Le PDG d’Orange voit « un rendez-vous manqué pour le pays » dans l’échec du mariage

Maj. le 9 mars 2018 à 14 h 11 min

En interview pour le journal économique Challenges, le PDG d’Orange Stéphane Richard revient sur l’échec du mariage avec Bouygues Telecom, le qualifiant de « rendez-vous manqué pour le pays » mais ne perdant pas pour autant espoir dans le futur.

Nous l’apprenions hier, ce qui a remué l’actu sur ces 3 derniers mois et plus particulièrement sur le mois de mars, où tout s’est accéléré, n’est autre que le mariage Orange / Bouygues qui s’est soldé par un échec, les 4 opérateurs français n’ayant pas trouvé d’accord.

Beaucoup de facteurs ont été invoqués pour cela, mais il semble que les vraies raisons de l’échec viendraient de l’Etat qui aurait été bien trop insistant sur sa position d’actionnaire d’Orange et aurait tenté de restreindre Bouygues.

C’est dans ce contexte où tous tentent de connaître la vérité que le journal économique Challenges est parti à la rencontre de Stéphane Richard, PDG d’Orange et un des rares acteurs télécoms à ne pas s’être encore exprimé sur la question.

Chacun sa part de responsabilité

Pour l’homme d’affaires, le verdict est assez simple : l’échec de ces négociations est un « rendez-vous manqué pour le pays » précisant que ce mariage aurait une réelle opportunité pour l’investissement et l’emploi dans le secteur des télécoms, qui est effectivement en berne sur ces dernières années.

Il met également en avant la difficulté d’accorder autant d’acteurs différents, des 4 opérateurs français concernés jusqu’à l’Etat qui avait son mot à dire en tant qu’actionnaire d’Orange. La validation de l’Autorité de la Concurrence semble également avoir été à l’esprit de tous durant toutes ces négociations.

L’un dans l’autre, le PDG semble tout de même moins vindicatif que son homologue Martin Bouygues, qui n’hésite pas à accuser Xavier Niel pour l’échec de ce mariage. Selon Stéphane Richard, chacun a sa part de responsabilité et ce n’est hélas pas de lui que nous aurons une réponse claire sur la question.

Hausse des prix à prévoir

Avec l’échec de ce mariage, le haut placé d’Orange ne semble pas très confiant en l’avenir pour les consommateurs. Selon lui, une hausse des prix est à prévoir dans les prochains mois car l’échec de ces négociations va signer la fin de la guerre des prix.

Bien que beaucoup s’accordent à dire que la fin du mariage est en réalité une bonne nouvelle, il met en avant le fait qu’il ne s’agisse pas d’une stratégie viable sur le long terme, faisant « brûler du fuel dans l’incinérateur » et gaspiller de l’argent pour un retour sur investissement n’étant pas assez conséquent.

Pire encore, il pointe du doigt le fait que la guerre des prix va à l’encontre de l’investissement, et plus précisément que le « consumérisme qui constitue le socle idéologique des sociétés européennes fait des ravages » qui ont déjà été constatés auparavant dans l’agriculture.

Un constat amer pour un opérateur fort

Stéphane Richard admet toutefois qu’il s’agit là d’un sujet hautement politique, dépassant de ce fait le simple cadre télécom. Il n’empêche toutefois que cette vision amère, qui n’est pas non plus si tirée par les cheveux, brosse un portrait difficile des opérateurs en France.

L’homme d’affaires rappelle tout de même qu’Orange est loin d’être dans une situation difficile, contrairement à Bouygues Telecom qui reste le seul opérateur à enregistrer des pertes sur ces dernières années, et met en avant l’expansion du groupe en Europe et le rachat des banques Groupama.

Reste que le PDG n’a que des bons mots pour ses camarades dirigeants des opérateurs français, qualifiant Patrick Drahi (SFR) de « vrai entrepreneur » n’ayant pas froid aux yeux et Xavier Niel d’homme frileux en affaire mais partenaire loyal de l’opération.

Il reste également confiant pour Martin Bouygues et son opérateur, qualifiant l’homme d’ « éminemment respectable », « constant et fidèle » et l’entreprise de « solide avec des gens compétents et de beaux actifs ». Il voit pour l’opérateur de bons résultats en 2016.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !