Pénurie d’IPv4 : les mesures de Free brouillent la Hadopi

Date de dernière mise à jour : le 1 avril 2016 à 17 h 13 min

La pénurie d’IPv4 force les opérateurs réseaux et mobiles à passer au protocole IPv6 ou à mettre en place des plans permettant de contourner les limitations de l’ancien protocole. Free met en place une nouvelle mesure pour cela, qui a pour effet de brouiller totalement la Hadopi.

Free n’a jamais été très coopératif envers la Hadopi, la Haute Autorité pour la Diffusion des Oeuvres et la Protection des droits sur Internet, qui depuis sa création gère la condamnation des téléchargements illégaux de contenus protégés par la SACEM notamment.

Dès sa création, l’opérateur mobile dirigé par Xavier Niel avait en effet été malin en envoyé les informations des utilisateurs marqués par la Hadopi à l’organisme… Au format papier, mettant ainsi sournoisement des bâtons dans les roues de celui-ci.

Aujourd’hui, c’est bien plus la technique qui demande que Free ne soit pas si complaisant avec la Haute Autorité : la pénurie d’IPv4 est un problème bien réel, auxquels des opérateurs comme Orange répondent en passant au protocole IPv6.

Pour pallier à cela, Free a développé une toute autre mesure : il identifie plusieurs utilisateurs sur la même adresse IP (sorte d’adresse postale numérique traçant votre appareil sur le net) mais par un port de communication différent.

L’IPv6 posant de nouveaux problèmes, c’est une manière ingénieuse de pallier à ses limitations. Mais Hadopi risque de le voir très mal, puisque c’est par les adresses IP que le service identifie les renégats pirates. Les IPv4 de Free regroupant plusieurs abonnés, il devient impossible pour eux d’identifier précisément le malfaiteur.

Oh ironie d’un service qui dépense 50 000€ des comptes du contribuable pour être toujours en retard techniquement. L’actuel président François Hollande avait promis par ailleurs de fermer la Hadopi, qui dépense bien plus qu’elle ne rapporte, lors des élections présidentielles. Le Sénat l’a récemment rappelé à l’ordre sur cette promesse de campagne.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Kant1

    Plusieurs personnes sur une même adresse IP publique ? Différenciées par ports ???

    Mais c’est sale !!

    • calarfe

      Mais provisoire :)

    • meyonar

      C’est vrai que ca fait un peu solucion trouvée par un opérateur douteux d’un pays douteux mdr, c’est du bricolage quoi

      Par contre je suis pas sur que ca brouille vraiment la Hadopi, quand les paquets transitent par Torrent (et c’est le seul réseau surveillé par Hadopi) ils sont aussi adréssés par le port com, donc la Hadopi doit etre capable de l’identifier en meme temps

      • ptit_poulet

        Et non car la loi sur laquelle Hadopi s’appuie interdit les FAI à fournir autre chose que l’adresse IP et la personne a qui elle appartient à l’instant T. Hadopi « flashe » donc l’adresse IP et le port mais ne peut pas faire usage de ce dernier élément… :D

        • joe2x

          ahh oki, c’est une question de législation parce que normalement quand tu récupére ce type d’info, une ip de manière général, c’est toujours avec un port.

          • ptit_poulet

            Ah oui tout à fait c’est la loi qui est faite comme ça.

    • Free fournis des IP statiques, donc évidemment il en bouffe beaucoup plus, plus vite …. Mais en échange tu peux te connecter à ta box à distance sans manip, ou encore héberger facilement des serveurs chez toi :)

      • joe2x

        T’as de moins en moins opérateur qui propose des ip dynamique.

        Chez SFR, c’est soit disant dynamtique mais mon adresse n’a jamais changé. Sur pas mal de forum, des gens demandais alors comment faire pour la changer. Des astuces était donné mais c’était très aléatoire pour changer le « bail du dhcp »

        • tom

          chez orange tout est dynamique, c est pratique pour les sites de streaming

        • chez orange c’est dynamique, et ça coûte 20€/mois pour avoir une IP fixe . Pour l’histoire du bail DHCP, c’est le serveur DHCP qui le choisis, donc si SFR te met un bail DHCP fixe, ou pour plusieurs jours, tu ne peux pas le changer … Chez orange, redémarrez la box suffisait à l’époque, car ils ne stocker pas les baux, et en donner un nouveau à chaque fois

      • Kant1

        Mouais… Je préfère mon IP dynamique et un DynDNS… Moins simple certes, mais plus propre.

        • mais tu sais le faire :) . Pleins de personne n’ont pas accès à leur boxs à distance à cause de ça .

  • Zizigoulou

    Ca tue l’autohebergement… Je ne suis pas sur que cela soit une bonne idee….

    • non, tu passe en IPv6, et tu te connecte en IPV6 . Bon, je ne sait pas comment ça marche, mais ma freebox répond au ping de mon IPv6, donc il doit y avoir un moyen de s’y connecter :)

      • Zizigoulou

        Dans le cas où l’ipv6 pose problème, je ne suis pas sur que les dns arrivent a faire la distinction entre deux ip identiques, même sur un port différent.

  • Vincent

    Bonjour,

    Attention, il faut dire « pallier quelque chose » et non pas « pallier à quelque chose ».

  • Zizigoulou

    Oui mais leur « freebox.turlututu » ne me convient, je possède un nom de domaine, avec tous les services offerts par ce genre de choses.
    Je préfère encore avec une IP dynamique (lente) que je comblerais avec un petit script des famille qui mettra à jour les entrées DNS ;)

    Après on peu toujours faire un CNAME sur ce NDM mais je n’aime pas vraiment broder :)

    Bref, espérons que l’auto hébergement ne soit pas impacté. :)

    • .freeboxos ouep :P, pour ma part j’utilisais le petit script pour update les dns sur cloudflare