

          Ferme ton putain de claque merde, espèce d’étron

    • Oberkampfer

      Ta gueule, Ducon

    • Tony Fiant

      Vu la profondeur de la caricature, on peut comprendre que tu n’es pas convaincu car tu ne les a peut être pas compris ? Parfois c’est tout… bête

      • J’aurais du rajouter un smiley. Ça aurait évité de voir débarquer les nains du bois…

    • Atlas

      Même si tu n’es pas d’accord, essayer d’insulter ce gars c’est ignorer tout le bien qu’il a apporté au monde de l’informatique.

      Et oui, il mange des champignons et des carottes. Et alors?

  • Tony Fiant

    La force de Facebook est que cela marche tout seul puisque chacun s’inscrit librement et y ajoute des données et des données.
    Gageons que les algorithmes mis en place pour analyser les liens entre les gens doivent se gaver.
    Je ne connaissais pas Stallman mais il reprend ce que beaucoup ont déjà dit.
    Bien sur, en 2016, Facebook est encore à un stade premier mais imaginons la progression de ce truc sous 20/30 ans ?
    Là, vous aurez la totale sur votre vie privée jusqu’au plus profond… de votre intimité.
    Certains s’en foutent, c’est leur droit, d’autres non, c’est leur droit mais ils l’auront perdu car ils auront été aussi fichés/classifiés/etc. par les recoupements de leurs connaissances même s’ils ne sont pas sur Facebook.
    Ajoutons y le côté bisounours de Facebook « J’aime à la folie » et les nouveaux icones « en fait, j’aime pas vraiment mais je peux pas le dire » et on obtient une société bien « ouverte » et fade mais fade…

  • robin4002

     » dézingue d’abord les logiciels propriétaires en les qualifiant de « privateurs ». »
    C’est pas nouveau ça. Il dit tout le temps ça.