Ouya : échec au benchmark 3DMark

Maj. le 21 mars 2018 à 22 h 11 min

La Ouya, la console Android, échoue au benchmark 3DMark, sans surprise.

La console Android qui arrive dès le mois prochain et célèbre grâce au projet Kickstarter qui a permis sa création vient tout juste de passer le test de performance de 3DMark qui vérifie les capacités (graphique essentiellement) d’une machine avec plusieurs tests puis analyse les variations d’affichage (en particulier le taux d’ips, images par seconde) enregistrées.

Intégrant un processeur Nvidia 4-core Tegra 3 sorti en début d’année 2012 (environ 1an et demi avant la sortie de la console Ouya) déjà reléguée au rang d’ancêtre par les nouveaux processeurs Snapdragon S4 Pro et Snapdragon 600 que l’on peut trouver dans le Galaxy S4 ou le HTC One, il était difficile pour la Ouya de faire des étincelles au benchmark. Il faut tout de même préciser que le Tegra 3 est parfaitement adéquat pour les jeux tournant sur Android qui requièrent en général des performances très en deçà du potentiel du processeur.

La Ouya sur le banc d’essai, benchmark, de 3DMark

Les benchmarks sont l’occasion pour les consoles et ordinateurs de montrer leur capacité à afficher/gérer des objets graphiques mais c’est aussi un moyen de comparer les devices les uns par rapport aux autres. Evidemment, la Ouya, dont on connait le matériel embarqué n’a pas pour ambition de détrôner les smartphones de demain, ni même d’hier mais seulement de proposer une alternative au mobile pour les jeux/applications Android.
La Ouya réalise un score de 4077 au benchmark 3DMark, ce qui la place à la 73ème place du classement Futuremark « Best Mobile Devices April 2013 » – des périphériques mobiles actuels.

Elle se place derrière l’Asus Transformer Pad Infinity 700 (4245 points) et le Galaxy S3 (MSM8960 à 5076 points). Le Samsung Galaxy S4 performe à 10761 points donc très loin devant la console de salon.

Bien que cela semble mauvais pour la console, ce n’est pas le cas, car créer dans le but d’exécuter des jeux dans votre salon comme une console, elle aura bien moins de fonctionnalité qu’un smartphone nouvelle génération dont les tâches sont bien plus nombreuses. On accepte facilement un chargement de 30 secondes pour un contenu sur console que l’on n’accepte pas pour le lancement d’une application sur mobile, de plus la rapidité à un coup, en effet la console Ouya sera disponible au prix de 80€ alors que la plupart des smartphones haut de gamme commencent à 500€.

Si vous attendiez des graphismes à couper le souffle, des explosions en tout sens et des flammes plus réalistes que dans un film, la Ouya ne correspondra pas et le catalogue Google Play « remanié » non plus. Si vous y tenez vraiment, La XBOX 720 et la PS4 répondront facilement à vos attentes de ce côté.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Fortnite sur Android : voici la liste des smartphones compatibles

Fortnite sur Android  est désormais disponible en bêta sur les smartphones Samsung, et le sera également sur les autres modèles dans quelques jours. L’éditeur a communiqué la liste des smartphones compatibles, permettant déjà aux joueurs de savoir s’ils pourront profiter…