Le partenariat entre Microsoft et l’Education Nationale passe très mal

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 9 h 53 min

Il y a quelques semaines, l’Education Nationale et Microsoft ont scellé un partenariat de plusieurs millions d’euros. Ce pacte passe très mal. Les associations représentantes des logiciels libres comptent porter l’affaire en justice.

Souvenez-vous, il y a quelques semaines Najat Valaud Belkacem signait un partenariat exclusif avec le PDG de Microsoft France. 13 millions d’euros pour équiper les établissements en matériel informatique.

Cet accord s’incrit dans le cadre du plan Numérique à l’Ecole. Pendant 18 mois, Microsoft mettra à disposition de l’Education Nationale plusieurs outils et services de la firme de Redmond. On compte notamment Office 365 Education, Intune pour la gestion des postes de travail ou encore Azure Active Directory pour identifier les différents utilisateurs.

Par ailleurs, pour bien appréhender le matériel, Microsoft France s’est engagé à former le corps enseignant pour qu’ils maitrisent suffisamment le codage pour l’apprendre au élèves et pour savoir gérer un réseau social privé.

Suite à l’annonce de ce partenariat, les éditeurs de logiciels libres se sont exprimés et ont estimé que ce partenariat était indigne. Aujourd’hui, ils passent à la vitesse supérieure. Les associations représantes des logiciels libres indiquent avoir formé un recours gracieux devant le tribunal administratif.

La signature de cette convention paraît juridiquement très contestable, que ce soit au regard du droit de la concurrence, des principes de la commande publique ou des dispositions du code des marchés publics. – EduNathon –

Plusieurs associations sont regroupées en une seule : EduNathon. Ce groupement compte peser davantage dans le débat et dénonce un accord qui nuit à la concurrence. Il exige donc que les règles de l’accord soient requalifiées en marché public.

De cette manière, les éditeurs de logiciels libres pourraient répondre aux appels d’offre du gouvernement et se positionner comme des concurrents de Microsoft. Il va donc falloir attendre la décision du tribunal. Les règles pourraient finalement changer, malgré la signature de l’accord par la ministre elle-même.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Je suis pour le logiciel libre… Mais là, c’est juste un vaste coup de com’ bien dégueulasse de leur part.

    Pourquoi ? Parce que Microsoft a obtenu ce contrat en répondant à un appel d’offres. Et il se trouve qu’il a été le seul à y participer. Aucun éditeur de logiciels libres n’a tenté sa chance.

    Donc venir gueuler après coup comme quoi c’est injuste alors qu’on a même pas eu le courage de se sortir les doigts… J’trouve ça clairement abusé.

    • leatherface

      On voit que d’une : Tu connais bien les Logiciels Libres leur mode de gouvernance etc …
      et deux : Tu connais bien les procédures d’appel d’offre.

      • Concernant la deuxième partie, ayant bossé pour une société qui travaillait principalement avec des organismes publics, je peux dire que oui, je m’y connais un petit peu.

        Concernant les logiciels libres, je connais leur utilisation. Pour le reste, on est sur la loi du marché : soit tu te structures pour « vendre » ton logiciel, soit tu ne le fais pas et dans ce cas-là, tu ne te places pas en victime.

        Faut se donner les moyens de réussir aussi un peu.

        • DaFKa

          ‘fin y’a un truc que je comprends pas trop non plus. Le but c’est d’apprendre aux profs à coder c’est ça? Mais pour ça y’a pas besoin de Microsoft ou d’éditeur de logiciel libre si?
          Y’a bien des formateurs en prog en France quand même…

          • Neyss

            Faut trouver une société qui à les ressources et les capacités de former les milliers de prof à travers le pays, je pense.
            Et comme dit plus haut, personne s’est proposé à part MS, qui d’ailleurs propose tout de A à Z, clé en main. Pourquoi se faire chier à prendre une entreprise pour tel ou tel tache quand une propose le tout dans un seul pack. Ça fait faire des économies de temps et d’argent à l’Etat.

      • Aldwyr Ephraem de Az

        Et toi, il est clair que tu ne connais aucun des deux.

