Pénurie de carburant : zoom sur Essence, l’application qui signale les stations à sec

La pénurie d’essence prend un nouveau tournant aujourd’hui. De plus en plus de stations sont à sec, créant ainsi la panique un peu partout en France. Une application, jusqu’alors assez discrète, fait un carton ces derniers jours faisant un état des lieux de la situation en temps réel. Zoom sur Essence.

Depuis quelques jours, c’est la panique en France avec la pénurie d’essence. Hier, pour vous aider à vous organiser, nous parlions des applications et cartes qui signalaient les stations-service en pénurie.

Celle qui connaît le plus de succès est sans aucun doute « Essence comparateur carburant ». A l’origine, cette application permet de comparer les prix du carburant dans les différentes stations pour trouver les tarifs les plus bas à proximité de l’utilisateur.

Mais depuis la pénurie, les développeurs ont surfé sur la vague, et ont proposé un état des lieux en direct des stations essence en pénurie. L’application connaît un succès phénoménal.

Pierre Auclair, le fondateur de Ripple Motion, la société à l’origine de l’application Essence, peut être heureux. Tout comme ses 12 salariés. Comme on dit, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Pierre Auclair déclarait ce matin au journal Sud Ouest :

Aujourd’hui, c’est le plus gros comparateur de prix de carburant en France et en Europe, puisque nous sommes en Espagne, en Italie et bientôt en Allemagne. Les utilisateurs indiquent les prix, les corrigent et précisent la localisation des stations.

Car en proposant de signaler les stations essence en pénurie, l’application séduit chaque jour 350 à 500 000 utilisateurs.

Avec l’arrivée de la pénurie en Loire-Atlantique, où nous sommes installés, on a ouvert la possibilité à notre utilisateur, en mettant le prix du carburant à zéro, de faire remonter l’information selon laquelle la station n’a plus d’essence. Du coup, la station disparaît de l’application et n’est plus proposée aux utilisateurs qui cherchent à faire le plein.

Un succès difficile à gérer

Le problème pour l’entreprise c’est que l’application a un tel succès que la situation en devient ingérable. D’autant qu’en plus de l’appli, l’éditeur a ouvert une page spéciale sur son site mon-essence.fr pour partager sur le web la carte des stations en pénurie. Résultat : parfois 15 000 visiteurs en même temps et des serveurs qui ne tiennent pas le choc. Pierre Auclair explique à Sud Ouest :

D’habitude, c’est une page que nous n’avons pas puisqu’il n’y a pas de pénurie. La fréquentation du site est généralement quasi-nulle car notre crédo, c’est d’abord et surtout l’application mobile. Du coup, le site sature un peu en ce moment… On travaille dessus pour lui donner un peu plus de capacité.

Evidemment, un tel carton est une opportunité énorme pour l’entreprise de se faire connaître. De nombreux médias, dont nous, ont relayé l’information selon laquelle Essence était l’application référence pour suivre en temps réel la situation de la pénurie de carburant. Une publicité gratuite qui ne suscite pas non plus l’euphorie chez l’entrepreneur :

C’est une opportunité de faire connaître l’application. Ce qu’on espère, c’est qu’on rend service aux gens, au-delà de la pénurie. Et qu’ils continueront à utiliser l’application dans le futur.

Essence rend effectivement service à ses utilisateurs. D’autant que la situation s’est aggravée aujourd’hui, une nouvelle raffinerie s’étant arrêtée de tourner et plus de 1000 nouvelles stations se retrouvant à sec.

Selon les spécialistes, une raffinerie met trois jours à s’arrêter et autant pour redémarrer. Il faut donc  compter une semaine pour que le cours normal des choses reprenne. S’il reprend. En attendant, soyez prudents au volant, même si vous restez connectés.

   Suivez nous sur Facebook   


  • Mots-clés

Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • il n’y a PAS de pénurie de carburant.
    Ce sont les médias (dont vous), en propageant la rumeur qui font paniquer les gens et qui les poussent à aller remplir des Jerricans aux stations service ce qui a pour effet de vider les cuves.

    • Om

      Ah… Pas de pénurie…

      J’ai la berlue alors, car toutes les stations que j’ai pu faire étaient fermées…

      • Parce que les gens sont venus faire le plein de tous leurs véhicules et de tous les jerricans qu’ils possèdent.
        Quand une station à un roulement de 3 jours avant remplissage, et que des idiots viennent la vider en 1, forcément, y a un moment ou ça coince.

        • Om

          Ah donc la raffinerie de Fos sur mer (oui, j’habite pas loin) qui bloque l’entrée aux citernes, c’est du vent.

          • Non, mais ca n’impacte pas les stations service au point de provoquer une pénurie.
            Oui, si la situation perdure, on aura un problème de disponibilité.
            Mais ca n’arrivera pas dans les jours qui viennent (ou ca n’aurait pas du arriver, si les gens ne s’étaient pas précipités pour vider les cuves).
            Simple raisonnement: T’as un stock de produit que tu veux écouler, et tu le vends normalement en 3 mois.
            Tu fais une pub en disant que le produit est en stock limité, qu’il n’y en aura pas pour tout le monde.
            Le raisonnement collectif fait le reste: Si je me dépêche pas, j’en aurais pas -> ton stock se vide en 1 mois

          • tom

            Et alors, selon toi, les gens ne doivent pas rouler , et si ils roulent, tant pis si ils se retrouvent en panne sèche……
            Si demain il y avait pénurie de nourriture dans mes supermarché, ce serait la même, voire pire……Personne veut mourir de faim a cause de certains qui se précipitent, du coup tout le monde le fait…..
            On verra dans une semaine si tu ne te précipite pas pour chercher une pompe ouverte………sinon ce sera marhe a pied, pratique quand tu habite un patelin sans transports en commun…………..

          • Flo

            mais c’est ça en fait !! je me suis retrouvé au milieu de tous ces gens en panique car j’étais sur la réserve et ils sont fou… avec des gericanes pour bien prévoir les jours suivants, le français ne pense qu’à sa gueule malheureusement

          • Om

            T’as eu besoin de cette histoire d’essence pour te rendre compte que le français est égoïste ? :D

          • Flo

            malheureusement j’aurais été persuadé qu’il y avait encore un peu d’humanité en 2016 mais je crois bien que c’est mort :(

          • tom

            Ben tous les humains sont comme ca. meme les animaux se battent pour un bout de viande.
            Sinon tu as la possibilité de marcher pour pas participer a la penurie

          • Flo

            Oui.. Mais quand tu as besoin de te taper 10 bornes pour aller au taf à 23h tu peux pas prendre ton vélo :/ les gens sont trop abruti par les médias malheureusement

        • tom

          mais si il y avait pas de penurie, les 8 raffineries tourneraient….. c’est qu une question de jours avant que la vraie pénurie arrive…..puisque personne ne veut ceder………

    • Romain Vitt

      Nous donnons simplement des solutions pour trouver de l’essence ou pour connaître la situation. Comment appelle-t-on une situation dans laquelle très peu de stations sont réapprovisionnées ? Ne tapez pas sans arrêt sur les médias. Ce serait mentir que de dire qu’il n’y pas de pénurie. Oui la France a des réserves pour les cas d’urgence, il y a de l’essence, mais si elle n’est pas livrée aux stations, pour le citoyen le problème est le même.

      On peut comparer ça à de l’alimentaire. Si les agriculteurs produisent des pommes de terre par exemple, qu’elles sont livrées à la coopérative, mais qu’elles n’arrivent jamais chez les distributeurs, le citoyen ne peut pas manger de pommes de terre. Il y a donc bien pénurie pour le consommateur, même s’il y a bien des pommes de terre quelque part. Au final elles ne finissent pas dans l’assiette ;) Là c’est pareil, l’essence n’arrive pas dans le réservoir. ;)

      • « très peu de stations sont réapprovisionnées » => Haha, y a peu près 1500 stations en pénurie totale ou partielle, sur les 12000 en France.
        Et les stations sont livrées, aux horaires habituels. Mais quand une station est normalement remplie tous les 3 jours, et que les gens, par peur de la pénurie, la vide en un, bah forcément .. y a pénurie.
        Les raffineries sont en grève, mais la majorité des dépots de carburants fonctionnent toujours, et ce sont eux qui livrent les stations.
        On a un peu plus de 3 mois de stock d’essence dans ces dépots, donc avant d’arriver à une pénurie, y a le temps.

        • Om

          15000 / 12000 mais quelle couverture de territoire ?

          Viens chez moi, dans une grande ville du sud-est et cherchons ensemble une station ouverte. Tu seras peut-être plus efficace que moi.

          Concernant le stock, il s’agit de pétrole dans la majorité. Il me semble que dans la voiture, on ne met pas de pétrole brut dans la voiture… Les raffineries étant bloquées, tes réserves ne servent à rien.
          Après, ils stockent aussi des produits transformés, mais certainement pas pour 90 jours d’utilisation courante (il me semble avoir lu 15 jours quelque part)

          • Dans les stocks des dépots, y a 66% de produit raffiné, donc même si ce n’est pas 3 mois, c’est amplement suffisant pour couvrir une utilisation « normale » des stations services pendant au moins un mois.
            Mais si les gens triplent leur consommation, on descend à moins de 10 jours, oui.

          • tom

            Et avec l euro de foot qui arrive, ca va consommer encore plus…..Bref la penurie n’est pas pres d êtrre terminée……
            Voila pk les gens prévoient de pas passer 3 heures pour trouver une pompe en service, et merci pour l appli, qui est fort pratique pour éviter de rouler pour rien, donc d user du coco pour rien………

        • tom

          non il y en a pres de 4000 sur presque 12000, soit une pompe sur 3………
          Et c’est pas fini

    • Stef80

      Et les raffineries bloquées ? Les dépôts de carburant pris en otage par ces abrutis de la cgt ?

      • Les raffineries bloquées ne provoquent pas la pénuries, ce ne sont pas elles qui fournissent les stations, et la France à une réserve de carburant pour 3 mois.
        Et tous les dépots ne sont pas pris en otage. Certains oui, qui ralentissent le réapprovisionnement.
        Mais si les idiots qui paniquent ne courraient pas aux stations faire le plein de leurs 3 voitures et pour remplir X jerricans, il n’y aurait aucune station fermée, au mieux, une demi journée la veille du remplissage dans les coins dont les dépots sont bloqués.

        • tom

          Bien sure que si, les raffineries fournissent les dépots qui vont vite s user, et apres il y aura juste la reserve de carburant utilisable qui n est que de 15 jours pour le gazole et 12 jours pour l essence…..le reste etant du pétrole a priori non transformé, et sans raffinerie, on l a dans l os……
          On en raparle dans 2 semaines.

          • T’as du mal à comprendre le fait que si les gens n’allaient PAS remplir tous leurs réservoirs et leurs jerricans par peur de la pénurie, il n’y aurait pas, aujourd’hui, de stations fermées.
            J’ai jamais dit qu’on ne risquait pas une pénurie si ça se prolongeait, bien au contraire, je dis l’inverse.
            Mais aujourd’hui, s’il y a une pénurie dans plusieurs stations, c’est la faute, et uniquement la faute, des usagers paniqués, principalement à cause des médias qui relaient l' »info » de la pénurie.
            Alors,simple et rapide:
            Oui, y a risque de pénurie si les grèves et blocage perdurent.
            Oui, il y a des stations fermées et vides.
            Non, c’est pas (encore) à cause des grèves et blocages
            Oui, c’est parce que tout le monde se rue sur les stations et consomment l’équivalent de plusieurs jours en une demi journée.
            Clair ?

        • tom

          Et alors, y en a qui ont besoin de rouler, et qui n ont pas d autres alternatives. Tot le monde n a pas le train ou le tramway, metro….
          Et si t es a sec dans un village, tu fais comment…… ben rien t es coincé…
          Donc c’est normal que les gebs prévoient car ca va pas s arreter demain…..
          Il faut 3 jours pour arreter et redemarrer des raffineries……. En attendant les stocks vont vite fondre……….

          • Je réponds qu’a qu’un commentaire sur tous ceux que t’as écrit parce qu’ils répètent tous la même chose.
            « si t es a sec dans un village, tu fais comment » => Si tes concitoyens ne s’étaient pas précipités comme des ânes sur les pompes avec leurs 3 voitures, leur tracteurs et leurs 12 jerricans, y aurait toujours de l’essence, et pour un moment.
            Oui, il y a un risque de pénurie, mais il est loin d’être aujourd’hui.
            Sauf si les gens se précipitent et vident les cuves … Oh wait.
            Et comme on ne peut pas (pour des raisons logistiques: minimum 3 camions citerne par station) remplir les stations tous les jours, bah on reste sur le cycle de remplissage normal.
            Donc pendant quelques jours, la station est en rupture, oui. Mais principalement provoqué par les usagers.

          • tom

            Quand les stocks seront usés . on en reparlera.

        • tom

          Mais y en a qui peuvent pas se passer d une demi journée sans essence. donc prévoir est tout a fait humain.

          • remplir le reservoir de ses 3 véhicules plus des jerricans ? C’est un comportement illogique et stupide qui participe bien plus à la pénurie que les blocages…

  • prog-amateur

    Sans critiquer l’article qui est intéressant ni savoir d’où vient cette pseudo pénurie de carburant, force est de constater que les médias aident amplement à aggraver la situation en rabachant la même chose 36 fois/semaine.
    Quelque part, vous avez raison, les stations sont prises d’assaut, mais les médias empirent la situation (souvenez vous du vaccin H5N1).

    • tom

      C est surtout que certaines stations bloquent l acces aux stations en libre service la nuit, alors les gens doivent faire la queue la journée, et les gens roulant de nuit ou hors des heures d ouverture preferent prendre leur precautions en cas de long trajet non prévu (urgence par exemple)