Oui.sncf : Voyages-sncf.com change de nom et d’interface

Oui.sncf remplace Voyages-sncf.com en tant que site de réservation de la SNCF. Un challenge technique qui relève de la prouesse selon la compagnie ferroviaire. La continuité d’une stratégie après l’apparition des TGV inOUI, des OUIGo et des Ouibus. Pour l’occasion, le site et l’application font peau neuve et de nouveaux services sont proposés. 

oui sncf

Voyages-sncf.com devient Oui.sncf ! Le site et l’application de réservation de la SNCF dévoilent pour l’occasion une toute nouvelle interface et proposent de nouveaux services.  Avec ce changement, la SNCF espère dégager une image plus positive et poursuit avec sa stratégie « OUI », déjà aperçue avec les TGV inOUI, les TGV OUIgo et les OUIbus.

Voyages-sncf.com devient Oui.sncf

Parmi les nouveautés, on note la présence d’une Alerte Petits Prix. Celle-ci « permet d’aviser les clients par mail ou notification sur leur téléphone des offres qui répondent aux critères qu’ils auront renseignés au préalable », explique la SNCF. En plus de la prise en charge téléphonique des clients 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, Oui.sncf propose aussi un « OUI bot », un robot capable de « réaliser en langage naturel une recherche et une réservation ». Enfin, les pages « OUI des Régions » met l’accent sur le transport local, avec des suggestions de bons plans et d’activités et la présence de cartes dynamiques présentant « en un seul coup d’œil l’ensemble des informations nécessaires pour un déplacement de porte-à-porte ».

D’autres améliorations sont prévues pour 2018 et 2020. La SNCF espère attirer plus de client et atteindre les 100 millions de voyages vendus en 2020. Pour 2017, la compagnie ferroviaire a annoncé neuf millions de voyageurs supplémentaires dont huit pour la grande vitesse. Il aura fallu huit mois de développement pour proposer Oui.sncf, avec la modification de 550 000 pages, 15 sites web et 14 applications en Europe. Une « prouesse technique », selon la SNCF, qui a mobilisé 1 200 personnes dont 250 à plein temps. Une mobilisation inédite dans l’histoire du e-commerce en France, assure l’entreprise.

Réagissez à cet article !
  • iAndroid

    Ah ben ouais, ça coûte bien moins cher de changer la cosmétique et le nom que de changer les rames, les rails, améliorer la ponctualité des trains, etc.
    Ah mais je suis bête, ce sont les branleurs de Sud Rail et CGT qui dirigent l’entreprise pour qu’ils conservent leur avantages à voyager gratos, partir en retraite à 50 ans, garder la prime charbon et surtout en faire le moins possible.

    • Guillaume Soghonian

      Et qu’ils s’achètent tous des iPhone X sur le dos des usagers…

    • Myck

      Voyages-sncf.com (maintenant OUI.sncf) est une filiale privée : personne ne part à la retraite à 50 ans, il n’y a pas de cheminots (une 20aine sur 1200 personnes), SudRail et CGT n’y sont pas du tout représentés, il n’y a pas de prime charbon ni de voyage en train gratuit…

    • joe2x

      Je pense qu’il aurait été plus inteligent d’économiser pour proposer des trains moins cher. De plus en plus de personnes du trains se détourne parce que cela coute de plus en plus une blinde.
      Proposer des trains à moins de 100€ pour aller dans les alpes, à Perpignan à des horaires normaux (depuis la Gare de Lyon) aurait été le top.

      • Clément

        C’est clair blablacar est beaucoup plus intéressant et flexible notamment.

  • Om

    On change la carrosserie, le moteur reste le même… Et on fait payer une Ferrari pour une Lada…

  • 1stCase

    Ils devraient l’appeler RetardSNCF

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Droits Ligue 1 : Facebook et Amazon pourraient diffuser les matchs

Et si les futurs OM-PSG étaient diffusés sur Amazon Prime Video ou Facebook ? Les deux géants américains se sont montrés intéressés par les droits de diffusion de la Ligue 1 auprès de la LFP. Formuleront-ils une proposition lors de l’appel d’offres ?