        Le gouvernement n’est pas là pour partir à la recherche de touts les logiciels libres du marché et de faire toutes les comparaisons possibles et imaginables. Le libre, c’est bien, mais c’est un bordel sans nom pour trouver ce qu’il te faut et être sûr d’avoir de l’aide. Va demander à un professeur ou un élève d’envoyer un message de demande d’assistance ! Pour avoir de l’aide et avoir comme réponse : démerde-toi, on a déjà posé la question…

        Le public a demandé du logiciel libre, personne ne s’est présenté au moment de l’appel d’offres sauf Microsoft.

        Donc oui, je suis d’accord avec Humanz_CTO, cette fondation, c’est du foutage de gueule en puissance. Ils viennent gueuler après alors qu’ils n’ont rien proposé juste avant.

        Donner une liste de logiciels, ça ne suffit pas, encore faut-il avoir l’assistance technique qui suit.

        Microsoft propose une solution complète : assistance, service avant vente — après vente, SAV, techniciens en cas de problème. Bref, la totale. Le libre ? Rien.

        Supposons que l’état fasse son propre OS maison sur UNIX, avec des logiciels libres. Du jour au lendemain, le logiciel n’est plus mis à jour. Et ça arrive très très souvent, dernier exemple en date : Thurnderbird. Il fait comment l’État ? Ils vont se faire chier à tout changer comme ça ? Encore ?

        De même, un prof ou élève à un problème avec un PC ? Qui appeler ? Demander de l’aide à un forum ? Lol.

        Bref, le libre, c’est bien pour les particuliers et pour celui qui s’y connais un minimum, quand cela devient largement plus complexe avec plus que juste la partie développement. Autant passer par une entreprise qui elle, a l’audace de répondre correctement à un appel d’offres en bonne et due forme.

        Je tiens à préciser. Je suis quelqu’un qui défend le monde du libre en général, mais venir se plaindre après la bataille, car ils ne se sont pas bougé les fesses avant, c’est bon quoi. Dans ce monde, tu te démerdes dans 99 % des cas, tu n’es seulement guidé que pour l’installation.

        • leatherface

          Ta diatribe est drôle mais c’est tout. Penser qu’utiliser du Logiciel Libre se résume à ce que tu décris c’est vraiment ne rien n’y connaître du tout.
          Pour ta gouverne je suis développeur pour le Projet Debian et quand je vois tes arguments bidons je n’ai vraiment pas envie de débattre avec toi.
          Le Libre c’est pour les particuliers ? Sais-tu seulement que la majorité de l’infrastructure Internet fonctionne sur du Logiciel libre ?

          • Kokyn

            Aldwyr a pas tord. Le logiciel libre c’est trop complexe pour un élève.
            Déjà que apprendre a un jeune le code alors qu’il n’en a jamais vu, c’est franchement compliqué pour lui. Mais si en plus tu le fou sur un OS Linux la il est va être totalement perdu le gamin.

            Par contre je te rejoints sur le fait que le libre n’est pas pour les particuliers. Je dirais même que c’est l’inverse.

            Ensuite la majorité de l’Internet repose sur le logiciel libre. Oui. Mais on est pas oblige de savoir comment fonctionne un moteur pour conduire une voiture.

          • Aldwyr Ephraem de Az

            Oh, excuse moi, particulier qui si connaisse et pour les développeurs !
            C’est vrai ! Mais encore une fois, c’est gérer par des professionnels, pas par des gens lambda.
            Alors dis moi, comme tu es développeur, qu’à fait ton « groupe » au moment de l’appel d’offre ? Hum ?
            Les parts de marché de Linux dans le monde des PC grand public restent négligeable pour les particulier. Quand les gens voient une terminal Linux, ils se demandent déjà c’est quoi Linux.
            Rien qu’à mon université, ça fais chier un bon nombre de gens qui doivent boîter sur Xubuntu. Alors arrête de penser que le monde professionnels est le monde grand public.
            Oui, la majorité des serveurs du monde se base sur des logiciels libre, pourquoi ? Parce que largement plus flexiblie. Oui. Mais c’est pas maintenu par une communauté . Chaque serveur privé se base sur le libre et ce sont leur développeur qui s’occupe de tout cela. Pas un groupe de gens inconnu a l’entreprise.

            Enfin bref, explique moi donc en quoi le monde du libre aurait pue réponde à l’Appel d’offre ? Et pourquoi ils n’ont rien proposé et viennent juste se plaindre après la bataille ?
            Car au final, même si l’état abandonne l’accord, vous ne proposerez toujours rien de plus hormis une liste de logiciel et en disant à l’état, demerde toi avec ça.

            Je ne suis plus/pas développeur Debian ou d’autre logiciel libre. Alors expliqué moi.
            Pour le coup, ce n’est en rien de la provocation, mais une vrai question. À chaque fois que je devais avoir affaire à Linux ou n’importe quelle logiciel open source et/ou libre, c’était une galère sans nom quand je rencontrais un problème. Soit une réinstalle était nécessaire car les solutions rencontré sur internet ne répondais pas à mon problème, soit des heures de perdu car pour une raison obscure, un paquet ne voulait pas s’installer.

          • Ophi

            je bosse dans les lycées en gestion informatique et pour le conseil régional, non la majorité ne fonctionne pas sous Libre, je dirais plutot que la majorité utilise du Libre, mais il y a toujours du Windows, du Office, des serveurs souvent Windows, ou encore des logiciels comme Solidworks ou Landesk qui coutent une fortune et qui n’ont pas d’équivalent , on trouve aussi dans quasi tout les établissement scolaire NetSupport School qui n’a pas non plus de concurrent gratuit. pour travailler avec les deux, je préfère Windows et Office pour travailler perso

    • BlackaGssRadio

      J’ai du mal lire mais ou avez vous vu qu’il y a eu un appel d’offres ?

      • Ophi

        parce que c’est une obligation.

        • BlackaGssRadio

          Justement c’est sur ce point que cette association intervient il n’y a pas eu d’appel d’offres.

          • Ophi

            certes. si ils s’en sont passé c’est qu’ils ont du trouvé un chemin détourné

          • BlackaGssRadio

            Justement x 2 si il y a chemin détourné ce n’est pas légal, la loi est claire les seuils sont réunis et il y a obligation de marché public.

            Ce n’est pas le cas, sur ce point l’état est hors la loi, je comprends le choix pour une solution uniforme, stable et qui a prouver sa fiabilité mais nul n’est sensé ignorer la loi.

          • Ophi

            je suis d’accord

          • emmanuel milcent

            Si ce n’était que la première fois, mais loin de là :( les exemples sont nombreux, par exemple les collectivités territoriales qui employaient du personnel au noir (et condamnées pour cela) et même le ministère de la culture :( Faites ce que je dis, pas ce que je fais :( Même les autorités ne montrent pas l’exemple :(

    • Vincent4vx

      Peut-être aussi que les logiciels libres ne sont pas tournés vers une entreprise ?
      La seule entreprise donnant à la fois un OS et une suite bureautique Open source (+ ou – ce que demande l’éducation national) était Sun, mais racheté et saccagé par Oracle.
      Du coup, plus d’entreprise qui offre une suite bureautique autre que MS, du coup seul MS peut répondre à cet appel d’offre.
      Surtout ça le problème, l’appel d’offre était trop limité, et seul une entreprise comme MS pouvait y répondre.

      • BlackaGssRadio

        Justement il n’y a pas eu d’appel d’offre puisque ce contrat n’était pas qualifier en marché public, l’état et Microsoft ont juste passé un accord et vu les seuils cela n’est pas légal.

        • Vincent4vx

          Au temps pour moi, même pas d’appel d’offre… Du copinage / corruption / lobbying… Vive la gauche !

          • emmanuel milcent

            Et tu crois que la droite aurait agit différemment ??? Quelle naïveté !!! :(
            Blanc bonnet et bonnet blanc :(

          • Vincent4vx

            Très certainement mais la question ne se pose pas.

  • smartuser8

    Et bah il a été vite codé le nouvel OS made in Fr… oh wait!

    • spamnco

      Ok ça c’est drôle ^^

  • starlight

    Je polémiquerai pas sur le sujet mais je souhaite juste savoir quelque chose, Qu’esqu’il y a de mieux que la suite Office ?

    • Aldwyr Ephraem de Az

      Pas grand chose;… :/
      Libre Office peut être ? C’est le premier qui me vient en tête.
      Après, est-ce qu’il est mieux… Il a le mérite d’être gratuit. ^^’

      • emmanuel milcent

        Euh, franchement, pour avoir utilisé longuement les 2 (et être passé depuis 5 ou 6 ans à OpenOffice puis LibreOffice, les différences sont vraiment mineures, et surtout LibreOffice progresse beaucoup et rattape MicrosoftOffice à chaque mise à jour majeure [vivement LibreOffice 5, je croyais qu’il viendrait plus vite, sans doute pas encore assez stable je préfère attendre la version stable et sûre]) :)

    • BlackaGssRadio

      Office est certes quasiment incontournable mais le problème est sur le fond vu le montant engagé il doit y avoir un appel d’offres.

    • joe2x

      Est ce qu’il y a besoin de prendre ce qu’il y a de mieux? Est ce qu’une solution légérement moins bien ne correspond il pas aux besoins classiques de prof et de ses élèves?

    • Vincent4vx

      Office N’EST PAS le meilleur. Juste que tu as l’habitude de l’utiliser, et qu’il est POUR TOI le plus productif.
      Va passer quelques temps avec LibreOffice, et faire de vrais dossiers, bien gros, et tu verras qu’au final LibreOffice n’est pas pire que MS Office.

      • starlight

        Je suis d’accord il n’y a pas de meilleur si on considère l’usage l’usage d’un personne qui n’utilise pas les fonctions spécifique de libre office ou de ms office. Dans sa globalité par contre ms à réussi à faire évoluer sa suite office en intégrant du cloud, de la modification de pdf (perfectible mais appréciable) et one note qui bénéficie d’un applications iOS et android et sa c’est énorme pour un étudiant de pourvoir prendre ces cours et les réviser dans le métro simplement avec sont smarphone ou les partager en deux click.

  • Kokyn

    En même temps un partenariat avec Microsoft a de quoi permettre de fournir du matos informatique décent, l’os le plus user-friendly et le seul que les gamins savent utiliser, et la suite bureautique la plus performante.
    Et concrètement sur un PC d’école on se sert de quoi ? Windows, Office, Navigateur web.

    Je suis pour le logiciel libre, mais la il est évident que le monde du logiciel libre ne pourra pas aider a fournir grand chose si ce n’est qu’un os trop complexe pour les jeunes et une suite bureautique LibreOffice loin derrière Office.

    C’est peut être « pas juste », mais force est de constater qu’on ne peut se passer de Microsoft pour l’éducation nationale. Y’a que dans les écoles d’info qu’on le peut

    • Ophi

      sur un PC d’école on utilise bien plus que ça, que ce soit dans les écoles collèges ou lycées, il y a myriades de logiciels plus ou moins payant.

      • Kokyn

        On verra bien selon les nouveau programmes scolaires.
        Mais perso sur toute ma scolarité anté-bac, je n’ai rien fait d’autre que traitement de texte, tableur et navigateur internet pour les recherches. Comme pour 90% des gens (ce qui est triste d’ailleurs).
        Mais j’espère bien que cela va évoluer.

        • Ophi

          après toutes les écoles n’ont pas les même méthode ni les mêmes moyens pour mettre ne place l’informatique

    • Vincent4vx

      Je ne suis pas d’accord avec toi sur le fais que les produits MS correspondent le mieux.
      Personnellement, j’ai pris l’habitude d’utiliser LibreOffice, et je suis largement plus à laise avec qu’avec MS Office. Tout est question d’habitude, et c’est sur que si l’on donne l’habitude dès le plus jeune âge d’utiliser les outils MS, ben tout le monde utilisera les outils MS…
      Et niveau OS le plus User-Friendly… La grosse blague. Je crois que tu n’a jamais utilisé un Ubuntu avec Unity, qui est largement plus simple à utiliser qu’un W10, de plus tout les périfériques sont vraiment Plug and Play, pas comme windows avec son « installation du périphérique », et tout ses drivers inutiles, qui pour les gens lambda est une galère !

      • Kokyn

        Forcément avec l’habitude tu sais mieux utiliser LibreOffice.
        Mais as tu déjà pensé a ce que tu serais capable de faire en maîtrisant Office ? Pas grand chose de plus en termes fonctionnel, mais très sûrement un gain de temps et de rendu rendu visuel lié a l’ergonomie.

        Et niveau user friendly, Ubuntu meilleur que Windows = laule.
        Les drivers c’est vrai que c’est mieux sous une distribution basée sous Debian (bien que sous W10 ça s’est amélioré), mais vas t’en faire installer en tar.gz un logiciel pas dispo sur les repository a quelqu’un qui a jamais use linux.
        De plus, que tu le veuilles ou non, les élèves sont habitués a Windows car c’est ce qu’ils utilisent dans la vie de tous les jours. Ils seront donc rapidement plus efficaces sous Windows. Et je vois pas l’intérêt de leur apprendre a se servir d’un OS sous Linux si c’est juste pour dire « logiciel libre ».
        Tu leurs fou Windows, ils sont déjà familiés avec l’os, ça roule pour eux et ils peuvent de concentrer sur autre chose. L’intérêt de savoir se servir de Linux n’a pas de réel intérêt en dehors des études d’info.

        • Vincent4vx

          100€ de moins par PC ? C’est peut-être une bonne raison, qui permettait soit de réduire la dette de la France, ou diminuer les impôts, ou renouveler plus vite le parc informatique ?
          Et pour revenir à office, leur interface est très bien pour faire des petits dossiers et modifier la police, la couleur… Mais pour faire une vrai mise en page du dossier, gérer les styles, etc… Ben ton ergonomie elle n’existe plus.
          Et pour finir ta bonne argumentation qui se resume à « laul » à propos de l’ergonomie de unity, c’est sur que si tu es déjà formaté à windows, elle te parait moins bonne, mais pour un vrai débutant c’est moins sur, tout étant extrêmement simple.

    • emmanuel milcent

      LibreOffice loin derrière Microsoft Office ??? ça fait longtemps que tu n’as pas utilisé LibreOffice toi !!! Je suis passé depuis 5 ou 6 ans à OpenOffice puis LibreOffice, je n’ai jamais eu le moindre problème, ça fonctionne nickel et c’est largement suffisant !)

      • Kokyn

        Certes, mais regarde la qualité visuelle d’un dossier rendu sous LibreOffice vs qualité visuelle d’un dossier rendu sous Office.
        Les styles et jeux de couleurs prédéfinis rendent la chose bien plus rapide sur Office

        • emmanuel milcent

          Je ne fais pas mes dossiers sous Office (enfin, si, juste l’ébauche) mais avec un logiciel de PAO, ça donne un tout autre résultat :) Et il y en a même un bon, libre et gratuit pour un usage non commercial, Scribus (même si ce n’est pas celui-là que j’utlise, mais PagePlus de Serif).

          • Kokyn

            Sauf qu’aucun des élèves ne maitrise cela, et ça n’a pas de réel intérêt pour eux.
            C’est LibreOffice vs Office, pas LibreOffice, Scribus, Photoshop, GIMP, Indesign (et j’en passe) vs Office.
            Hors sujet.

        • bandix catcent

          Quand on utilise « LateX » dés qu’il y a plus de 5 pages à imprimer, vous nous faites tous rigoler avec vos suite bureautique !

          • Kokyn

            La on parle d’éducation nationale et d’apprentissage. Ces élèves vont pas utiliser d’autres outils que Office ou LibreOffice. Exit LateX et autre

  • emmanuel milcent

    L’Etat (ou une collectivité territoriale à un niveau plus petit) qui ne respecte pas les lois ??? Mais il y a tellement d’exemples concrets (avec condamnation ultérieure pour cela) :(

  • bandix catcent

    « Si tu veux vraiment réduire les coûts, on peut aussi acheter aucun PC et zapper l’info a l’école. »
    Réduire les coûts, pas renoncer à endeigner … C’est pas paske ton auto-école te forme sur une « 308 diesel » que t’es inaptes à conduire une Tesla !

    « apprentissage ralenti et compliqué. »
    ni plus, ni moins que si tu les fais travailler sur Remix OS, OSX ou Widows alors qu’ils n’ont jamais eut d’ordinateur.
    « En ajoutant a cela le fait que quasi 100% des jeunes sont pre-formatés Windows car c’est ce qu’ils ont chez eux. »
    D’ailleurs tant mieux si l’apprentissage est compliqué et contrecarrent leurs sales habitudes : les enfants sont scolarisés afin d’apprendre à apprendre, pas à être formaté à tel ou tel outils (propriétaires et payants).

    « Tu fais pas simplement double clic sur ton .exe, puis « suivant »,  » suivant », puis ton raccourcis apparait sur le bureau et tu lances. »
    perso si ; avec les gestionnaires de paquets tu choisis simplement le soft que tu cherches, tu autorises l’installation et c’est partis, tu ne ais plus rien d’autre … Les distrib comme Mageia ou linux mint sont là pour ça : s’appuyer sur une infrastrucuture épprouvée et la proposer au plus grand nombre. L’environnement linux ne se resume pas à Arch-Linux, Debian ou Red Hat !

    « Sans compter la tripotée de soft n’étant dispo que sous Windows/OSX et non Linux. »
    T’inquiètes pas pour ça : s’il y a un marché, les boites se positionneront dessus. Avec ton argument, M$ ferait mieux de laisser tomber W10Mobile. .

    « Sans compter non plus que t’as quasi aucun jeux vidéo »
    Pour un PC à l’école c’est parfait : cela évite une grande partie de virus installé avec les cracks récupérés sur des sites, certes très recommandés mais peu recommandables.
    D’ailleurs en usage domestique, un linux box associée a une console de jeux est la solution la plus perenne, chacune des 2 options ayant une obsolescence au delà des 5 ans !

    « Linux ne devient adapté pour l’éducation … »
    FAUX ! Linux « from scratch » probablement, mais autrement Linux-mint, Mageia, Ubuntu et quelques autres sont destinées au plus grand nombre.
    En plus elles ont un SAV assurés par des sociétés locales (linagora, etc), qui payent leurs impôts en France, et transforment l’équivalent du coût des licences M$ en salaires pour des salariés qui eux aussi payent leurs impôts en France : on est sur du gagnant gagnant …

    Bref tous tes arguments plaident contre l’accord obtenu en échange d’une amnistie fiscale : je paye pas mes milliards d’euros d’arriérés d’impôts et j’octroie l’équivalent de 10 million en licences et séances de propagandes à la gloire de M$ (ça ressemble surtout à çà ce genre de formations « gratuites »: j’y ai déjà goûté).

    • Kokyn

      « Réduire les coûts, pas renoncer à endeigner … C’est pas paske ton auto-école te forme sur une « 308diesel » que t’es inaptes à conduire une Tesla ! »
      Mes propos étaient ironiques…
      Sinon la juste comparaison dans le cas présent aurait plutot été : « Pas besoin de former les gens à conduire sur piste au permis alors qu’ils vont utiliser leurs voiture sur la route comme tout le monde ». C’est le cas en apprennant Linux aux élèves. D’autant plus que les postes de travail en entreprise sont tous sous Windows (sauf personnes rattachées à la déléguation info).

      « ni plus, ni moins que si tu les fais travailler sur Remix OS, OSX ou Widows alors qu’ils n’ont jamais eut d’ordinateur. »
      Oui sauf qu’ils ont deja tous utilisé un ordinateur et il était sous Windows (vrai pour au moins 95% des élèves).

      « D’ailleurs tant mieux si l’apprentissage est compliqué et contrecarrent leurs sales habitudes »
      1 – Un apprentissage compliqué est normal. Mais la on parle plutot d’un apprentissage inutile (cf. le fait que quasi tous les postes client en entreprise sont sous Windows. Ca s’appel : La Réalité du Terrain).
      2 – Windows = sale habitude ? Tu te positionnes clairement en anti-Microsoft. J’arreterais donc la car tu ne parle dans aucune forme d’objectivité.

      Sache que je maintiens que Linux n’est pas aussi bien adapté pour l’éducation que Windows.
      Pas pour des raisons techniques, mais car les élèves sont tous pré-formatés Windows. Et que donc utiliser Windows permet de pas réaprandre les bases, et ainsi de gagner en efficacité.
      Ajoutant à cela le fait qu’en entreprise, tous les postes sont sous Windows (sauf en info. et encore pas tous). En y ré-ajoutant que 99% de ces élèves utilisent Windows chez eux, et que donc travailler sous Windows à l’école peut aussi leur servir dans leur vie perso.

      Bref, tes arguments sont dignes du vieux parlementaire croûton qui dit non et qui trouve des arguments, certes non réfutables, mais déconnectés de la réalité.

  • geoffrey gil

    « pour l’apprendre au élèves » —-> « pour l’apprendre auX élèves »

    pour un gouvernement qui veut développer son propre OS et mettre un nouveau clavier azerty pour le remplacer par le leur c’est pas très compréhensible.